Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 20:37

Tareq Al-Suwaïdan

 

La Belgique interdit la venue d’un prédicateur koweïtien antisémite

 

Tareq Al-Suwaidan avait dit « haïr » les « enfants de Sion » et appelé à un « djihad électronique »

 

Le gouvernement belge a interdit mardi la venue à Bruxelles le week-end prochain d’un prédicateur koweïtien, Tareq Al-Suwaidan, estimant que la présence de cet homme aux « propos antisémites » représentait un « danger pour l’ordre public ».


Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, « a donné instruction à l’Office des Etrangers (qui dépend de son ministère) de prendre les dispositions nécessaires pour interdire l’accès au territoire et le séjour à Tareq Al-Suwaidan », a indiqué son cabinet dans un communiqué.

 

« C’était la seule décision à prendre. Ce prédicateur tient des propos antisémites inacceptables. Sa présence chez nous représente un danger pour l’ordre public », ont commenté M. Jambon et le Premier ministre, Charles Michel.

 

Tareq Al-Suwaidan, présenté en Belgique comme un des dirigeants des Frères musulmans au Koweït, devait prendre la parole lors de la troisième édition de la « Foire musulmane de Bruxelles », qui se tient de vendredi à dimanche et a pour objectif de présenter les produits et la culture du Moyen-Orient et du monde musulman.

 

Plusieurs milliers de personnes y sont attendues.

 

Mais des déclarations de Al-Suwaidan, faites en juillet, au moment de l’opération Bordure protectrice d’Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza, ont suscité une levée de boucliers en Belgique.

 

tare al suwaidan facebookSur sa page Facebook, qui compte près de 6 millions de mentions « J’aime », le prédicateur avait dit « haïr » les « enfants de Sion », selon le journal Le Soir.

 

« Nous allons instiller cette haine dans l’âme de nos fils jusqu’à ce qu’une nouvelle génération se lève et les efface de la surface de la terre », ajoutait-il, appelant également à un « djihad électronique ».

 

« Sous la pression du lobby sioniste, le gouvernement belge a décidé de m’empêcher l’accès à son territoire (même si j’ai un visa valable) », a réagi mardi M. Al-Suwaidan sur Facebook.

 

La Ligue belge contre l’Antisémitisme (LBCA) a salué la décision du gouvernement.

 

« Dans le contexte explosif actuel, avec la question des jihadistes en Syrie et en Irak et quelque mois seulement après l’attentat au musée juif, la Belgique se devait de faire preuve d’une vigilance extrême », a estimé son président, Joël Rubinfeld.

 

Le 24 mai, un homme avait tué un couple de touristes israéliens, une bénévole et un jeune qui gérait l’accueil du musée juif de Bruxelles.

 

Un Français de 29 ans, Mehdi Nemmouche, a été inculpé d' »assassinats dans un contexte terroriste » après son arrestation à Marseille fin mai, en possession d’une kalachnikov et d’un revolver similaires à ceux utilisés dans l’attentat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

thetimesofisrael-fr

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 16:35

Belgique-bapteme-etudiant.png

 

BRUXELLES (EJP)---Le recteur de l'université de Liège a condamné lundi un baptême estudiantin organisé par le comité philo et lettres sur le thème du conflit israélo-palestinien.


Le baptême incitait les ‘’bleus’’ (nouveaux étudiants), surnommés les "petits Palestiniens", à réussir à "éviter le grand méchant Juif et à retrouver [leurs] pénates heureux et entiers (si possible)".

 

L’invitation à caractère antisémite à cette soirée de baptême, dont le thème était ‘’Le mardi, on rentre à Gaza en famille", présente une Juive avec des yeux rouges sataniques.

 

Elle prévient ainsi les "Palestiniens" qu'elle les empêchera de passer.

 

Le recteur de l'Université de Liège, Albert Corhy, s’est dit ‘’consterné’’ par cette invitation à la soirée de baptême.

