Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 16:50

France Israël Basse Normandie (66)

 

C’est avec un profond bouleversement, une colère légitime et contenue que j’ai appris l’effroyable nouvelle de Bruxelles et Créteil samedi soir dernier.

 

Je partage comme toutes et tous, avec eux, pour eux, avec la Communauté Juive, Israël, avec toutes celles et ceux ayant ces sentiments identiques, la douleur conséquente de nos ami(e)s, notre soutien évident et entier, nos pensées aux victimes et leurs familles en ce moment de deuil terrible.

 

Profondément marqué par ce que nous savons tous, je ne peux que réitérer avec force notre profond attachement, soutien et détermination saine à défendre, être aux côtés de ce que nous savons de vrai et juste.

 

J’en ai mal dormi d’ailleurs. Non pas parce que ces tragédies se sont déroulées près de chez moi.

 

Non. Mais parce qu’encore oui, on touchait à mes amis Juifs.

 

Malgré les alertes, les mises en garde diverses et varié(e)s venant de partout, l’antisémitisme dans son essence réelle se trouve encore et toujours rangé dans des casiers comme « j’entends bien », « je m’en moque », « cessons d’alimenter », « il ne faut pas exagérer », et tous les arrangeants classeurs d’archives à poussière.

 

Il est grand temps (bien que je reste personnellement dubitatif à ce niveau) d’arrêter non pas un voilage de face, mais l’hypocrisie et lâcheté faisant office de plus en plus à déification ignominieuse d’un bla bla relativiste.

 

On ne peut s’arguer d’ignorance. Que nous passions d’un site à un autre, d’une chaîne de tv diverse, de conférence, radio, etc, en France, Israël, Belgique, Canada, des Etats Unis au Japon, toutes avec raison regorgent de ces faits effarants mettant à la vindicte douloureuse la communauté Juive dans son ensemble.

 

Bien sûr, et sans surprise, Israël au premier plan.

 

Rien sur ses qualités, prouesses et grandeur, tout sur les fantasmes et allégories tendancieuses.

 

Nous ne savions pas…. Nous ne pensions pas….

 

La bonne blague si tant est l’envie se plaçait à risquer cet échappatoire déjà pointée.

 

Il est temps de cesser à toujours édulcorer,de mentir en s’illusionnant sciemment dans des hautes sphères d’humanisme paillette, d’arrêter cette psychologie moderne prête à tout expliquer sauf la vérité criante.

 

Ce que nous avons vu ne mérite pas que l’attribution d’antisémitisme. Il ne mérite pas seulement d’être condamné. Il doit être combattu âprement, avec fermeté, détermination.

 

Dimanche dernier, sur bfmtv, le président du Consistoire Mr Joël Mergui, a parfaitement énoncé le cœur du problème, sa source, la réponse se devant, et le devoir s’y attachant.

 

N’acceptons nullement, n’acceptons jamais que l’antisémitisme n’a rien à voir avec l’antisionisme.

 

Ils sont liés, intimes, imbriqués comme 2 frères siamois.

 

Jouer à décortiquer une certaine différence et notion autre n’est que la réalité d’en dénier sa source, son origine, son cœur, et sa raison de vivre morbide.

 

L’antisionisme n’est que le paravent mensonger de l’antisémitisme abject.

 

Martin Luther King durant une intervention à l’Université de Harvard en 1968, avait clairement répliqué à un étudiant posant une question d’évidence plus qu’hostile.

 

Sa réponse fut sans ambages : « Quand des gens critiquent les sionistes ils veulent parler des Juifs. Votre propos est de l’antisémitisme » avait il répliqué.

 

Même un Jacques Ellul, ami convaincu d’Israël lui aussi, a montré cette insidieux embrouillement acharné et injustice étouffée concernant certains chrétiens dit antisionistes.

 

Après ce qui s’est passé ces derniers jours, et pour terminer la boucle dramatique, le résultat sans surprise électoral me prouve qu’aucun réveil noble n’est près d’apparaître pour demain.

 

Pour faire une parenthèse avant de reprendre, je lisais un peu plus loin dans The Times of Israël, un excellent article de Myriam Shermer s’intitulant :

 

Victoire du FN : le politiquement correct m’a tuer.

 

Je suis d’accord avec cette analyse, raison pour laquelle je le recommande.

 

Quelques soubresauts réactifs dans une certaine mais néanmoins présente pusillanimité apparaîtra très rapidement, mais rien de plus.

 

Déjà, le ballet expliquant mais n’agissant nullement a débuté donnant réponse à cette irresponsabilité dramatique entre diatribes pseudo intellectuelles, réponses minorées ou offuscations de convenance sans lendemain,  explications tronquées renvoyant parfois et souvent en des directions sciemment et savamment fictives, fabriquées, simulées.

 

Je crains sans être négatif, que nous aurons encore à attendre bien d’autres constats et frilosités se finissant dans les méandres de la relativisation indifférente et oublieuse.

 

Mais qui paiera une nouvelle fois ?…

 

Dernièrement lors d’une comparution de Dieudonné, comment ne pas être horrifié en entendant les propos ahurissants lancés avec une si grande aisance concernant le port de vêtements SS, de chambres à gaz, etc… ?

 

Comment ne pas s’inquiéter lorsque un certain Mr Philippot appelle à la liberté « chérie » ?

 

Comment ne pas s’indigner lorsque se trouve éhontément différencié, relativisé, bien qu’allié, le bleu marine d’avec la flamme d’hier ?

 

Allez dire cela aux vrais résistants, à celles et ceux ayant appartenu aux F.F.I. ? A celles et ceux encore parmi nous ayant connu les camps de la mort, la traque et autres souffrances effroyables ?

 

Comment en est on arrivé à vouloir nous faire croire que le fond n’est pas le même qu’avant, tout cela donne une dextérité élocutive qui ne trompe que celles et ceux se faisant piéger benoîtement ?

 

Ecoutant l’un des tribuns gargariser une certaine victoire aux élections européennes en France, cet orgueil, pot de chambre se voulant trône du succès, n’empêchera nullement de considérer et affirmer que cette pédanterie n’est , n’était et ne sera que de l’extrême droite.

 

N’acceptons pas les jacasseries subtiles, ces sirènes peu enjoliveuses qui n’entraîneront que désolation et désenchantement.


Le fn, nous le savons, n’est qu’une sombre imposture concernant les valeurs que nous voulons chérir.

 

Quel palliatif devons nous trouver où, en un certain bal, on retrouve les encenseurs d’une certaine idéologie destructrice…

 

Pourquoi donc « aube dorée » en Grèce espère tant quelque chose avec cette entité si romantique ?

 

Tout ne sera question que de temps et surtout de stratégie, mais que de dégâts, gâchis, et misère.

 

J’aime beaucoup l’un de mes amis, Yves Sokol, dans l’art et finesse à s’exprimer au travers le personnage Schlomo lui susurrant à l’oreille les réalités aussi bien amusante que dramatique.

 

Ce jour, Schlomo lui confiait :

 

« Yves, une illusion de moins, c’est une vérité en plus. »


Je crois que tout est dit.

 

Après le « printemps » arabe, place au « printemps » européen… ?

Triste monde…

 

A nous de relever les manches plus haut pour refuser et combattre l’inacceptable.

 

 

 

 

laurent afibn
Laurent Quinton,
Secrétaire général
France Israël Basse Normandie

 

 

 

 

 

 

 

thetimesofisrael-fr

Partager cet article

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Secrétaire Général
commenter cet article

commentaires