Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 16:56

1062-hamas

hamas terrorism

 

Par Mudar Zahran


“Si le Hamas ne vous aime pas pour une raison quelconque, il leur suffit de dire que vous êtes un agent du Mossad et vous tuer.” — A., membre du Fatah à Gaza.

 

“Le Hamas voulait nous massacrer afin de pouvoir gagner la guerre médiatique contre Israël en montrant nos enfants morts à la télévision et puis obtenir l’argent du Qatar.” — T., ancien cadre du Hamas.

 

“Ils tirent des roquettes sur Israël et puis s’enfuient rapidement, nous laissant faire face aux bombes israéliennes à leur place.” — D., journaliste de Gaza.

 

“Le Hamas a imposé un couvre-feu : quiconque qui marchait dans la rue était abattu. De cette manière les gens devaient rester dans leurs maisons, même s’ils étaient sur le point d’être bombardés. Le Hamas a retenu toute la population de Gaza en tant que bouclier humain.” — K., étudiant de troisième cycle.

 

“L’armée israélienne permet l’acheminement de l’approvisionnement et le Hamas le vole. Il semble que les Israéliens se préoccupent davantage de nous que le Hamas.” — E., secouriste volontaire.

 

“Nous sommes sous occupation du Hamas, et si vous demandez à la plupart d’entre nous, nous préférerions être sous occupation israélienne… Nous languissons les jours où nous pouvions travailler à l’intérieur d’Israël et gagner beaucoup d’argent. Nous regrettons la sécurité et le calme qu’Israël assurait ici.” — S., diplômé d’une université américaine, ancien sympathisant du Hamas.

 

Alors que les médias du monde ont blâmé Israël pour la mort de civils de Gaza au cours de l’opération Bordure protectrice, ce correspondant a décidé de parler avec les Gazaouis eux-mêmes pour entendre ce qu’ils avaient à dire.

 

Ils ont parlé des atrocités du Hamas et des crimes de guerre impliquant le Hamas dans la mort de civils faisant partie de son propre peuple.

 

“Les habitants de Gaza, craignant les représailles du Hamas,  avaient peur de parler aux médias, des amis de Cisjordanie m’ont introduit auprès de membres d’une famille de Gaza.

 

L’un, un célèbre universitaire gazaoui, qui a parlé sous couvert d’anonymat, a déclaré que dès que quelqu’un parle à un journaliste occidental, il est immédiatement interrogé par le Hamas et accusé de “communiquer avec le Mossad”.

 

“Le Hamas s’assure que tout Gazaoui moyen n’aille parler aux journalistes occidentaux–ou en réalité à aucun journaliste”, dit-il.

 

Il continue :

 

“Le Hamas ne veut pas que la vérité sorte de Gaza. Le Hamas nous terrorise et nous tue comme Daesh (ISIS) terrorise et tue des Irakiens. Le Hamas est une dictature qui nous tue. Les habitants de Gaza que vous voyez faire l’éloge du Hamas à la télévision sont soit des membres du Hamas ou bien des personnes qui ont trop peur de parler contre le Hamas. Peu de journalistes étrangers (occidentaux) sont capables de rendre compte de ce que pensent les habitants de Gaza du Hamas.”

 

Interrogé sur ce que pensaient les Gazaouis du Hamas, il a dit :

 

“La même chose que les Irakiens pensaient de Saddam avant qu’il ait été renversé. Il a toujours gagné avec 90% des voix aux élections présidentielles. Si le Hamas se situe aujourd’hui à Gaza, les gens ici vont faire ce que les Irakiens ont fait à la statue de Saddam après qu’il soit tombé. Mais même si les journalistes occidentaux n’ont pas pu s’exprimer librement avec les habitants de Gaza, ils ont besoin quand même d’une histoire à envoyer à leur rédacteur en chef à la fin de la journée. C’est juste plus facile et plus sûr pour eux de s’en tenir à la ligne officielle.”

 

Qu’entend-on par blâmer Israël ?

 

“Je ne suis pas au courant de ça”, dit-il.

 

“Plutôt ne jamais blâmer le Hamas! Le Hamas a fait une déclaration : s’opposer au Hamas signifie la mort. Le Hamas est une dictature qui nous tue.

 

M., un journaliste, a confirmé son avis.

 

Je ne crois pas que quiconque tué par le Hamas dans les dernières semaines ait été un espion israélien,” dit-il.

