Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 16:05

France Israël Basse Normandie (27)

Le Technion, qu'est ce que c'est vraiment, c'est une question intéressante. 

 

Tout le monde connaît cette fameuse Université : le Technion, Israel Institute of Technology, que connaît-on de plus ?

  • Plus de 100 ans de sciences

Pour l’histoire la plus connue, le Technion est la première université israélienne fondée en 1924, et parrainée par Albert Einstein, elle est située à Haïfa dans le nord du pays.

 

Fer de lance de l’Innovation, le Technion excelle dans les nouvelles technologies de pointe et a établi des pôles d’excellence dans des domaines essentiels au développement scientifique et technologique en stimulant au quotidien des coopérations internationales, notamment avec la France, où l’Association Technion France (ATF) est établie.

 

L’ATF gère les interactions entre les deux pays.

 

Elle promeut l’université, la qualité de l’enseignement et de ses chercheurs et met en place des évènements et manifestations scientifiques dans le but de développer, de créer et de concrétiser des coopérations bilatérales stratégiques entre le pays des Droits de l’Homme et la « Start-up Nation ». 

 

Le tout, pour voir éclore des nouvelles générations de scientifiques probablement nobélisables.

  • Le Technion aujourd’hui ?

Le Technion est à présent implanté à New-York grâce au partenariat Cornell University/Technion qui a donné naissance en 2013 à un Campus international scientifique et technologique appliqué à Silicon Island (NY). Mais l’aventure ne s’arrête pas là… Le Technion vient aussi de signer un partenariat en Chine avec l’Université de Chantou.

 

Une ouverture internationale pour cette Université aux dimensions mondiale.

  • L’Aventure Technion !

Voilà l’image générale dégagée par cette université. Mais derrière la qualité et le prestige porté par l’université, il y a surtout une aventure à taille humaine. Une aventure gigantesque qui entraine chaque année des milliers d’immigrés qui veulent assouvir leur soif de connaissance dans cette belle université.

 

Le Technion c’est aussi :

 

-          Des élèves et chercheurs du monde entier qui se rencontrent, travaillent et échangent autour de thématiques et projets communs,

 

-          Des collaborations de prestiges, toujours réalisées avec les mêmes envies et les mêmes désirs : déplacer des montagnes, surpasser les limites du possible, inventer, créer et faciliter la vie quotidienne

 

-          La réalisation des premiers MOOC en arabe pour des étudiants arabophones qui viennent parfois étudier au Technion de très loin

 

-          C’est enfin des chercheurs arabes et israéliens qui travaillent dans le respect et l’amitié.

 

Le Technion c’est une famille, qui accueille chaque année des milliers d’étudiants du monde entier, c’est une université à part entière, qui transmet et reçoit.

 

Une belle preuve de savoir en somme.

 

Pour en savoir plus sur l’ATF : http://www.technionfrance.org/

 

 

Muriel-Touaty.jpg

Muriel Touaty,

Présidente Technion France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : thetimesofisrael-fr
Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 19:35

je-soutiens-Israel-3514.jpg

Par France Israël Basse Normandie, B'nai B'rith Deauville, Mémoire Historique Caen

 

FAITES PARTAGER !!!

 

Beaucoup de personnes n'ont pu pour raison de santé, de travail, de distance ou domaine pécunier être présents au Grand Rassemblement de soutien pour Israël devant l'Ambassade à Paris sinon que de coeur et pensées.

 

Continuons à manifester notre soutien partout en France et dans le monde, que nous soyons juifs ou non en portant :

 

un Rainbow Low aux couleurs d'Israël !!!

 

Simple, explicite, non coûteux.

 

IMAG0505.jpg

 

Encore une fois, et en faveur de la continuité exprimée à Paris aujourd'hui, en Israël et dans d'autres villes du monde,

 

Affirmons le droit d'Israël à se défendre contre les attaques aveugles qui visent sa population,


Parce que l'Etat d'Israël se bat aussi pour libérer les palestiniens du joug du Hamas,


Parce que nos pensées vont à toutes les victimes civiles,


Parce que nul gouvernement ne peut accepter que ses enfants grandissent sous la menace de missiles et d'attaques terroristes,

 

Parce que l'Etat d'Israël se bat pour les démocrates du monde entier,

 

 

 

Faites partager !!!

 

Que nous soyons des millions aux côtés d'Israël et du Peuple Juif !!!

 

Non à la haine d'Israël !!!  Non à l'Antisémitisme !!!

 

Manifestons notre soutien,

 

Portons un Rainbow Loom aux couleurs bleu et blanc, ainsi que pour celles et ceux qui le peuvent, un drapeau chez soi !!!


 

AM ISRAËL HAI !!!

 

je soutiens Israël234

 


Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 18:47

1062-hamas

 

D'Israël où il se trouve actuellement, l'avocat G-W Goldnadel, Président de France Israël Paris fustige l'indulgence coupable d'une certaine frange de l'intelligentsia française envers le Hamas. Il y voit les traces d'une idéologie post-marxiste et la haine de l'Etat-nation.