 

Il a exigé l'annulation de la soirée et la suppression de toute publicité pour celle-ci.

 

Il a demandé à ce que des excuses soient officiellement formulées.

 

Dans un communiqué, l'Union des étudiants juifs de Belgique (UEJB) déclare :

 

"le folklore estudiantin a pour tradition de dénoncer par la dérision et l’humour.

Ici nous sommes dans toute autre chose: une vision manichéenne et antisémite du conflit israélo-palestinien.

C’est le “petit palestinien” qui est confronté au “grand méchant Juif”.

Les bleus sont appelés à s’identifier à des victimes de Juifs.

Par contre pour accéder à la soirée, ils sont invités à se déguiser soit en L.(militante PTB pro-palestinienne) soit en “juif connu” pour “amadouer les gardes-frontières”.

C’est à la fois un appel aux clichés caricaturaux visant les Juifs et à la stigmatisation des personnalités juives.

C’est l’ensemble de la communauté juive qui est ciblée y compris les étudiants et autres concitoyens juifs.

L’UEJB ne peut rester indifférente devant un événement aussi scandaleux et s’inquiète une nouvelle fois de la banalisation de l’expression antisémite."

 

 

 European Jewish Press

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 16:33

foire-antisemite-musulmane-Bruxelles.jpg

 

C’est un grand promoteur de la haine anti israélienne et antijuive que la Foire musulmane de Bruxelles s’apprête à accueillir du 7 au 10 novembre prochains.

Il suffit pour le vérifier de regarder et d’écouter les enregistrements vidéo des prêches de Tarek al Suwaïdan.

Tareq Al-Suwaïdan

 

En bonne place sur l’affiche présentant les orateurs, aux côtés de Tariq Ramadan, prédicateur suisse de renom, de Ahmed Jaballah de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), de Raphaël Liogier (professeur à l’Université d’Aix en Provence) ainsi que d’autres intervenants enseignants en sciences islamiques.

 

Avec Tariq Ramadan, Al Suwaïdan ne professe pas uniquement la science religieuse tirée du Coran.

 

Ce leader des Frères Musulmans Koweïtiens est aussi un auteur, conférencier, prêcheur politico-religieux.

 

Très lié à la direction du Hamas palestinien, ce Koweïtien prône l’éradication totale d'Israël, qu'il accable de tous les péchés du ciel et de la terre.

 

Pour Suwaïdan ce"pays déviant"( ?) doit être anéanti et aucune trêve à son égard ne saurait être tolérée.

 

Âgé de 61 ans, ce riche entrepreneur koweïtien, a une célébrité qui dépasse les frontières de l’Émirat.

 

Selon le magazine Forbes (source édition Arabe: Forbes Arabia), Al-Suwaidan occupe le deuxième rang dans le revenu net annuel chez les prêcheurs dans le monde musulman avec un profit net d'environ 1 million de dollars en 2007.

 

Al-Suwaidan a été formé en sciences islamiques classiques dans sa jeunesse, puis il a suivi ces études aux États-Unis, dans l’économie et ingénierie du pétrole et du gaz naturel.

 

Ses prêches reprennent la matrice politico-religieuse de la Confrérie dans le monde arabe et dans les communautés musulmanes du monde entier.

 

Ses programmes télévisés éducatifs articulent autant le management ou la planification stratégique en économie que planification destructrice de « l’entité sioniste ».