 

Le Hamas a tué beaucoup de gens qui l’ont critiqué, il a affirmé qu’ils étaient des traîtres travaillant pour Israël pendant la guerre.

 

Cette conversation a eu lieu quatre semaines avant que le Hamas ait tué “21 personnes soupçonnées présumés du Mossad israélien.”

 

D, un propriétaire de magasin, dit :


“Il y a deux grandes protestations contre le Hamas durant la troisième semaine de la guerre. Lorsque des combattants du Hamas ont ouvert le feu sur des manifestants non armés dans la région de Beit Hanoun et de Shijaiya, cinq ont été tués sur le coup. J’ai vu cela de mes propres yeux. Beaucoup ont été blessés. Un médecin à l’hôpital Shifa m’a dit que 35 ont été tués lors de ces deux manifestations. Il est allé lui-même voir leurs corps à la morgue.”

 

Pour vérifier ces rapports, j’ai parlé à un deuxième universitaire de Gaza, qui est titulaire d’un doctorat d’une université occidentale, il a déclaré :

 

“Le Hamas a fait tuer des manifestants, aucun doute à ce sujet. Mais nous ne pouvons confirmer combien ont été tués en fait. Si j’avais à le deviner, le nombre était plus élevé que ce qui a été rapporté. Je suis persuadé que parmi les 21 hommes que le Hamas a tué le 22 août, tous ne collaboraient pas avec Israël. Le Hamas a tué ces hommes parce qu’il a été affaibli par les attaques d’Israël et il se sentait en danger. Ainsi, il a mené une “chasse aux sorcières de Salem”. Ils ont arrêté tous ceux qui s’opposaient à eux et a dû faire quelques exemples afin de terrifier les gens qui veulent s’opposer au Hamas. La tactique du Hamas a fonctionné. Maintenant les Gazaouis ont peur de parler contre le Hamas, même pendant leur membres de leur propre famille. Les habitants de Gaza ont probablement peur de critiquer le Hamas même dans leur sommeil !”

 

Comme déjà signalé par le journaliste primé, Khaled Abu Toameh, le Hamas a tué un de ses dirigeants, Ayman Taha et a accusé Israël pour cela.

 

Interrogé sur le rapport d’Abu Toamehs, S., un militant politique de Gaza a dit :

 

“Taha était déjà dans les prisons du Hamas avant le début des opérations israéliennes. Le Hamas l’a emprisonné et torturé parce qu’il critiquait leur politique radicale. Il avait mis en garde le Hamas de ne pas coopérer avec le Qatar et l’Iran. Des témoins ont dit avoir vu des militants du Hamas le ramener vivant dans la Cour de l’hôpital Shifa à Gaza et lui tirer une balle mortelle. Ils ont mutilé son corps en public et devant des petits enfants et l’ont laissé dans la cour de l’hôpital pendant quelques heures avant d’autoriser le personnel à l’emmener à la morgue.

 

A., un membre du Fatah à Gaza, a parlé sur Skype–craignant que le Hamas n’intercepte les lignes téléphoniques :

 

“Avant même le début de l’opération israélienne, le Hamas a rassemblé 400 de nos membres et autres figures de l’opposition politique. Je ne serais pas surpris que le Hamas les ait tous tué et affirmé par la suite qu’ils ont été tués dans un bombardement israélien. Le Hamas a déjà décapité un homme connu pour ses opinions contraires le 22e jour de la guerre, puis rapporté sur sa page Facebook qu’il a été capturé car il fournissait des renseignements secrets à Israël. Si le Hamas ne vous aime pas pour une raison quelconque, il suffit à présent de prétendre que vous êtes un agent du Mossad et vous tuer.”

 

S. un travailleur médical, dit :


“L’armée israélienne envoie des avertissements, aux habitants de Gaza pour évacuer les bâtiments, avant une attaque. Les Israéliens appellent ou envoient des textos. Parfois, ils appellent plusieurs fois pour s’assurer que tout le monde a été évacué. La politique du Hamas était de s’assurer que nous ne pourrions pas évacuer. Beaucoup de gens ont été tués, enfermés à l’intérieur de leurs maisons par des militants du Hamas. La télévision officielle du Hamas Al-Quds TV a régulièrement émis des avertissements aux habitants de Gaza ne pas évacuer leurs maisons. Des militants du Hamas bloquaient les issues vers lesquelles les résidents étaient invités à évacuer. Dans la zone de Shijaiya, des personnes ont reçu des avertissements israéliens et ont essayé d’évacuer la zone, mais des militants du Hamas ont bloqué les sorties et ordonné aux gens de rentrer chez eux. Certaines personnes n’ont en d’autre choix que de courir vers les Israéliens et demander protection pour leur famille. Le Hamas a abattu certaines de ces personnes alors qu’elles couraient ; le reste a été obligé de rentrer chez eux alors que leurs maisons étaient bombardées. C’est comme cela que le massacre de Shijaiya est arrivé. Plus de 100 personnes ont été tuées.


