Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 20:52

genocide-armenien-memorial.jpg

 

Le chanteur, fils d'Arméniens installés à Paris, déplore la "prudence" du président turc et pointe le fait qu'il ne présente ni "excuses" au peuple arménien, ni reconnaissance du génocide.

 

Les "condoléances" du président turc aux Arméniens ?

 

La communauté arménienne reste prudente, voire sceptique, sur la sincérité de Recep Tayyip Erdogan.

 

Mercredi, pour la première fois, la Turquie a fait un geste en faveur des Arméniens massacrés sous l'Empire ottoman en adressant ses condoléances officielles aux descendants des victimes.

 

Mais sans reconnaître le génocide.

Alors que le Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF) taxait les propos de Recep Erdogan d'"opération de communication", le chanteur Charles Aznavour, fils d'Arméniens installés à Paris, a pour sa part soupçonné dans les motivations du président tuc "d'autres considérations que le dialogue voulu par la vérité historique".

Dans un communiqué diffusé ce jeudi, 99 ans après le début des massacres, Charles Aznavour a déploré le choix des mots, "circonstances" plutôt que massacre, pour qualifier l'exécution de 1,5 millions d'Arméniens - selon les historiens - en Anatolie entre 1915 et 1917.

 

"Ni une reconnaissance, ni des excuses"


"Ne reconnaissant toujours pas le génocide, il faut donc lire dans la déclaration de monsieur Erdogan le terme de 'condoléance' non comme une reconnaissance et encore moins comme une présentation d'excuse, écrit-il, mais comme une simple volonté personnelle à vouloir se montrer un homme politique prétendument 'ouvert'."

La Turquie reconnaît la mort de 500.000 Arméniens pendant des combats de la Première Guerre mondiale et les déportations vers la Syrie et le Liban, alors provinces ottomanes.

 

Mais elle réfute toute volonté d'extermination ou de génocide.

 

Au grand dam des 600.000 membres de la communauté arménienne de France qui attendent chaque 24 avril, date-anniversaire du drame, cette reconnaissance.

La France a pour sa part reconnu le génocide arménien en 2001.

 

Le président François Hollande, qui avait promis une loi pour réprimer la négation du génocide, doit prononcer un discours à Paris à 19h15 ce jeudi.

 

 

 

 

 

bfmtv.png

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans International
commenter cet article

commentaires