Peu après que les premiers missiles tirés par le Hamas aient atteint le territoire israélien, François Hollande condamnait l'agression et déclarait sa solidarité envers un État d'Israël légitime à se défendre.

 

Le président français ne faisait en cela qu'imiter les réactions des principaux responsables politiques occidentaux.

 

À l'instar du ministre des affaires étrangères canadien, John Baird, qui déclarait, pour fustiger la réaction rituelle de la commission des droits de l'homme de l'ONU stigmatisant Israël:

 

«il ne peut y avoir d'équivalence morale entre le Hamas, organisation islamiste figurant sur la liste des organisations terroristes, méprisant la vie humaine et l'État démocratique d'Israël assumant son devoir de protéger son peuple contre une agression lâche et aveugle».

 

Pourtant, 48 heures plus tard, la gauche du parti socialiste et l'extrême gauche (Verts, PCF, front de gauche) reprochait avec aigreur la réaction présidentielle qui ne faisait pas suffisamment un sort aux «représailles militaires» contre le peuple palestinien.

 

Une partie de la presse française, qui ne s'était pas appesanti grandement sur cette prise de position de M Hollande, nota avec davantage d'enthousiasme son infléchissement, marqué par un appel à l'État hébreu à la retenue.

 

J'ai rappelé cette séquence, car elle illustre assez bien les termes et les protagonistes d'un combat acharné que se livrent, au Proche-Orient encore plus qu'ailleurs, la réalité et l'idéologie fantasmatique.

 

La réalité factuelle, difficilement contestable , consiste à rappeler brièvement que les Israéliens ont évacué la bande de Gaza, sur une décision unilatérale prise par Ariel Sharon, précisément pour avoir la paix.

 

Que le Hamas, branche palestinienne des frères musulmans, a pour programme officiel la destruction de l'État juif, illégitime à se maintenir selon son dogme sacré sur un seul pouce d'une terre arabe et musulmane.

 

Que c'est dans ce cadre politico-religieux intangible qu'il s'estime en droit et en devoir d'envoyer quand il le veut ou le peut des bordées de missiles, toujours plus puissants et précis, livrés notamment par l'Iran, sur la population civile de l'occupant usurpateur.

 

Et c'est ce qu'il a décidé de faire, une nouvelle fois, depuis la fin du mois de juin, en visant tous les centres urbains, en ce compris l'aéroport international du pays.

 

De son côté, l'armée israélienne, quel que soit le regard que l'on veuille porter sur la manière dont son gouvernement a mené les négociations sporadiques avec l'Autorité Palestinienne, tente de faire cesser au moins durablement ce qu'il est difficile de nommer autrement qu'une agression au moyen:

 

- d'un système défensif de ses habitants particulièrement efficace pour leur survie, mais qui n'empêche ni la paralysie économique du sud du pays, ni la désorganisation relative du nord

 

À telle enseigne que les tour-opérateurs internationaux ont été conduits à annuler la plupart des voyages jusqu'à la fin du mois .

 

- d'un système offensif d'une précision redoutable mais handicapé lourdement par la présence recherchée de la population palestinienne à proximité des engins balistiques désormais enterrés et de leurs serveurs.

 

C'est ici qu'il convient également de faire une remarque essentielle et que nul ne saurait contester de bonne foi: alors que les artilleurs du Hamas cherchent à frapper le plus durement possible la population civile israélienne, l'aviation israélienne cherche à frapper le plus durement possible le Hamas en épargnant autant que faire se peut la population.

 

 

Ayant rappelé ce qui précède, l'objet du présent article est de comprendre et d'analyser la nature du matériau idéologique qui entraîne de manière pavlovienne une partie de la population française a renvoyer dos à dos (dans le meilleur des cas) agresseur et agressé ; une organisation islamiste, terroriste, homophobe, antisémite et un État démocratique.

 

C'est ici que la réaction épidermique de la gauche extrême aux propos, somme toute banals et naturels de François Hollande dans les circonstances rappelées, apportent une grande partie de la réponse.

 

Depuis 40 ans, une idéologie post -marxiste et post-chrétienne, sommaire mais en grande majesté médiatique, irrigue une détestation névrotique des États-nations occidentaux.

 

J'aurais passé une bonne partie de mes activités intellectuelles à expliquer que par une cruelle ironie, cette idéologie mortifère doit largement sa puissance au choc traumatique qu'a constitué à la fin des années 60 la révélation médiatique et cinématographique des horreurs du génocide des juifs dans les foyers occidentaux.

 

Après cette révélation massive et émotive, une véritable perversion de la Shoah a pénétré l'inconscient collectif européen en laissant croire que ses auteurs ne pouvaient être issus que d'un État-nation occidental et blanc. Il s'en est suivi le fameux et démentiel CRS-SS! de l'année 68.

 

Il en a résulté, après les excès d'un nationalisme xénophobe amoureux de lui-même, une dilection xénophile pour l'altérité toute aussi excessive et systématique.