 

Le 14 juillet 2014, son prêche public était dénué de toute ambigüité :

 

« Ce conflit avec les fils de Sion menace notre existence, géographiquement et historiquement. Cet État déviant est destiné à être éradiqué dans sa totalité, pas seulement pour les Palestiniens et la résistance à Gaza, nous devons ressentir que cette bataille est notre bataille et si nous ne le ressentons pas c’est que nous ne comprenons pas la progression de l’histoire et de la géographie et le conflit idéologique politique et religieux entre nous et Israël. Tout le monde doit participer à cette bataille où qu’il se trouve(…) Il y a quelques jours je parlais à mon frère Khaled Mechaal. Il a dit « nous n’accepterons pas de cessez-le-feu » (applaudissements du public). Je trouve ça étrange que certains demandent un cessez-le-feu. Les tirs continuent, ils  ont complètement paralysé Israël (…) Le sang que nous sacrifions est précieux, nos morts sont au paradis, mais les leurs sont en enfer. Nous n’avons pas peur du martyr (…) Il y a peu vous chantiez « mourir au nom d’Allah est notre plus doux désir (…) la mort que vous désirez est venue à vous. Nous n’avons pas de problème avec la mort, nous sommes différents d’Israël qui fait le plus pour protéger ses vies, mais nous, nous désirons la mort, le martyr. La différence est très claire (…) ils tremblent de peur devant les roquettes. Ils vont courir nous embrasser les pieds pour demander un cesser-le-feu. Nous ne demanderons pas de cesser-le-feu jusqu’à ce qu’ils s’inclinent devant nous (applaudissements). Toutes les mères de la oumma, pas seulement les mères palestiniennes doivent nourrir leurs bébés à la haine des fils de Sion. Nous les haïssons, ils sont nos ennemis et nous allons instiller cette haine dans l’âme de nos fils jusqu’à ce qu’une nouvelle génération se lève et les efface de la surface de la Terre. Nous voulons que tous les jeunes qui ont des compétences sur l’Internet (…) pour imaginer un « jihad électronique » (…) Chacun d’entre nous doit essayer de trouver un plan pour effacer Israël. »

 

On pourra consulter l’intégralité de ce discours sur le site de MEMRI (memri.org)

 

Les pouvoirs publics belges sauront apprécier, cinq mois après la tuerie du musée Juif de Bruxelles, l’opportunité de la présence de l’auteur de telles paroles à la foire musulmane de Bruxelles.

 

Si ce monsieur était autorisé à entrer en Belgique, capitale de l’Europe, c’est toute la fiabilité des prétentions anti jihadistes et antiterroristes des Européens qui serait compromise...

 

Jacques-Tarnero.jpg

Jacques Tarnero,

 

 

qsdgm5

 

 

 

 

 

 

 

Voir également sur  logo_lacapitale.gif

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 19:39

AZNAR.jpg

 

L’ancien premier ministre conservateur espagnol José María Aznar s’est exprimé contre une reconnaissance unilatérale d’un État palestinien et a dénoncé des pressions injustes contre Israël.


« L’Etat palestinien n’existe pas encore et la bande de Gaza est toujours contrôlée par le Hamas, mais beaucoup de nations (dont la France, Grande Bretagne, Suède) se pressent déjà à le reconnaître », a dénoncé l’ancien dirigeant espagnol fervent soutien de l’État juif.

 

« Cela peut partir d’une bonne intention mais reconnaitre un État palestinien n’est ni approprié, ni utile et est contre-productif. Cela ne sert pas la paix », a ajouté le cosignataire de l’« Initiative des amis d’Israël”, un collectif d’anciens dirigeants internationaux dénonçant les attaques contre la démocratie israélienne.

 

Pragmatique, l’ancien dirigeant espagnol estime que ces reconnaissances symboliques ne se traduiront par aucun changement de la situation sur le terrain.

 

« Ces initiatives visent seulement à faire des pressions injustes contre Israël », a-t-il déploré.

 

« Israël est harcelé par les États voisins et par des groupes terroristes, et malgré cela cet État a fait des concessions pour parvenir à un accord de paix juste, des concessions rejetées par l’Autorité palestinienne. », a poursuivi l’ancien Premier ministre.

 

En 2010, le dirigeant espagnol avait mis en garde l’Europe contre un abandon d’Israël.

