Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 17:38

1062-hamas

Les méthodes de combat du Hamas dans l’actuel cycle de l’Opération Bordure Protectrice, illustrent, une fois encore la proximité pratique et idéologique entre le Hamas et la fameuse organisation islamique radicale, appelée « l’Etat Islamique » (EIIL).

 

NDLR : ce matin, on apprenait qu’à l’occasion de l’entrée des troupes israéliennes à Gaza, les réseaux sociaux de l’Etat Islamique participaient de l’intoxication des opinions publiques arabes, au nom du Hamas, en annonçant des fausses nouvelles, comme la mort supposée de 16 commandos israéliens en entrnat dans Gaza. Par ailleurs, notre fil d’info souligne la "coïncidence", qui fait qu’au moment où le Hamas attaque Israël, l’Etat Islamique se concentre sur le Kurdistan syrien (Rojava), pour tenter d’annihiler le peuple kurde en quête d’indépendance vis-à-vis des puissances environnantes.

Or, ce n’est pas, non plus un "hasard" si le premier pays que des familles de diplomates israéliens doivent fuir, c’est la Turquie, qui se trouve être l’un des parrains (avec le Qatar) du Hamas, comme de l’Etat Islamique en Irak et au Levant, au moins, au titre de la collaboration entre ses garde-frontières, ses hôpitaux de proximité soignant les blessés Jihadistes, ses services secrets et l’entité islamiste qui est en train de ravager la région


  La police israélienne et des professionnels de la presse à l’abri, lorsque résonne la sirène (Tsva Adom/Code rouge), pour alerter de l’incursion dans l’espace d’une roquette, alors qu’on aperçoit, au-dessus, l’interception parle système défensif Dôme de Fer, le 16 juillet 2014. Credits : REUTERS/Amir Cohen.


Depuis le début, le Hamas a dirigé ses attaques massives et continuelles de roquettes contre les cibles civiles, afin de provoquer le plus de carnage indiscriminé que possible, de la même façon que l’Etat Islamique.

 

Le Hamas a démontré que sa politique terroriste manque totalement de toute restriction morale, à commencer par l’emploi des boucliers humains.

 

Le Hamas s’est vanté d’avoir orienté ses roquettes de longue portée plus d’une fois contre des cibles stratégiques d’Israël, qui, d’après ses prétentions, auraient pu mener à des milliers et peut-être des dizaines de milliers de pertes humaines, dont le réacteur nucléaire de Dimona, des sites pétrochimiques à Haïfa et l’aéroport international de Ben Gourion.

 

Les organisations qui appartiennent idéologiquement à l’Etat Islamique, telles que “l’Etat Islamique de l’Ansar Bayt al Maqdis” ont participé à la campagne contre Israël.

 

Le Hamas, dirigeant de facto à Gaza, fournit un sanctuaire à toutes les organisations terroristes palestiniennes et permet aux groupes apparentés à Al Qaïda d’opérer librement (tant qu’ils ne défient pas sa loi).

 

Au niveau idéologique, l’engagement religieux à commettre un génocide du peuple juif en Israël se répète tout au long des messages envoyés par les dirigeants du Hamas et la branche terroriste de cette organisation.

 

De façon identique, les membres du Hamas réitèrent leur aspiration à ré-établir le Califat Islamique, dont la capitale serait Al Qods (Jérusalem), comme p^hase déterminante d’une révolution globale dont l’objectif final est la « libération » de l’Espagne (Al Andaluz) et de Rome (Capitale du Vatican), avant l’application de la Shari’a, la loi globale islamique.

 

Les règles islamiques sont pratiquement instaurées à Gaza, et les députés du Hamas préparent déjà un projet de loi pour amender le Code Criminel, de telle façon qu’il permettrait l’exécution des contrevenants qui auraient commis de « graves violations » de la Loi Islamique, y compris la peine de mort par crucifixion, l’amputation des voleurs et les coups de fouet pour les buveurs d’alcool.

 

Le Hamas et l’Etat Islamique ne diffèrent plus que selon deux aspects :

 

par l’alliance que le Hamas a signé avec l’Iran chi’ite ( ce qui a provoqué la colère de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite, qui perçoivent l’Iran comme une menace stratégique)

 

et par la volonté du Hamas de jouer le jeu politique à l’extérieur, tout en appliquant concrètement des limitations idéologiques.

 

Dans cette approche, et à la grande différence de l’Etat Islamique en Irak et au Levant, le Hamas est soucieux de coopérer avec les « Organisations des Droits de l’Homme » pour atteindre ses objectifs plus lointains – le plus important à ce stade étant de lier, par tous les moyens, les mains de Tsahal, lorsque l’armée de défense juive réplique à Gaza, ce qui signifie pour le Hamas qu’il obtienne un « permis de tuer » des Israéliens, tout en utilisant, de son côté des boucliers humains.

 

Jonathan D. Halevi | SUN NEWS NETWORK

Jonathan D. Halevi est chercheur principal sur le Moyen-Orient et l’Islamisme radical au sein du Jerusalem Center for Public Affairs

sunnewsnetwork.ca


 

 

 


jforum portail juif francophoneAdaptation : Marc Brzustowski

Partager cet article

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article

commentaires