 

Ce prêt à penser, ou plutôt à ressentir, se déploie dans tous les domaines sociétaux , de l'impossibilité à réguler normalement les flux migratoires, à l'indulgence envers l'islamisme criminel, antisémite et christianophobe,au racisme anti-blanc et anti-chrétien jusqu'aux débats sur l'insécurité.

 

Il en va également ainsi dans le domaine de la politique étrangère, où l'idéologie sommaire prendra parti systématiquement contre l'État-nation occidental et ses soldats en uniforme.

 

Par une ruse dont l'histoire a la noire magie , l'État hébreu, nazifié par les névrosés de la Shoah, est la victime la plus emblématique du traumatisme post-hitlérien, et dans leur monde fantasmatique post-chrétien, le palestinien fait figure du nouveau juif crucifié.

 

Voilà pourquoi il est inutile de rechercher une quelconque rationalité aux condamnations d'Israël par l'extrême gauche névrotique et ses relais médiatiques indulgents.

 

L'une des conséquences les plus néfaste et visible de ce comportement erratique est constatable dans une focalisation obsessionnelle et disproportionnée du comportement d'Israël qui contraste avec l'absence totale de sens critique pour l'attitude de la partie adverse.

 

C'est ainsi, entre mille exemples, que nul au sein de la presse conformiste ne s'est permis d'émettre ne serait-ce qu'un doute sur l'énormité du «modéré» président palestinien accusant Israël de «génocide» dès le lancement de son opération militaire.

 

On pourrait presque traiter cette déraison avec dérision si elle n'était grosse de conséquences dramatiques.

 

J'ai déploré plus haut l'influence idéologique de l'extrémisme de gauche sur les médias français.

 

Ils pourraient à leur tour influencer un personnel politique qui ne se caractérise pas par la fermeté de conviction.

 

On peut prévoir assez aisément l'avenir immédiat par le passé récent.

 

Stéphane Hessel, icône sanctifiée de l'extrême-gauche laïque lui a tracé la voie.

 

C'est lui qui en 2011 avait nazifié impunément l'État juif dans le cadre de formules qui n'aurait pas déplu à l'inventeur de la quenelle mimée.

 

Dans son best-seller indigné, il félicitait le «juif» Goldstone, auteur d'un célèbre rapport onusien dans lequel celui-ci condamnait Israël pour son opération «plomb durci» à Gaza en2009.

 

Mais coup de théâtre, le 1er avril 2011, le juge faisait son mea culpa à dans le Washington Post :

 

«Nous en savons bien plus aujourd'hui sur ce qui s'est passé durant la guerre de Gaza. Si j'avais su alors ce que je sais maintenant, le rapport Goldstone aurait été un document différent. Il n'y a aucun doute que des crimes délibérés ont été commis par le Hamas, qui utilisait des boucliers humains. En revanche, concernant l'État juif, qui a le droit de défendre ses citoyens contre des attaques venant de l'intérieur comme de l'extérieur et qui a consacré d'importants moyens pour enquêter sur des incidents douteux, il n'y a pas eu de politiques ciblant intentionnellement les civils.»

 

Stéphane Hessel n'a pas cru devoir intégrer dans son livre publié en 2012, l'acte de repentance du juge et je n'ai aucun doute que ses héritiers n'en tiendront aucun compte à l'égard d'une situation qui n'a en rien changé.

 

L'autre conséquence de la déraison gauchisante consiste dans son antiracisme sélectif devenu fou.

 

C'est ainsi qu'après une attaque au cocktail Molotov contre la synagogue d'Aulnay-sous-Bois et avant les agressions contre deux synagogues parisiennes par des islamistes pro- palestiniens, un délégué d'Europe écologie les Verts, Pierre Minnaert, n'hésitait pas à écrire

«Quand les synagogues se comportent comme des ambassades, il n'est pas étonnant qu'elles subissent les mêmes attaques qu'une ambassade»

 

Les quelques réactions contrariées de ses amis politiques n'ont pas eu la démesure qui les caractérisent ordinairement lorsqu'ils morigénent la droite pour bien moins que cela.

 

On voit ainsi où peut mener la déraison anti-occidentale.

 

Au lendemain de récents débordements algériens, Mme la ministre de la culture, pour les minimiser, a cru devoir déclarer «il y a encore en nous un peu d'Algérie» Soit.

 

Mais il se pourrait aussi qu'il y ait encore en nous beaucoup d'Israël, et en Israël beaucoup de France.

 

Ma main devrait trembler, avant que de l'écrire: cela s'appelle la civilisation judéo-chrétienne.

 

logo figaro

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 18:14

FRANCE ISRAËL BASSE NORMANDIE.2

 

Face aux attaques incessantes et provocations du hamas,

 

Face au terrorisme et aux allégations honteuses d'Abbas,

 

France Israël de Basse Normandie affiche et clame son plein soutien envers Israël et son gouvernement.