 

« Le monde occidental est ce qu’il est grâce à ses racines judéo-chrétiennes. Si l’élément juif, dans ses racines, est brisé, et si Israël est perdu, alors nous sommes perdus aussi. Que nous le voulions ou non, nos sorts sont inextricablement liés », avait-il déclaré dans une tribune.

 

 

 

 

 

Katty Scott,

 

 


 

le monde juif info

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 18:15

ABBAS

 

Il a émis des doutes sur le nombre de six millions de victimes.

 

Il a affirmé que le mouvement sioniste avait collaboré avec les nazis et les avait même incités à user de violence contre les Juifs d’Europe.

 

Son discours concernant la Shoah n’est pas le même, dès lors qu’il s’adresse à un public arabophone ou anglophone.

 

Mais le monde n’a pas envie d’entendre qu’Abou Mazen n’est pas celui dont il a formé l’image depuis son adoubement à la tête de l’Autorité palestinienne.

 

Et c’est donc sans scrupules qu’Abou Mazen peut continuer à condamner la Shoah tout en affirmant que ce sont les sionistes qui en sont la cause…


« Le mouvement sioniste n’a offert aucune aide, économique ou autre, aux victimes du nazisme, et il n’a permis à personne d’offrir une quelconque aide aux victimes. Le mouvement sioniste a dissimulé les informations en provenance des ghettos et des camps de concentration, des informations qui faisaient lumière sur ce qui s’y déroulait réellement. Si, contraint, il a publié une information, il a toujours pris soin d’émettre des doutes sur sa véracité et son importance ».


« Le mouvement sioniste ne s’est pas contenté de tout cela, mais a organisé secrètement de nombreux actes d’incitation à la violence contre les Juifs vivant dans des pays placés sous occupation nazie, afin de pousser les autorités nazies à se venger contre eux et à développer leurs activités de destruction massive ».


Ces citations sont du Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas (Abou Mazen).

 

abbas & antisionismeElles ont été publiées en 1982, dans son livre, l’Autre face (voir couverture), basée sur sa thèse de doctorat et consacrée aux relations entre le nazisme et le sionisme.


Abou Mazen n’a jamais renié cette thèse et manifestement, il en est même plutôt fier puisqu’elle orne, en arabe, son site officiel (http://president.ps).

 

Un point à souligner à ceux qui affirment que cette approche date d’il y a cinquante ans et que depuis, Abbas a revu sa copie…


D’autres citations de son cru ne sont pas moins ahurissantes :

 

« Il semble que l’intérêt du mouvement sioniste ait été de gonfler le nombre (des victimes de la Shoah) pour que ses gains soient plus importants. De nombreuses études ont débattu sur le nombre de six millions et sont parvenues à des conclusions impressionnantes selon lesquelles le nombre de victimes juives était seulement quelques centaines de milliers ».

 

Ou encore celle-ci :

 

« Une collaboration a été conclue entre les nazis d’Hitler et le leadership du mouvement sioniste. Les sionistes ont accordé la permission à tous les racistes du monde, menés par Hitler et les nazis, de traiter les Juifs comme il le souhaitait, tant que cela garantissait leur immigration vers la Palestine ».


Mais la scène internationale refuse de s’attarder sur cet aspect de l’idéologie d’Abbas.

 

Pour elle, il est le « modéré » et il doit le rester pour assurer la création d’un Etat palestinien.


Le site Internet d’Abbas est régulièrement mis à jour et on peut donc y voir son dernier discours à la tribune de l’ONU au cours duquel il a accusé Israël de « crimes de guerre » et de génocide contre le peuple palestinien.

 

Un sujet qu’il maitrise, manifestement…


Dans son site, Abbas est présenté comme un leader charismatique, un homme que le monde respecte et admire, un réfugié qui a vécu dans sa proche chair la tragédie du peuple palestinien et un homme de vision.

 

Mais il est également présenté comme un intellectuel, qui a écrit pas moins de 18 livres, consacrés en majorité au conflit israélo-palestinien.

