Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 23:39

4901 101373733206683 100000021717823 36084 2600983 n

 

Suite à des combats sanglants avec le Hamas, des membres du Fatah trouvent refuge à l’hôpital de Tel-Aviv.

 

Amputés de leurs membres inférieurs, ils bénéficient de rééducation au sein des infrastructures israéliennes pour réapprendre à marcher.

 

Dans cet hôpital, il n’y a pas de traitement de faveur.

 

Les médecins israéliens soignent leurs patients de la même manière, qu’ils soient israéliens ou palestiniens.

 

N’ayant plus l’usage de leurs jambes, l’objectif des médecins est de donner espoir à leurs patients de retrouver une vie relativement normale.

 

Le Docteur Tzaki Siev Ner, de l’Hôpital Tel Hashomer, spécialisé dans la rééducation orthopédique, souligne qu’ « une  personne est une personne, un soldat est un soldat, peu importe d’où il vient ».

 

Au sein de l’hôpital, les patients volontaires bénéficient d’un protocole médical.

 

Des prothèses adaptées à leur handicap leur permettent d’entreprendre une rééducation afin de pouvoir se déplacer à nouveau.

 

L’arrivée du Hamas au pouvoir en 2006 a généré des tensions sévères avec le Fatah entrainant une guerre civile et violente.

 

Entre combats armés, assassinats, emprisonnements et tortures, les violences perdurent à Gaza faisant de nombreux morts et blessés.

 

L’un des procédés du Hamas est de blesser volontairement au niveau des jambes les combattants du Fatah en guise de torture durable et irréparable.

 

Mais Israël offre une chance unique aux victimes palestiniennes de pouvoir marcher à nouveau grâce aux progrès technologiques de la médecine.

 

L’un des patients se confie sur cette situation :

 

« Ce qui est important c’est qu’il n’y a pas de différence ici entre Juifs et Arabes ».

 

Face à la douleur et aux traumatismes subis, ces patients dénoncent la violence dont ils sont victimes.

 

Blessés par les leurs, ils redoutent leur retour à Gaza.

 

Loin de leurs familles, ils tentent néanmoins de se reconstruire auprès de leurs voisins israéliens dont certains souffrent d’un handicap similaire.

 

C’est donc ensemble qu’ils marchent vers une vie meilleure.

 

 

 

Salomé Amouyal,

 

cool israel

 

Partager cet article

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article

commentaires