 

Regrettant sans la moindre équivoque qu'il y ait des victimes sur Gaza du fait de la volonté du hamas à se servir de femmes, d'hommes et d'enfants comme bouclier humain, comme d'avoir délibérément créé des tunnels pour semer la mort en Israël de manière la plus machiavélique, nous savons et félicitons le Premier Ministre Netanyahu et son gouvernement, Tsahal pour la retenue et objectivité auxquels ils ont comme par le passé su faire preuve démontrant l'esprit d'humanité qui caractérise cette vraie Démocratie.

 

Nous condamnons encore une fois les allégations de Mr Abbas, condamnons les provocations et la haine du hamas, condamnons cet antisémitisme et antisionisme bien lié comme beaucoup ont pu en voir l'horreur à Paris lors de cette manifestation pro palestinienne, dans d'autres villes de France et à l'étranger, condamnons les manifestations irresponsables et bien souvent incultes faites dans beaucoup d'endroits dans notre région et en dehors.

 

Nous affichons et clamons notre entier soutien au peuple d'Israël et à la Communauté Juive dans son ensemble.

 

 

France Israël Basse Normandie,

France Israël Basse Normandie (4)

AFIBN

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 19:05

FRANCE ISRAËL BASSE NORMANDIE.2

France Israël par Me Daniel Charles Badache, Président de l'Association en Basse Normandie, répond sur Ouest France aux jeunes socialistes caennais.

ouest-france.jpg

France-Israel-Normandie-reagit001.jpg

ouest-france-fr.jpg

le-scandale-de-jeunes-socialistes-caennais002.jpg

 

 

Face à cette "prévenance" attristante, il est clair que France Israël Basse Normandie avec le B'nai B'rith de Deauville, ainsi que tous les amis d'Israël dont nombres d'Associations diverses et reconnus appartiennent ne resteront pas de marbres et inactifs pour répondre sainement mais clairement.

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 21:48

Israel_france.jpg

 

EXCLUSIF. La start-up israélienne Parko a reçu le Prix de l’investisseur International de Paris Ile-de-France, Capitale Economique, remis le 3 juillet dernier en présence d’Arnaud Montebourg, Ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique et de Henri Cukierman, Président de la CCFI.

 

Ce prix récompense chaque année 3 entreprises étrangères à fort potentiel, qui ont fait le choix de s’implanter en Ile de France et d’y investir.

 

Pour Raphaël Salama, co-dirigeant de Parko en France, « ce prix marque une étape importante du développement international de Parko, dont l’ambition est de faciliter la vie quotidienne de millions d’automobilistes, dans les grandes métropoles du monde ».

 

Parko apporte une réponse innovante à la problématique du stationnement, en informant les conducteurs en temps réel sur les places disponibles dans chaque rue.


Cette solution uniquement basée sur les capteurs des Smartphones, ne requiert ni sollicitation active des usagers, ni investissement en infrastructure.

 

Après avoir testé sa technologie avec succès à Tel-Aviv, la société s’est implantée fin 2013 à Paris et San Francisco pour amorcer son expansion internationale.

 

En France, Parko s’associe à VINCI Autoroutes pour promouvoir conjointement une nouvelle application mobile de guidage pour le stationnement (parkoapp.fr), bientôt disponible sur iPhone et Androïd.

 

Parko a finalisé en juin 2014 un tour de financement d’1,1M $ auprès du fonds d’investissement SparkLabs Global Ventures, spécialisé dans le Big Data, du fonds de financement participatif OurCrowd, et de business angels européens.

 

A propos de Parko

 

Parko a développé la première solution de crowdsourcing au problème du stationnement. 


Notre algorithme propriétaire collecte et analyse les données relatives aux déplacements des usagers, pour en déduire de l’information sur la disponibilité du stationnement.

 

Nous calculons l’itinéraire optimal pour trouver une place, mis à jour grâce en temps réel grâce aux données automatiquement fournies par les autres conducteurs.

 

Parko indique aux conducteurs une estimation « porte-à-porte » de l’heure d’arrivée, prenant en compte le temps nécessaire pour se garer à un instant et dans un quartier donnés..

 

Nos solutions s’adressent aux acteurs développant des systèmes de navigation et des solutions de paiement du stationnement, au secteur automobile ainsi qu’aux municipalités.

 

Elles sont disponibles sous forme de Software Development Kits (SDK), d’API et d’outils d’aide à la décision sur-mesure, faciles à intégrer.

 

 

 

Plus d’information : www.parko.com

Contact : bizdev@parko.com

 

 

 

ccfi

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 05:20

Soiree-France-Israel-Basse-Normandie-copie-1.jpg

 

 

66 ans - YOM HAATSMAOUT 5774

Le samedi 26 mai dernier, dans le salon des Ambassadeurs de l'hôtel Malherbe, place Foch à Caen, Mr Daniel C. Badache, Président de France Israël Basse Normandie, avec Mr Lebrun Jean Pierre Vice Président, ont eu l'honneur de convier au dîner de Gala tous les ami(e)s d'Israël présents pour fêter l'anniversaire et la célébration de la déclaration d'Indépendance de l'Etat d'Israël. 66 ans !
France-Israel-Basse-Normandie-Soiree-66-ans-Israel--20-.jpg

Animée musicalement par l'ensemble  DOYNA, spécialiste de musique Klezmer et Jazz Tsigane, l'hôtel Malherbe, comme à son habitude, a su recevoir et accueillir dans un décor, professionnalisme et gentillesse à la hauteur de l'occasion, les participants au dîner annuel de France-Israël Basse-Normandie.