 

Ses livres ont tous été réédités grâce à l’aide de l’Autorité palestinienne, elle-même financée par l’Union européenne et les Etats-Unis.

 

Parmi ces livres, donc, le fameux ouvrage traitant des liens entre nazisme et sionisme.

 

Pour ceux qui seraient dans l’impossibilité de se rendre à la librairie de Ramallah pour en faire l’acquisition, le livre est disponible en format e-livre, sur le site, mais uniquement en arabe.


Mais heureusement pour ceux qui ont envie d’en savoir plus, l’orientaliste Adi Cohen a traduit ces livres en hébreu.

 

On apprend ainsi qu’Abou Mazen prétend que ce sont les révisionnistes de Ménahem Bégin qui ont levé le voile sur « les crimes commis par le Mapaï » de David Ben Gourion, soucieux de préserver « la pureté de la race ».

 

Le Président de l’Autorité palestinienne affirme également qu’il a en sa possession des documents provenant du leadership nazi et qui prouve sa collaboration avec les sionistes.


Abou Mazen a souvent été qualifié de négationniste par le passé.

 

S’il a plusieurs fois récusé ces accusations, notamment en 2003, lors d’une interview au quotidien Haaretz, Abbas n’a toutefois jamais remis en question ni sa thèse, ni le livre qu’il a écrit ensuite.


D’ailleurs, selon Adi Cohen, dans la presse arabophone, le Président de l’A.P. tient un langage bien différent que lors de ses interviews accordées à la presse israélienne ou américaine.


En février 2014, Abbas recevait une délégation d’étudiants israéliens à Ramallah.

 

Dans son allocution, il a tenu un langage très clair concernant l’extermination des Juifs durant la seconde guerre mondiale.

 

Se défendant d’être un négationniste, il a affirmé :

 

« Je sais que des millions de Juifs ont été tués pendant la Shoah ».

 

Le 27 avril, il publiait un communiqué via l’agence de presse palestinienne officielle Maan dans lequel il déclarait que la Shoah était « le pire crime perpétré contre l’Humanité », conséquent de la discrimination raciale et ethnique.


Mais le Dr Adi Cohen, qui suit les apparitions d’Abou Mazen dans le monde arabe, nous livre des informations préoccupantes quant au double langage du leader palestinien.

 

Le décalage entre ses propos en arabe et en anglais est frappant, et son site officiel n’en est qu’un exemple.

 

Le fait que l’AP ait financé la réédition de son livre, et en conseille sa lecture, en est un autre.


Dans un entretien à la télévision libanaise Miadin, en janvier 2013, Abbas a fermement défendu sa thèse de doctorat et son livre :

 

« Je suis prêt à affronter toute personne qui nierait le fait que le mouvement sioniste était en relation avec les nazis avant la Seconde guerre mondiale ».


C’est dans les années 80 qu’Abbas a écrit sa thèse, dans le cadre de l’Université russe de l’amitié des peuples (URAP), fondée dans le but de développer l’influence de l’URSS dans les pays en voie de développement.

 

Grâce aux excellentes relations entre l’OLP et le bloc de l’est, de nombreux membres de l’organisation étudiaient à cette époque à l’URAP, dont Abbas, alors responsable des affaires étrangères au sein de l’OLP.

 

A son arrivée à Moscou, Abbas avait déjà le sujet de sa thèse en tête, ainsi que des centaines de documents fournis par les archives de l’OLP, situés à Beyrouth.

 

Ce que l’on sait moins, c’est que ces documents avaient été transmis à l’organisation de libération de la Palestine par le parti communiste est-allemand, qui accusait délibérément à cette époque « le sionisme et l’impérialisme occidental » de s’être allié avec le nazisme.

 

Il s’agissait là d’une campagne de propagande bien huilée visant à mettre dans le même sac tous les ennemis du bloc soviétique.


Abbas publie donc sa thèse en 1982, puis un livre basé sur cette thèse, en 1984.

