Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 09:47

France Israël Basse Normandie (37)

 

Un Français de 29 ans a été interpellé à Marseille en possession d’une Kalachnikov et d’un revolver identiques à ceux utilisés au Musée juif de Bruxelles.  

 

itele a diffusé une photo du suspect.

 

Un homme soupçonné d’avoir tué quatre personnes au Musée juif de Bruxelles le 24 mai a été arrêté vendredi à Marseille (France), porteur d’une Kalachnikov et d’un revolver du type de ceux utilisés à Bruxelles, a appris dimanche l’AFP de sources concordantes.

 

Ce Français de 29 ans originaire de Roubaix (nord de la France), Mehdi Nemmouche, est soupçonné, selon une source proche de l’enquête, d’avoir été en Syrie en 2013 auprès de jihadistes.

 

Il était fiché pour ces raisons par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a dit cette source.

 

Remis dès vendredi aux agents de la DGSI, il a été placé en garde à vue notamment pour assassinat et tentative d’assassinat en lien avec une entreprise terroriste, a précisé une source judiciaire.

 

Sa garde à vue, qui a débuté vendredi à la mi-journée, peut durer 96 heures, c’est-à-dire jusqu’à mardi, voire 144 heures, jusqu’à jeudi, si les enquêteurs devaient invoquer une menace terroriste imminente.

 

Le suspect a été arrêté à la gare routière Saint-Charles à Marseille par les douaniers, alors qu’il se trouvait dans un autocar en provenance d’Amsterdam via Bruxelles.

 

Selon des sources proches de l’enquête, il était en possession dans ses bagages d’un fusil d’assaut Kalachnikov et d’un revolver avec des munitions.

 

« Des armes du type de celles utilisées le 24 mai à Bruxelles », a expliqué une de ces sources.

 

Il avait aussi une caméra portative de type GoPro.

 

Parmi ses vêtements, il y avait une casquette semblable à celle que portait le tireur du Musée juif d’après les images de vidéosurveillance diffusées par la police belge.

 

La tuerie du Musée juif de Bruxelles a fait quatre morts, un couple d’Israéliens, une bénévole française et un employé belge, abattus en plein samedi après-midi par un tueur. La justice belge a retenu dès lundi la piste terroriste.

 

Des « résultats probants », encore non officiels


Le suspect est resté muet depuis le début de sa garde à vue, en France. Les expertises scientifiques entamées sur ses armes et sa caméra ont toutefois commencé à fournir des éléments « probants », a-t-on appris dimanche de source proche de l’enquête.

 

« La police technique et scientifique de la police judiciaire commence à obtenir des résultats, même s’ils ne seront officiels qu’en début de semaine », a affirmé cette source à l’AFP.

 

« Les premiers résultats sur les armes ainsi que les premières exploitations du matériel informatique et des images vidéo en sa possession semblent donner des résultats très probants », a-t-elle expliqué.

 

Une autre source proche de l’enquête a toutefois précisé qu’il était trop tôt pour savoir si le fusil d’assaut Kalachnikov et le revolver retrouvés en possession de Mehdi Nemmouche, un Français de 29 ans, lors de son arrestation vendredi à Marseille sont bien ceux utilisés pour tuer trois personnes le 24 mai dernier au Musée juif de Bruxelles.

 

Le suspect avait aussi en sa possession des munitions, ainsi qu’une caméra portative de type GoPro, un ordinateur portable et des cartes mémoire qui sont également exploités.

 

Depuis le début de sa garde à vue vendredi à la mi-journée, Mehdi Nemmouche « ne dit rien », « il a globalement gardé le silence », a dit la première source.

 

« Arrêté dès qu’il a mis le premier pied en France », dit Hollande


Le président français François Hollande a affirmé dimanche que le suspect de la fusillade au Musée juif de Bruxelles avait été arrêté « dès qu’il a mis le premier pied en France », soulignant l’efficacité des forces de l’ordre.

 

« Nous les combattrons, nous les combattrons, nous les combattrons », a dit le chef de l’État, en marge d’un déplacement à Trévières dans le Calvados, au sujet des jihadistes qui rentrent en Europe après avoir combattu en Syrie.

 

« Tout le gouvernement est mobilisé pour suivre les jihadistes et éviter qu’ils puissent nuire », « notamment lorsqu’ils reviennent en France ou en Europe », a-t-il affirmé, « c’est une lutte de tous les instants ».

 

Selon François Hollande, « c’est le sens » du plan d’action gouvernemental présenté en avril pour lutter contre ces filières jihadistes, qui va « être amplifié dans les prochains mois ».

 

Le parquet fédéral confirme


Le parquet fédéral confirme l’arrestation de l’auteur présumé de l’attentat commis le samedi 24 mai contre le Musée Juif de Bruxelles.

 

Une conférence de presse sera donnée aujourd’hui à 15 h.

 

On ignore quelle sera l’attitude de la justice française.

 

Le suspect, de nationalité française, peut être extradé vers la Belgique en vertu d’un mandat européen qui ne manquera pas d’être délivré, les faits ayant été commis en Belgique.

 

Mais l’existence d’une victime française de l’attentat pourrait incliner la justice française à juger Mehdi Nemmouche en France, auquel cas l’ensemble des faits seraient dénoncés à la France.

 

Il s’agit en outre de vérifier si l’intéressé ne s’est pas commis en France d’autres faits criminels passibles de poursuites.

 

Mehdi Nemmouche avait un passé criminel.

 

En 2006, il avait été condamné par le tribunal correctionnel à 24 mois de détention pour un braquage à main armée commis contre une supérette, le « Penny Market ».

 

Une arme de poing, un pistolet Walther CP 88 avait été exhibé.

 

Dans la voiture de Nemmouche, alors connu comme « un désœuvré », la police avait découvert 800 euros et une plaque d’immatriculation belge.

 

L’homme né à Roubaix vivait à Tourcoing, dans le quartier « de la Bourgogne».

 

Source : lesoir.be, 1 juin 2014

 

 

 

 

cicad.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article

commentaires