 

Après cette ambiance d'accueil déjà fort invitante (il ne fut pas rare d'y voir intérêt curieux d'autres banquets extérieurs venir jeter un petit coup d'oeil intéressé), le Président de l'association, Maître Charles Badache (avocat de profession), nous a donné en quelques minutes, ce qu' est l'association, expliquant la raison de ce dîner, la raison d'être de l'Amitié envers Israël, l'importance du Mémorial de Caen et l'intérêt conséquent à ce qu'Israël y soit représenté avec objectivité et dignité.

 

Seul bémol douloureux malgré ce moment très convivial, l'agression de deux jeunes Juifs à Créteil, l'assassinat et meurtres de ces innocents Juifs et israéliens à Bruxelles, la pensée forte de soutien et respect adressé par Mr Badache en cet instant plus que tragique aux deux endroits. (un français arrêté)

 

20140524 205112Par la même occasion, le Président a rappelé les effets désastreux pour le Moyen Orient de l'annonce du rapprochement d'Abbas avec le hamas, l'importance encore à oeuvrer pour mieux faire connaître Israël, telle que l'amitié réciproque sait faire ressortir de plus noble, d'objectif et vrai.

 

Regret également et ferme détermination de la part du Président concernant non seulement BDS appelant illégalement au boycott des produits israéliens  (1), mais aussi du mouvement dit "des femmes en noirs", pour la partialité non objective à cet égard, comme de l'éviction dommageable de France Israël Basse Normandie étant sciemment ..."oublié" parfois dans le passé sur des actions où, Israël et cette amitié pouvaient avoir un rôle conséquent à jouer au sein du Mémorial de Caen, dans la ville et région même.

 

Ce regret s'inscrit où, l'amitié envers Israël comporte justement dans cette éthique mutuelle, à l'abjection des extrêmes de droite comme de gauche, de l'antisémitisme, mais aussi du racisme sous toutes ses formes édulcorées, sachant pointer l'islamisme là où il se trouve sans la moindre concession, et, bien que laïque dans son fondement, ceux vivant dans un islam respectueux méritant d'être salués, soutenus et défendus.

 

Le voeu et l'aspiration de tout(e) ami(e) d'Israël se fonde sur une paix juste, une amitié réciproque, une entente forte et constructive entre Israël et ses pays voisins, mais pas à n'importe quel prix, qui serait au détriment, et de la réalité, de son histoire, de ses racines, mais aussi de la haine antisioniste et antijuive bien souvent étroitement liée.

 

Notons au passage, que pour les deux mouvances citées, malgré la bonne volonté venant d'Israël, d'associations tel le Technion pour n'en citer qu'une au hasard (je dis bien au hasard car il en existe beaucoup), ces premières se font par trop souvent remarquer notamment pour leur étrange vision de fond comme de forme, ainsi qu'une véritable ambiguïté avec des "entités" n'ayant plus de secret pour leur élan au mécenat plus que suspect (2).

 

Réclamer notamment dans l'une de ses revendications pour un organisme dit ... "de paix"..., qu'Israël reconnaisse ... sa responsabilité ??!!?? dans les conséquences de 1948 (on croit rêver ?!!?? tant l'odieux se mêle allègrement avec le tronqué), tout ceci laisse foncièrement dubitatif.

 

Etrange esprit d'humanité à géométrie plus que ciblée à défault d'être paradoxalement variable. Surtout lorsque l'on s'y trouve confronté. C'est un refus acharné monté en épingle pour nier toute réalité, ou lui en retirer légitimité saine (3).

 

En grattant, l'on y décèle rapidement une haine ayant un mal conséquent à vouloir rester cloîtré. Ôtez le vernis, et vous y verrez la véritable nature bien différente de la première exposée(4).

 

Tout ceci ramène à la volonté du Président de France Israël Basse Normandie quant au Mémorial de Caen à ce qu'Israël, très loin d'être un pays d'apartheid, bien que beaucoup lui voudraient dénié son esprit d'humanité démontré en de multiples occasions  (5), soit connu véritablement et reconnu dans sa véritable essence démocratique.

 

A cette occasion, le Président a salué l'oeuvre et l'esprit de son père quand au Mémorial de Caen, nom et action attaché à celui ci méritant hautement d'être mis en honneur et respect.

 

IMAG0379.jpgEn clôturant l'attachement à Israël et l'amitié indéfectible nous y liant, l'Association Mémoire Historique présidée par Mr Vital Le Bossé Michel (à droite), et membre de France Israël Basse Normandie fut citée pour annoncer un futur projet auxquels les deux Associations seront conjointes et actives en ce sens.