 

Dans la première édition de l’ouvrage, on voit un soldat de Tsahal, portant un casque frappé de l’étoile de David, aux côtés d’un soldat nazi, dont le casque porte la croix gammée.

 

Un parallèle lourd de sens… Dans les éditions ultérieures, cette illustration est retirée.


L’axiome de bas de la thèse d’Abbas est terrible: selon lui, les dirigeants du mouvement sioniste ont délibérément occulté la Shoah des Juifs d’Europe et les ont sacrifiés pour pouvoir exiger un foyer national.

 

Ils ont également fait échouer intentionnellement et méthodiquement le sauvetage des Juifs de Roumanie, Hongrie, Slovaquie et les pays baltes.

 

En outre, toujours selon Abbas, les Juifs des pays arabes qui ont fui leur pays ne souffraient aucunement de harcèlement ou de persécution, et la racine du conflit entre eux et les Arabes était liée aux privilèges doint ils jouissaient de la part des colonialistes français et britanniques.


Les livres de Mahmoud Abbas sont vendus dans tous les pays arabes et musulmans, ils sont étudiés dans les écoles de l’Autorité palestinienne et sont visibles sur le site officiel du leader palestinien.


A la lecture de ces écrits, on comprend vite que les récents propos d’Abou Mazen condamnant la Shoah n’ont été prononcés que du bout des lèvres.

 

Le monde ne demande pas à Israël de faire la paix avec un Faurisson ou un David Irving, mais il lui demande malgré tout de confier son avenir sécuritaire entre les mains d’un homme qui émet des doutes quant au nombre des victimes et qui affirme que le mouvement sioniste a encouragé la Shoah.

 

Entre antisionisme et négationnisme, il n’y a qu’un pas…

 


Laly Derai

Hamodia

 

Le-petit-hebdo.png

Le Petit Hebdo

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 16:50

nicolas-winton-shindler-britannique.jpg

 

Sir Nicolas Winton, 105 ans, juif de par ses parents, plus connu comme le « Oskar Schindler britannique », recevra le 28 octobre prochain l’Ordre du Lion blanc, la plus haute distinction civile de la République tchèque, lors d’une cérémonie officielle à Prague.

Pressentant le danger et la barbarie nazie, Nicolas Winton a sauvé 669 enfants tchécoslovaques des Nazis, lorsqu’il était un diplomate britannique en poste à Prague pendant la Seconde guerre mondiale, en organisant des convois à destination de la Grande-Bretagne, entre mars et août 1939.

 

Sir Nicolas Winton avait gardé son action secrète pendant près d’un demi-siècle.

 

Les « Enfants de Winton » et leurs descendants vivent aujourd’hui dans de nombreux pays, dont la Grande-Bretagne, le Canada et Israël.

 

Ils sont à ce jour au nombre de 5000.

 

Il a été surnommé le « Schindler britannique », une allusion à l’industriel allemand Oskar Schindler qui a sauvé pendant l’Holocauste un millier de Juifs en les faisant travailler dans ses usines.

 

Le parcours d’Oskar Schindler (1908-1974) a été immortalisé par le film du réalisateur américain Steven Spielberg, « Schindler’s List ».

 

Sir Nicolas Winton a déjà reçu en 1998 l’ordre Tomas Garrigue Masaryk des mains du président tchèque d’alors, Vaclav Havel.

 

En 2010, il a reçu le titre de « Héros britannique de la Shoah », décerné par le gouvernement britannique.

 

 

 

Katty Scott,

 

 

 

le monde juif info

 

 

 

 

 

 

 

 

© Le Monde Juif .info

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 13:45

France Israël Basse Normandie (37)

 

Dans un communiqué, la coopérative Swift (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication), par l’intermédiaire de laquelle le secteur financier effectue ses transactions dans le monde entier, basée en Belgique, a annoncé lundi avoir reçu des appels de boycott contre Israël – appels lancés par BDS (Boycott  Désinvestissement et Sanctions).