Un autre journaliste de Gazan, D., dit :


“Le Hamas a tiré des roquettes depuis des maisons. Le Hamas est allé d’une maison à une autre. Le Hamas a menti quand il prétend qu’il tirait de zones non peuplées. Pour rendre les choses encore pire pour nous, le Hamas tirait depuis les balcons des maisons et tenté d’attirer les Israéliens dans des combats rapprochés ce qui équivalait à condamner à mort pour tous les civils ici. Ils tirent des roquettes et puis s’enfuient rapidement, nous laissant faire face aux bombes israéliennes pour ce qu’ils avaient fait. Ce sont des lâches. Si des militants du Hamas n’ont pas peur de mourir, pourquoi ils s’enfuient-ils après qu’ils aient tiré des roquettes depuis nos maisons ? Pourquoi est-ce qu’ils ne restent pas mourir avec nous ? Ils craignent de mourir et d’aller au paradis ? N’est-ce pas ce qu’ils prétendent souhaiter ?”

 

K, un autre étudiant d’une université égyptienne qui était venu à Gaza pour voir sa famille, mais qui n’a pu quitter lorsque la guerre a commencé, a dit le 22 juillet :

 

“Quand les gens ont cessé d’écouter les ordres du Hamas ne pas évacuer et ont commencé à quitter leurs foyers dans tous les cas, le Hamas a imposé un couvre-feu : quiconque marchait dans la rue et était abattu sans sommation. De cette façon le Hamas s’assure que les gens restent bien dans leurs maisons, même s’ils sont sur le point d’être bombardés. Dieu demandera au Hamas le jour du jugement de ces tueurs sanguinaires.”

 

Je lui ai demandé si le Hamas a utilisé des gens comme “boucliers humains”.

 

Il a dit : “le Hamas a tenu toute la population de Gaza comme bouclier humain. Ma réponse est oui.”

 

Le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré à la presse le 6 septembre que le Hamas avait tué 120 membres du Fatah qui avaient rompu le couvre-feu.

 

T., un ancien officier du Hamas, a déclaré :

 

“le Hamas tire à partir des zones civiles pour une bonne raison : les Israéliens préviennent les civils et leur laissent dix minutes pour évacuer. Cela donne au Hamas le temps de tirer une autre roquette et de s’enfuir.”

 

J’ai demandé, pourquoi le Hamas ne permet-il pas aux gens d’évacuer ?

 

“Certaines personnes disent que le Hamas veut tuer des civils afin de gagner la sympathie mondiale, mais je crois que ce n’est pas la principale raison. Je pense que la raison est que si tous les gens étaient autorisés à évacuer leurs maisons, ils auraient terminé dans une région donnée à Gaza. Si cela arrivait, il aurait laissé le reste de la bande de Gaza vide de civils, et les Israéliens auraient été en mesure de frapper le Hamas sans se soucier des civils dans toutes ces zones vides. Le Hamas a voulu une présence de civils dans tous les lieux afin de perturber les Israéliens et de rendre leurs opérations plus difficiles.”

 

S., un homme d’affaires de Gaza, a dit :