 

Mr Vital Le Bossé, Grand Ami d'Israël, du Président, et personnel, donnera avec son Comité Directeur la trame dans les mois à venir, ceci avec l'étroite collaboration de Mr Malka, Rabbin de Caen et candidat (que je salue avec beaucoup d'affection et de respect) au grand rabbinat de Paris.

 

Qu'il me soit permis en raison de sa noblesse et finesse de coeur, de lui souhaiter éviction là bas, et le garder parmi nous.

 

Je sais, çà ne se fait pas. Mais c'est dit

 

Beaucoup d'ami(e)s n'ont pu être présents ce soir bien que nous étions plus d'une soixantaine de personnes.

 

D'un côté, beaucoup étaient justement en Israël, d'autres au Rwanda, et pour d'autres encore, n'ont pu à regrets se déplacer. Pensées amicales pour celles et ceux de Caen, Deauville et alentours, ainsi qu'en direction de Nantes, Paris, Belgique pour ne pas les oublier.

 

Nous pensons particulièrement à Mme Majer du B'nai B'rith Deauville n'ayant pu être présente malheureusement et lui souhaitons nos voeux de prompt et complet rétablissement.

 

20140524_225929.jpg

Membres du B'nai B'rith Deauville,

avec de Droite à gauche

Mr Feingold Vice Président B'nai B'rith

Mr Lebrun Vice Président France Israël Basse Normandie

Mr Badache Président France Israël Basse Normandie

Mr Quinton Secrétaire Général France Israël Basse Normandie

 

France-Israel-Basse-Normandie-Soiree-66-ans-Israel--11-.jpgC'est d'ailleurs en force que le B'nai B'rith de Deauville est venu sur Caen, représenté par Monsieur Feingold, Vice Président accompagné de son épouse. Un profond remerciement à leur égard, tant pour leur attachement aux convictions communes, mais aussi pour l'intérêt d'être venu pour quelques uns de Paris même.

 

A l'issue du discours du Président de France Israël Normandie, Mr Feingold a apporté le fondement et aspiration sur la région de Deauville, l'attachement à Israël sans surprise, et l'amitié conjointe oeuvrant dans cette même direction.Chacune et chacun y sont cordialement invités.

 

Nombres de conférences futures seront d'ailleurs présentés ultérieurement, notamment un grand barbecue annuel prévue le dimanche 17 août après midi, ouvert à tous (y compris aux visiteurs non Membres du B'nai B'rith, mais parrainé par un membre cependant), avec mise à disposition gratuite d'un "mini‐club" (de 4 à 12 ans), et durant lequel une conférence est prévue avec Mr Frédéric Encel, connu de beaucoup.

 

Un voyage en Israël est prévu au sein du B'nai B'rith entre le 3 et 10 Novembre prochain.

 

Entre France Israël Basse Normandie, Mémoire Historique, et B'nai B'rith de Deauville, associés à de nombreux ami(e)s en dehors, les années futures seront loin d'être inactives sur de nombreux points !

 

C'est après tout cela, que la Marseillaise nous fait lever, suivie de la Hatikvah jouée par l'excellent ensemble Doyna.
Tout au long du dîner, pendant que le Président de France Israël Basse Normandie passait saluer et converser chaleureusement à toutes les tables, nous eûmes droit à la fraicheur et virtuosité de ces musiciens méritant vraiment d'être connus : quatre musiciens résidant à Royan, et naviguant entre la musique tsigane et les airs Klezmer (musique juive qui vous prend au coeur).
Pour les présenter, cet ensemble justement s'est déjà illustré notamment au profit de l'Association «Issia pourquoi pas ?» (du nom d’un village africain). Celle ci vient en aide dans de nombreux domaines (scolaire et médical notamment) à trois pays africains.
Le frère même de la Présidente de l'Association, le Prince Henri de Montpezat et son Epouse la Reine Margaret du Danemark avaient fait l'honneur d'y assister.
Vraiment un grand merci à eux.

France-Israel-Basse-Normandie-Soiree-66-ans-Israel--18-.jpg
C'est en fin de soirée, qu'entourée de Mmes Nabet et Samama et de Yaël Junior, la traditionnelle tombola fut organisée.
Un grand merci pour la générosité, qualité majeure qui se dépeint toujours à travers Mr et Mme Chemla Laurent, toujours présents et actifs en libéralité comme de grandeur d'âme.
Merci à Mr et Mme Lebrun Jean pierre, Vice Président actuel de France Israël Basse Normandie, permettant grâce à leur gentillesse d'envoyer les nombreuses cartes d'invitation.
Je profite pour saluer notre Président, Mr et Mme Badache Charles, pour la disponibilité toujours conséquente, sa gentillesse et grande connaissance du Moyen Orient permettant de situer d'une manière pragmatique les réalités du contexte.

