Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 19:00
  


Daniel Charles Badache

Président de l'Association France Israël de Basse Normandie

 

DE JUIN 1967 A JUIN 2009

 

Des élections d'une première importance pour Israël auront lieu dans quelques jours : les présidentielles iraniennes. Mahmoud Ahmadinejad vient d'annoncer officiellement qu'il sera candidat à l'obtention d'un nouveau mandat. Sa réélection éventuelle signifierait pour le Gouvernement de Jérusalem que l'heure d'un choix crucial aurait sonné : celui entre un pari fait sur une démarche de nature purement « gesticulatoire », à son égard, du président sortant et la légitime défense préventive dont la nécessité avait été éprouvée au printemps 1967, lorsque Israël avait privilégié le danger existentiel en rejetant l'interprétation d'un « pur bluff » nassérien.

 

Mutatis mutandis, une reconduite d'Ahmadinejad aux affaires confronterait les dirigeants Israël à un péril aussi réel que celui qu'avaient constitué, à l'aube de la Guerre des Six Jours, le retrait du Sinaï, voulu par le raïs égyptien, des Casques Bleus de l'ONU et le blocus du détroit de Tiran décrété par le même, sur fond de conjonction militaire réactivée entre le Caire, Damas et Amman.

 

Dans un contexte international marqué tant par la « rupture » américaine incarnée par la nouvelle diplomatie de Barack Obama que par les divisions européennes dans l'approche du défi nucléaire iranien, la certitude qui prévaut aujourd'hui est qu'une initiative militaire de Jérusalem, unilatéralement conçue et décidée, qui aboutirait à des frappes sur des installations plus que suspectes induirait deux conséquences : l'absence d'un soutien homogène des démocraties occidentales et des représailles multiformes qui viseraient des cibles non seulement israéliennes, mais aussi juives, à travers le monde.

 

Cette double perspective doit-elle être considérée comme dissuasive ? A voir les actuelles manœuvres de l'aviation de Tsahal en survol de la Méditerranée depuis les rivages d'Israël jusqu'aux abords de Gibraltar, force est de déduire que le choix des stratèges concernés a déjà été opéré.

 

Il se fait l'écho d'un adage façonné du temps de Rome : « si vis pacem  para bellum »...

 

Nul ne peut contester à l'Etat juif le fait qu'il assure lui-même son droit à l'existence, à partir du moment où la menace directe et répétitive proférée contre celle-ci par un autre membre des Nations Unies ne rencontre, à ce jour, de la part de la communauté internationale, que des protestations policées, sans suite concrète.

 

Cela étant, Israël se doit, dans l'hypothèse d'une action qui ne manquerait pas, nonobstant sa légitimité, de fragiliser encore plus l'équilibre international, de donner à cette même communauté les gages de sa dédicace à la paix, dans le respect des engagements portés par les accords d'Oslo.

 

Notre association, dont l'objet statuaire est notamment de défendre l'image de l'Etat menacé, ne peut qu'appeler de ses vœux une reprise, par le nouveau gouvernement de Jérusalem, des négociations avec l'Autorité Palestinienne aux fins d'assurer une double satisfaction : la sienne propre, de vivre en paix et en sécurité entre Méditerranée et monde arabe ; celle des Palestiniens, d'accéder à un destin étatique que leur offrait, il y a bientôt 62 ans, la Résolution adoptée par l'Assemblée Générale des Nations Unies le 29 novembre 1947 et que leurs patentés protecteurs arabes leur avaient refusé en votant contre le partage de la terre jusqu'alors sous mandat britannique.

 

De tels gages épargneraient un sentiment d'isolement voire d'hostilité internationale le jour où il faudra, si telle sera la volonté des électeurs iraniens, perturber de manière décisive l'avancée nucléaire d'une puissance dont le grand peuple, au regard de l'Histoire, se trouve aujourd'hui trahi par un leader qui n'a eu de cesse de l'abuser, depuis son élection de 2004.


 

D.C.BADACHE

 

Président

Association France Israël

Basse Normandie
Daniel Charles BADACHE

Diffusion autorisée avec le nom de l'auteur ainsi que le lien du site 

Partager cet article

Repost 0
Published by AFIBN - dans Président
commenter cet article

commentaires