“Le Hamas a accepté le cessez-le-feu aux mêmes conditions offertes par les Egyptiens et les Israéliens au cours de la deuxième semaine de la guerre-après que seulement 160 habitants de Gaza aient été tués. Pourquoi le Hamas devait-il attendre 2 200 tués pour finalement accepter la même offre ? Le Hamas a soumis au chantage le monde entier avec les civils de Gaza tués pour se faire passer pour un combattant de la liberté contre le méchant Israël. Le Hamas a montré aux combien il n’avait rien à faire ni de leur sang et ni de leurs enfants. Et pourquoi le Hamas devrait s’en préoccuper ? Ses dirigeants vivent dans de belles demeures au Qatar ou dans des villas en Jordanie. Khaled Mashaal, le chef du Hamas est au Qatar, Mohammad Nazzal est en Jordanie et Abu Marzouk est au Caire : pourquoi devraient-ils accepter un cessez-le-feu ? Tout le monde ici à Gaza se demande pourquoi le Hamas a rejeté tellement de cessez-le-feu. Le Hamas sait qu’il ne vaincra pas l’armée d’Israël, alors pourquoi continue-t-il à lutter ? La réponse est simple : le Hamas a voulu que nous soyons massacrés pour pouvoir gagner la guerre des médias contre Israël en montrant nos enfants morts à la télévision et puis obtenir l’argent du Qatar.”

 

J’ai demandé à S. si les autres habitants de Gaza partagent son point de vue.

 

Il a dit :

 

“Les habitants de Gaza ne sont pas stupides. Nous disons maintenant au Hamas : soit vous apportez la victoire et libérez la Palestine comme vous le prétendez, ou tout simplement quittez Gaza et peut-être la restituer à l’Autorité palestinienne ou même à Israël ou à l’ Egypte même ! Nous en avons assez des hallucinations du Hamas et des promesses  qui ne deviennent jamais réalité.”

 

O. chercheur de Khan Younes – 2ème ville de la bande de Gaza


“La plupart d’entre nous voit le Hamas comme trop radical et trop têtu, particulièrement en raison de la manière  dont il refusait les cessez-le-feu offerts par Israël. Ils ont même refusé un cessez-le-feu de 24 heures au cours de la troisième semaine de guerre. Ils a même refusé 24 heures de calme pour enterrer nos morts. Même certains loyalistes du Hamas ici se sont demandés pourquoi le Hamas a refusé plusieurs cessez-le-feu et nous a tant fait souffrir. Le Hamas l’a fait exprès parce que le Hamas est un esclave du Qatar. Le Qatar veut que la guerre continue car c’est un pays terroriste d’Islamiste, et le Hamas veut de plus en plus de morts parmi nous pour apaiser ses maîtres au Qatar. Soyons réalistes, le Hamas est en mauvais état maintenant. Israël a détruit la plupart des tunnels ; c’est pourquoi que le Hamas a du rejoindre les pourparlers en vue d’un cessez-le-feu au Caire. Si les tirs israéliens dirigés contre le Hamas n’avaient été si douloureux, le Hamas n’aurait pas à négocier en premier lieu. Dans le même temps, le Hamas demande à Israël l’impossible, comme un port ouvert et un aéroport. Israël ne le permettra jamais et le Hamas sait cela, mais le Hamas cherche juste à gagner du temps en lançant ces exigences. Vous devez garder à l’esprit que le Hamas ne se préoccupe pas des conditions des habitants de Gaza. Après tout, ce sont nos enfants qui meurent, pas les enfants des dirigeants du Hamas. Le Hamas est maintenant faible, et selon moi, il a perdu la plupart de ses tunnels. Le Dôme de Fer d’Israël a détruit tant de leurs roquettes, avant même qu’elles ne tombent sur Israël ; C’est pourquoi le Hamas est impitoyable avec les habitants de Gaza. Quand le Hamas bloque les gens à l’intérieur des maisons sur le point d’être bombardées, lorsqu’il tue les gens qui protestent contre lui et quand il exécute les traîtres présumés sans aucune trace, ce sont des crimes de guerre.”

 

Un rapport du Washington Institute, sorti en juillet, rapporte également que la plupart des Gazaouis ne sont pas satisfaits de la gouvernance du Hamas.

 

“Il est vrai”, dit A., un professeur.

 

“Je ne connais pas un seul habitant de Gaza pro-Hamas à l’heure actuelle, à l’exception leurs salariés. Le Hamas maintient son contrôle ici par une dictature militaire, à l’instar de la Corée du Nord. Les gens mourront s’ils protestent. Même les Gazaouis vivant à l’étranger ont peur de critiquer le Hamas parce que le Hamas va se venger sur leurs proches qui vivent ici.