Nous n'oublions pas les éternels présents Mr et Mme Nabet Louis, Mr et Mme Kelly, Mr et Mme Samama, sans qui, sans leur dévouement, la soirée n'aurait pu être aussi réussie.

 

Merci à Mr Cherbit Père et Junior pour leur contribution méritant également remerciement chaleureux

 

Dernier petit mot pour clôturer l'ensemble et rappeler l'allocution du Président : Merci à Mr Kelly pour le travail donné durant toutes ces années.

 

Mr Kelly fut pendant de longues années notre Secrétaire Général, flambeau et responsabilité qui m'est désormais attribué depuis avril dernier et auquel je tiens à oeuvrer et travailler avec tout le sérieux s'y devant.

 

 

 

Merci à toutes et tous pour votre participation, votre enthousiasme et votre chaleur pour ce moment fort passé tous ensemble.

 

 

 

 

Laurent Quinton,

Secrétaire Général

Basse Normandie


 

 

soiree-afibn.jpg

 

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 15:18
antisemitisme-peril-juif.jpg

L’ancien antisémitisme se rattache à celui d’Europe de l’Est, du début du XXème siècle, qui s’est répandu dans le continent.
Il était inscrit depuis longtemps de manière intrinsèque dans les gènes européens et a trouvé son apogée après une mutation qui a conduit à l’avènement d’Hitler avec pour conséquence les six millions de morts de la Shoah. 

Cet antisémitisme classique reportait sur les Juifs, qualifiés de «parasites», tous les maux de l’humanité à travers un consensus international.
Il a été momentanément rangé dans les armoires de l’Histoire lorsqu’il a été supplanté par le nouvel antisémitisme représenté par l’islam radical devenu la bannière de la lutte contre l’immigration musulmane.



Islam fondamentaliste
fn-islamisme.jpg
Ce nouveau concept, émanant de l'islam fondamentaliste, tend à se manifester comme une opposition au sionisme et à l'État d'Israël mais non pas aux Juifs.
Les antisémites se sont alors démarqués en se cachant derrière leur combat contre l'islamisme mais ils n'ont pas fait illusion.
Avec une certaine orchestration, plusieurs organisations internationales en ont fait leur cheval de bataille tout en prétendant cependant qu’elles s’adressaient uniquement à Israël. 

antisemitisme_antisionisme.jpg
Pourtant cet islam radical est couplé ouvertement avec une résurgence des attaques contre les Juifs et les symboles juifs conduisant à une banalisation des croyances antisémites dans les discours publics.
En fait, les partisans de ce nouvel antisémitisme prétendent qu’ils s’attaquent à l'antisionisme et à l'antiaméricanisme alors qu’il s’agit d’une forme déguisée de l'antisémitisme.
Considérée comme légitime dans un débat, la critique rend triviale la diabolisation d’Israël sous forme d’exploitation de l'antisémitisme.
Cette nouvelle vague d'antisémitisme se répand dans le monde en accroissant les préjugés contre Israël.
Alors pour ne pas être en butte aux critiques, nombreux parmi les ennemis d’Israël sont ceux qui tentent d’accréditer l’idée qu’il y a une distinction à faire entre antisémitisme et opinions anti-israéliennes.
Ils pensent qu’en supprimant l'antisémitisme, on pourrait supprimer du même coup les arguments contre Israël.
Alors ils se cachent derrière ce nouvel antisémitisme pour faire croire qu’ils n’adhèrent plus aux attaques contre les Juifs.
Antisémitisme light



Cela explique que de plus en plus d’adeptes juifs ou israéliens de Marine Le Pen, tentés moins par son idéologie que par les mesures radicales qu’elle propose, justifient leur démarche de rejoindre ses rangs parce que le FN fait croire qu'il rejette l’antisémitisme historique.
Les partisans de l'extrême-droite utilisent l’alibi que l’antisémitisme actuel n’a rien à voir avec celui qui prévalait du temps des Nazis, dans l’entre-deux guerres.
C’est évidemment un leurre bien entretenu par les médias.
D’ailleurs l’attentat du Musée juif de Bruxelles, qui coïncide avec une montée de l’extrême-droite en Europe, est utilisé comme moyen de détourner l'attention sur l’antisémitisme des partis nationalistes radicaux fascistes ou néo-nazis.
bruxelles-attentat.jpg
Sous prétexte que les deux victimes israéliennes étaient des membres d’une organisation dépendante du bureau du premier ministre, l’attentat antisémite a été transformé en opération contre des membres israéliens des services de renseignements.
On ne parle plus de Juifs mais de victimes professionnelles.
Il est vrai que certains éléments de l’enquête relèvent la froideur et la technicité du tueur, rendant le crime prémédité.
Mais les autorités israéliennes n’ont pas corroboré cette thèse, se bornant à estimer qu’il s’agit d’une coïncidence malheureuse.
Les médias se sont emparés du concept du nouvel antisémitisme pour justifier l’inquiétude des Juifs soumis aux islamistes dans les pays européens.
Alors pour camoufler leur haine persistante des Juifs, les nouveaux antisémites se retranchent derrière l’argument que leurs cibles sont en réalité les vagues d’immigration musulmane coupables de préparer un changement irréversible de la démographie en Europe.
La culpabilité du Juif est momentanément écartée pour ne pas choquer ceux des nouveaux adeptes encore marqués par la Shoah.
Les Israéliens participent inconsciemment à l’émergence de cette théorie car ils se refusent à lier ouvertement l’antisémitisme classique contre les Juifs et la montée des partis d’extrême-droite ultranationaliste en Europe.