Dans ce communiqué, le système de paiement interbancaire Swift a rappelé son devoir de « neutralité » et indique clairement qu’il ne cédera pas aux pressions. -

 

La Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication qui relie plus de  10 500 banques, institutions financières et sociétés dans plus de 200 pays, a abordé la question dans un communiqué sur son site internet lundi :

 

 » SWIFT et ses partenaires ont reçu des appels pour bannir certaines institutions et même des pays entiers de son réseau – plus récemment Israël et la Russie ».

 

Le géant financier a déclaré qu’il  » est une société coopérative mondiale neutre mis en place en vertu du droit belge, « et donc, en tant que tel, il ne prendra aucune décision unilatérale pour pénaliser des établissements de son réseau à la suite de pressions politiques ».

 

Le communiqué ajoute «SWIFT regrette cette pression, ainsi que les spéculations des médias qui  risquent, tous deux, de compromettre le caractère systémique des services SWIFT qui n’a pas le pouvoir de prendre des sanctions ».

 

 » SWIFT ne répondra pas aux appels et à la pression pour disqualifier des institutions financières de son réseau» a souligné le groupe.

 

Le communiqué ajoute qu’en tant que service, dans l’Union européenne (UE), la politique de SWIFT est conforme à la législation européenne, ce qui signifie qu ‘«une décision d’imposer des sanctions sur des pays ou des entités individuelles n’engagent que les compétentes gouvernementales ».

 

En outre SWIFT a rappelé qu’elle avait pour mission d’être « un prestataire de service mondial et neutre pour l’industrie financière ».

 

BDS,  (Boycott , Désinvestissement et Sanctions) qui lutte contre Israël, a appelé le monde entier à couper les liens avec l’Etat juif, en particulier en Judée et en Samarie et ce, malgré le fait que la présence d’Israël dans la région soit légale en vertu du droit international, et même si l’Autorité palestinienne, elle-même, a admis que les travailleurs arabes jouissaient d’une meilleure rémunération et de meilleurs conditions de travail dans les entreprises juives locales.

 

 

 Tel a vivre

 

par Dan Amselem pour -Tel-Avivre -

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 16:04

Tareq-Al-Suwaidan.jpg

 

Le Koweïtien Tareq Al-Suwaïdan est le leader des Frères musulmans dans ce pays et un proche de Hamas.



 

BRUXELLES (EJP)---La Foire musulmane, qui se tiendra pour la troisième fois à Bruxelles en novembre, verra la venue d’un prédicateur connu pour ses déclarations antisémites, qui nient l’existence d’Israël et appellent à sa destruction.


 

Le Koweïtien Tareq Al-Suwaïdan est le leader des Frères musulmans dans ce pays et un proche de Hamas.

 

 

Au cours du conflit entre Israël et Hamas à Gaza l’été dernier, il avait déclaré :

 

‘’Nous sommes en conflit existentiel avec les fils de Sion. Géographiquement comme historiquement, l’État d’Israël est un pays déviant. Il doit être éradiqué totalement’’.

 

 

Il a ajouté que ''toutes les mères de la nation islamique - pas seulement les mères palestiniennes -allaiteront leurs bébés sur la haine des fils de Sion. Nous les haïssons.Ils sont nos ennemis, nous devons inculquer cela dans les âmes de nos enfants jusqu'à ce qu'une nouvelle génération se pose et les débarrassent de la face de la terre’’.

 

 

Organisée par la Ligue des musulmans de Belgique et la société Gedis, la foire musulmane, qui se tient du 7 au 10 novembre,  se veut une ‘’vitrine de l’islam moderne et occidental’’.

 

 

‘’M. Al-Suwaïdan est un conférencier qui intervient partout dans le monde et nous n’avons jamais eu connaissance d’une prise de position anti-israélienne aussi radicale’’, a indiqué Karim Ouachek, de Gedi, au quotidien La Capitale.