 

M., un producteur de télévision de Gaza, a déclaré :

 

“Bien sûr, je suis contre Israël et je veux qu’il sorte de Gaza et de Cisjordanie, mais je persiste à croire que le Hamas est plus une menace pour le peuple palestinien. Le Hamas a repris Gaza en nous tuant (Palestiniens) et en jetant nos jeunes hommes du haut de bâtiments. C’est ce que le Hamas est : meurtre et puissance. Le Hamas est aussi délirant. Ses dirigeants ont refusé la proposition égyptienne de cessez-le-feu, ils ont été durement touchés par les Israéliens, et puis quand la guerre s’est arrêtée, ils ont crié victoire. Même le Prophète Muhammad, paix soit sur lui, a reconnu quand il a perdu la bataille de Uhud (une guerre dans laquelle l’armée de païens arabes a vaincu Muhammad et dans laquelle Muhammad a presque failli être tué). Le Hamas vit dans son propre monde imaginaire. Le Hamas a voulu des cadavres pour rendre Israël laid. Les médias ont exercé une énorme pression sur Israël pour chaque habitant de Gaza mort. En ce sens, la tactique du Hamas a bien fonctionné, et nous avons vu de plus en plus de  tolérance occidentale envers le Hamas, notamment en Europe. Bien sûr le Hamas ne se soucie pas de notre sort tant qu’il atteint ses objectifs. Nous n’allons pas accepter de vivre sous le Hamas plus longtemps. Même s’il est calme, et que le feu s’arrête, nous allons encore être sous la miséricorde du Hamas, où toutes les normes fondamentales de vie sont considérées comme du luxe. Le Hamas a juste gagné du temps en allant aux pourparlers de cessez-le-feu. Le Hamas ne veut pas d’un cessez-le-feu.”

 

Quand on lui demande pourquoi, il répond, “demandez aux Cheikhs du Qatar, pas à moi. Il est le Dieu du Hamas qui leur donne des milliards et qui leur dit quoi faire. Que Dieu maudisse le Qatar !”

 

 

Un secouriste bénévole, E., a déclaré que “des militants du Hamas avaient confisqué 150 camions chargés de fournitures humanitaires la veille.

 

Il a dit que les fournitures ont été données par des associations caritatives en Cisjordanie et que leur acheminement a été facilité par l’armée israélienne.

 

Il a commenté : ce vol met en colère tous les habitants de Gaza.

 

L’armée israélienne permet aux fournitures de venir, et le Hamas leur vole.

 

Il semble même que les Israéliens prennent plus soin de nous que le Hamas.”

 

Un autre travailleur humanitaire, A., a confirmé que “le Hamas vole les aides humanitaires données à Gaza. Il (le Hamas) prend la plupart de celle-ci, nous la vend et nous donne simplement les choses dont ils ne veulent pas.”

 

Un imam d’une mosquée de Gaza dit “que la plus précieuse ressource que le Hamas vole est l’eau. Les habitants de Gaza ont soif, et le Hamas, vole les bouteilles d’eau qui nous sont fournies gratuitement et les vend à 20 shekels israéliens (environ 5 dollars) pour la grande bouteille et 10 shekels israéliens pour la petite.”

 

H., qui ne voulait pas que sa profession soit mentionnée, a perdu une jambe lors d’un raid israélien.

 

Je lui ai demandé qui il pensait être responsable de sa blessure.

 

Il a déclaré : “Le Hamas l’a été. Mon père a reçu un message-texte de l’armée israélienne avertissant que notre région allait être bombardée, et le Hamas nous a empêchés de partir. Ils ont dit qu’il y avait un couvre-feu. Un couvre-feu, pouvez-vous croire à ça ? Je jure devant Dieu, nous allons prendre notre revanche sur le Hamas. Je jure devant Dieu, je vais rester sur mon autre pied et lutter contre le Hamas. Même si Israël les laisse tranquille, nous non. Qu’a fait mon neveu âgé de deux ans pour être tué sous les décombres de notre maison, afin que Khaled Mashaal (chef du Hamas basé au Qatar) soit heureux ? Nous voulons le changement à tout prix. Je ne prétends pas que les Israéliens sont innocents, mais je sais que le Hamas a tiré des roquettes de chaque zone résidentielle à Gaza. Si non, qui se cachait derrière des civils, puis en toute bêtise et insouciance. Toute personne normale, de bon sens, à Gaza ne soutient pas le Hamas. Les personnes ont perdu des parents, des enfants et des amis, et n’ont plus rien à perdre. Je crois que si on leur donne l’opportunité et les armes, ils se soulèveront contre le Hamas.”

