Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 15:15

manif-pro-gaza-affrontements-entre-manifestants-et-policier.jpg

Malgré l'interdiction de la préfecture, plusieurs centaines de personnes ont afflué dans le nord de Paris

Plusieurs centaines de manifestants ont jeté des projectiles, des cailloux et des bouteilles sur les forces de l'ordre, en marge de la manifestation interdite samedi à Paris en soutien aux Palestiniens.

 

Les policiers ont répliqué avec des gaz lacrymogènes, provoquant des mouvements de foule disparates dans les petites rues autour du carrefour Barbès, dans le nord de la capitale.

 

Selon l'AFP, au moins une personne a été blessée pendant ces échauffourées, un homme ensanglanté au niveau du bassin.

 

Dans une grande confusion, plusieurs poubelles ont été jetées à terre et de nombreux magasins du quartier ont baissé leur rideau, pendant que les manifestants scandaient leur hostilité envers Israël malgré une atmosphère rendue irrespirable par les gaz lacrymogènes.

 

Au moins deux drapeaux israéliens ont été déchirés et brûlés.

 

Vers 15 heures, plusieurs centaines de militants, certains munis de pancartes, étaient massés sur le carrefour situé près de la Gare du Nord.

 

"Nous sommes tous des Palestiniens" ou "Palestine vivra, Palestine vaincra", (allusion au hamas ?!!?) ont-ils scandé entre autres, sous l'oeil attentif de très nombreux CRS positionnés aux alentours.

 

"C'est l'interdiction qui nous a donné envie de venir", déclaraient deux jeunes de 26 et 27 ans.

 

Des dizaines de cars de police étaient stationnés de chaque côté du métro aérien.

 

Plusieurs avenues ont été coupées à la circulation, provoquant des embouteillages.

 

Peu auparavant, le président de la République a lancé une dernière mise en garde depuis le Tchad, où il se trouve en visite officielle, avertissant que "ceux qui veulent à tout prix manifester en prendront la responsabilité".

 

François Hollande a une nouvelle fois évoqué des "risques de troubles à l'ordre public".

 

Comme elle l'avait laissé entendre depuis plusieurs jours, la préfecture de police de Paris a interdit vendredi cette manifestation après les heurts survenus dimanche dernier devant deux synagogues en marge d'un précédent rassemblement - décision confirmée vendredi soir par la justice administrative, saisie par les organisateurs.

 

Samedi matin, le préfet de police de Paris, Bernard Boucault, avait insisté dans un communiqué transmis à l'AFP.

 

Faisant appel "au sens de la responsabilité de chacun", il a demandé à ce qu'on ne se rende pas au rassemblement, sous peine "d'être contrôlé, interpellé et remis à la justice".

 

Mais malgré l'interdiction, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) a maintenu son appel au rassemblement en faveur des palestiniens. (nota : Disons plutôt hamas, ce qui serait plus juste dans la démarche).


Sandra Demarcq, membre de la direction, juge elle l'interdiction "illégitime et scandaleuse".

Evidemment ! Qui en serait surpris ?

Partager cet article

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France
commenter cet article

commentaires