 

‘’ S’il est invité à intervenir à Bruxelles, ce n’est de toute façon pas pour parler de la question palestinienne, mais de l’Islam’’.

 

Parmi les autres orateurs invités figure Tariq Ramadan.

 

 

European-Jewish-Press.png

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 11:07

France Israël Basse Normandie (27)

 

Munich 1972 : Chico des Gipsy Kings ne veut pas boycotter Israël malgré l’assassinat par erreur de son frère par le Mossad

 

Le marocain Chico Bouchikhi ne veut pas boycotter Israël malgré l’assassinat de son frère par le Mossad.

Il compte bel et bien participer à un concert pour la paix même si la mort dans des circonstances dramatiques de son frère le hante encore.

Le chanteur d’origine marocaine Chico Bouchikhi n’envisage pas de boycotter Israël malgré l’assassinat de son frère Ahmed par le Mossad en 1973 à Lillehammer en Norvège.

 

Il compte bien participer à un concert pour la paix.

 

L’artiste l’a fait savoir dans un entretien avec The Independent.

 

Même si la mort dans des circonstances dramatiques de son frère le hante encore, Bouchikhi, qui est aussi ambassadeur de la paix pour l’UNESCO ne souhaite pas tourner le dos à son public.

 

chico-bouchiki-gipsy-kings.jpg« C’était un cas évident d’erreur d’identité », a-t-il dit à propos de l’assassinat malencontreux de son frère par les services secrets israéliens qui l’avaient pris pour Ali Salameh, l’un des responsables des attentats de Munich en 1972 ayant coûté la vie à plusieurs athlètes de l’Etat hébreux.

 

«Ils l’ont tué de sang-froid. C’est la chose la plus difficile à pardonner lorsqu’il s’agit de votre propre chair et sang», a-t-il expliqué.

 

 »J’ai serré la main » à Arafat et Peres  »pour l’anniversaire des accords d’Oslo »

 

Mais malgré cette tragédie, "ma famille et moi vivons encore avec…".

 

« Mon destin m’a amené à célébrer le premier anniversaire du traité de paix d’Oslo en 1993 et à serrer les mains aux deux (Shimon Peres et Yasser Arafat) », a rappelé le chanteur.

 

« Dans un sens, j’avais besoin des événements de cette nuit pour m’aider à trouver la paix intérieure et le pardon », a-t-il ajouté.

 

Selon Bouchikhi, « les artistes sont libres de boycotter Israël s’ils le souhaitent, mais pour autant que je suis concerné, je n’ai aucun ressentiment et aucune envie de boycotter aucun pays », a-t-il précisé.

 

« Ce qui compte pour moi, c’est les gens vivent librement et se respectent les uns les autres ».

 

« S’il y a un concert pour la paix, alors oui, je voudrais retourner en Israël sans aucune hésitation », avoue-t-il.

 

Il exhorte ainsi ses collègues musiciens à ignorer les appels croissants pour un boycott culturel d’Israël à la suite du récent conflit de Gaza qui a fait plusieurs victimes palestiniennes.

 

Le franco-marocain se dit heureux de jouer en Israël, afin de contribuer à la réconciliation dans la région.

 

 

 

 

le monde juif info

 

 

 

 

© Yabiladi.com | Photo : DR

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 09:01

angela-merkel.jpg

 

Angela Merkel affirme que le Hamas détient de nouvelles armes et qu’Israël a droit de se défendre.

 

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré vendredi que les terroristes du groupe islamiste Hamas à Gaza détenaient une "nouvelle qualité" d’armes contre Israël, ajoutant que les pays qui subissent des attaques ont le droit de se défendre.

 

"Les deux parties doivent accepter des compromis douloureux, mais nous nous tenons aux côtés d’Israël lorsqu’il s’agit de son droit à se défendre", a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse à Berlin.

 

 

jforum portail juif francophone

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Europe
commenter cet article