 

K., un professeur d’école de Gaza :

 

“Quand le Hamas commencera à prendre soin de nos enfants nous commencerons à nous péoccuper du Hamas. Le Hamas a une politique, attaquer Israël. Alors Israël réplique et nous tue et ainsi le Hamas obtient plus d’argent, des Arabes et d’Erdogan (Président turc). Mon fils est autiste ; il ne supporte pas d’entendre les sons des roquettes et des bombes qui tombent. Pourquoi soutiendrais je le Hamas, qui lui inflige toute cette souffrance ? Les habitants de Gaza en ont assez du Hamas, toute revendication prétendant que nous aimons le Hamas est juste de la propagande. Un récent sondage indique que la plupart d’entre nous soutient le Hamas ; ce n’est pas vrai, sauf peut-être en Cisjordanie où ils ne vivent pas encore sous le joug du Hamas. Je ne peux pas accuser l’institut qui a fabriqué ce sondage, mais mon explication la plus fiable du résultat est que les personnes interrogées ont trop peur de donner leur vraie opinion du Hamas. Le Hamas observe tout ici. La plupart des Gazaouis font maintenant face aux conséquences de la guerre. Presque 300 000 habitants de Gaza sont désormais sans abri, et le Hamas ne les ravitaille en rien. Alors pourquoi ils éprouveraient (ou leurs familles élargies) de l’amour pour le Hamas ? La plupart des Gazaouis sont en colère contre le Hamas, et la plupart d’entre nous aimerions les voir remplacer par n’importe quel autre force.”

 

Malgré tout ce que le Hamas a fait aux Gazaouis, ils ne semblent pas avoir beaucoup d’amour–ou en tout cas moins de haine pour Israël.

 

S., un diplômé d’une université américaine et un ancien sympathisant du Hamas, a mis en garde :

 

“Ne vous laissez pas berner. Les habitants de Gaza ne sont pas encore amoureux d’Israël, mais ils ne veulent plus combattre Israël. Nous ne voulons pas embrasser Israël ; nous voulons juste vivre normalement sans guerre. Nous voulons vivre et travailler en Israël, comme nous le faisions. Nous sommes sous occupation du Hamas, et si vous demandez à la plupart d’entre nous, nous serions mieux  sous occupation israélienne, à la place. Je serais heureuse que Netanyahu gère Gaza jusqu’à ce que le Hamas quitte et je pense que la plupart des Gazaouis ressentent la même chose. Nous languissons les jours où nous avons pu travailler à l’intérieur d’Israël et faire beaucoup d’argent ; la sécurité et le calme fournis par Israël nous manquent lorsqu’il était ici, mais politiquement parlant, nous le considérons comme le meilleur des deux maux : Israël et le Hamas.”

 

M., qui a perdu sa fille âgée de 11 ans dans un bombardement israélien a dit :

 

“je ne pardonnerai  ni au Hamas, ni à Israël pour la perte de ma fille. Si vous me demandez si je déteste les Israéliens, ma réponse serait non, mais est ce que je les aime ? Bien sûr que non. Il y a trop de sang entre nous, mais je ne peux qu’espérer qu’un jour nous poursuivrons notre chemin et guérirons nos blessures.”

 

Lorsque j’ai demandé ce qu’il ferait s’il était à la place d’Israel, attaqué sans arrêt par le Hamas, il a répondu : “je m’en fiche si Israël et Gaza brûlent en enfer.”

 

F., un médecin de Gaza, a dit :

 

“Je souhaite qu’Israël n’ait jamais existé, mais comme il n’est pas près de disparaître, je préfère plutôt travailler en Israël comme j’en avais l’habitude avant la première Intifada, et plutôt que le combattre. Les sympathisants du Hamas, les apologistes et les pacificateurs devraient avoir honte d’eux-mêmes de soutenir une organisation terroriste qui a massacré des civils, Israéliens et Palestiniens. Apparemment, un groupe d’Israéliens oeuvrent pour traduire le chef du Hamas Khaled Mashaal en procès devant la Cour pénale internationale. Mais peut-être que le monde devrait envisager de mettre tous les dirigeants du Hamas en jugement pour crimes contre le peuple de Gaza.”

 

 

 

 

 

 

 

 

 cool israel

 

 

 

 

 

 

 

Source Gatestone Institute

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cool israel

Partager cet article

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans International
commenter cet article

commentaires