Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 09:08

armee-quatarienne.jpg

 

Il est intéressant, à dose homéopathique sur certains sujets, de lire le journal "Le Monde".

Cela permet de décrypter la position diplomatique hexagonale.

Alain Frachon, plume de référence du journal du soir, écumait hier contre l’indifférence concernant "Israël-Gaza", stigmatisant notamment la Russie et la Chine accusés de complaisance à l’égard d’Israël.

En contrepoint, les commentateurs militaires israéliens se félicitent justement ce matin de la neutralité relative de la Russie et de la Chine, très modérés à l’égard de Jérusalem…

Ce que confirme Frachon qui écume de rage dans le Monde d’hier, "les BRICS sont censés jouer les porte-parole d’un sud émergent désireux d’être aux côtés des réprouvés de l’ordre occidental" mais se désole-t-il, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Il ajoute "L’Europe finance l’Autorité Palestinienne, pas les grands émergents" (ndlr la Chine et la Russie).

Et la colère du chroniqueur monte d’un cran " en dépit des divergences sur le nucléaire iranien, la Russie entretient les meilleures relations avec Israël. Vladimir Poutine donne du "Avigdor" au ministre israélien des affaires étrangères, Avigdor Liebermann, russophone né en Moldavie soviétique et surnommé à Jérusalem "le petit Poutine" pour sa conception sophistiquée de la démocratie".

On perçoit ici de manière éclatante -et drolatique- la haine viscérale d’une certaine élite hexagonale à l’encontre de la droite israélienne.

Intéressant.

Et ce n’est pas tout il y en a autant pour la Chine.

Frachon poursuit.

"La Chine est dans la même situation. En passe de devancer l’Europe pour le volume de ses investissements dans la haute technologie israélienne, elle est en Israël, un partenaire économique chaque jour plus important. Le conflit avec les Palestiniens? Connaît pas. La deuxième puissance économique du monde n’a pas la moindre envie de s’impliquer en quoi que ce soit dans la tourmente proche-orientale".

Les experts militaires israéliens ne disent pas autre chose.

Frachon et Tsahal font la même analyse sur la Russie et la Chine.

Merveilleux.

Côté israélien, on rajoute une dose d’humour en plus, "mais où est l’armée qatarie, pourquoi ne vient-elle pas au secours du Hamas?".

Un ange passe, un autre ajoute,

"n’oublie pas qu’il y a aussi la Turquie".

Un troisième

"si la Turquie s’en mêle c’est la fin du monde…Mais de toutes façons la Turquie est déjà fâchée avec tous ses voisins, les kurdes, les iraniens, les arméniens, les syriens, les chypriotes, les grecs, etc…".

Plus sérieusement, les israéliens rappellent que l’axe pro-Hamas se structure aujourd’hui autour du Qatar et de la Turquie, ce qui met l’Égypte de Sissi hors jeu.

Le Qatar finance Gaza, la Turquie a construit un hôpital, l’Égypte, pour sa part, est ruinée, Le Caire ne peut rien donner à Gaza, et ne veut rien donner, le pouvoir égyptien méprise beaucoup trop le Hamas, regrette un officier israélien avec le sourire.

Un responsable du ministère de la défense israélien – ce matin- persifle en conclusion que finalement, au lieu d’une l’Égypte hors-jeu, un entremetteur extérieur à la région serait préférable.

"Même Kerry, ce serait mieux que l’Égypte. Même l’ONU serait mieux, c’est pour dire".

A propos des USA, Alain Frachon, tête pensante du Monde, estime dans sa conclusion d’hier qu’il n’y a rien à attendre de Washington, car se lamente-t-il, "le Congrès dominé par les Républicains, est résolument hostile à toute pression contre Israël".

Finalement, les analyses -tristes- du Monde et celles -picaresques- de Tsahal sont assez proches.

On est d’accord sur l’essentiel, le reste n’est que littérature.

 

 

riposte-sefarade.jpg

 


Partager cet article

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article

commentaires