Deux antisémitismes

Mais l’existence de deux types d’antisémitisme trouve grâce auprès de certains israéliens alors les organisations juives refusent de faire un distinguo entre ces deux antisémitismes, arguant que les conséquences restent néfastes dans tous les cas.
Devant les risques croissants de la pénétration islamiste en Europe, certains Israéliens seraient tentés de faire leur choix entre une Europe gangrenée par les Musulmans radicaux et l’Europe antisémite historique qui semble avoir mis de l’eau dans son vin.
Ils minimisent la menace réelle d’une montée des extrémistes de droite estimant que ces derniers sont les seuls, selon eux, à pouvoir éradiquer ou freiner l’expansion islamiste.

fn.jpg Alors que le FN n'a pas changé dans son idéologie de base, sauf à changer quelques têtes dérangeantes, l’alliance avec certains extrêmes n’est plus taboue entraînant de nombreux israéliens à ne pas juger infréquentable le parti de Marine le Pen sous prétexte qu’ils ont en commun la haine des islamistes radicaux qui favorisent une poussée de l’immigration vers Israël.
Mais cet argument est éculé car les chiffres de l’immigration sont décevants en ce qui concerne les pays d’Europe, à l’exception de la France cependant.
nouvel-antisemitisme.jpg

L’ancien et le nouvel antisémitisme constituent les doigts d’une même main.

 

L’un et l’autre se parent d’arguments qui ne trompent personne car la finalité reste toujours la haine du Juif et son éradication.

 

C’est un même mal qui ronge depuis plusieurs siècles des peuples toujours enclins à trouver chez le Juif un bouc émissaire qui explique leurs échecs.

 

 

Jacques BENILLOUCHE,

journaliste indépendant, chroniqueur à Slate, Kol-Israël,

Judaïques-FM, Times of Israël, et aux médias francophones

 

temps-contretemps.jpg

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 15:51

ff

 

L’antisémitisme européen a encore de ‘’beaux’’ jours devant lui

 

Le Président François Hollande a affirmé « la volonté de la France pour que tous les Juifs de France se sentent en parfaite sécurité et tranquillité ». Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a indiqué pour sa part qu’il « tient à réaffirmer sa détermination sans faille à combattre celles et ceux qui, par leurs actes meurtriers ou leurs paroles nauséabondes, propagent le racisme et l’antisémitisme et mettent à mal la cohésion dont notre société a plus que jamais besoin ».

 

Que doit donc être fait pour mettre un terme à ce qui semble devenir une routine contre les Juifs ?

 

Avant tout acte, quel qu’il soit, vient la réflexion qui, elle-même, est servie par les idées. Tout acte antisémite est donc la résultante de l’addition des idées et de la réflexion qui en découle. Stopper l’abondance d’idées nauséeuses sur le peuple juif et sur l’Etat d’Israël aiderait, à coup sûr, à l’interruption de ces actes sanglants.

 

Ainsi, pour que les Juifs de France, mais aussi d’Europe, se sentent en parfaite sécurité et tranquillité il faut, en premier lieu, tarir la source de la haine que l’on trouve, sans retenue, dans les médias nourris par des intellectuels et des politiques drapés de l’antisionisme, paravent de l’antisémitisme.

 

Quelques exemples qui alimentent la haine de tout ce qui est juif :

 

Lorsqu’un terroriste, individu faisant acte de terreur sur des civils non armés, est tué par l’armée israélienne il est désigné par les médias comme « palestinien, militant, activiste », jamais de « terroriste ». Lorsqu’un bébé israélien vivant en Judée et en Samarie est assassiné froidement, il est qualifié de « bébé colon ». L’imaginaire faisant le reste, le terroriste est considéré alors par les lecteurs comme un civil assassiné, Tsahal comme une armée de brute et le bébé comme responsable de son sort.

 

Le ‘’droit international’’ et lui aussi mis à contribution. Les « frontières de 1967 » et le « droit au retour » avec la résolution 194 entretiennent l’idée d’un pays occupé et d’un peuple expulsé de sa terre en 1948. Cesser de rabâcher ces contre-vérités permettrait de faire connaître le conflit pour ce qu’il est. A savoir, l’espoir du monde musulman d’éradiquer le seul état du peuple juif de la planète.

 

Stopper la diffusion du narratif mensonger de l’Autorité palestinienne aiderait également au retour du calme et de la tranquillité pour les Juifs européens.

 

« Jésus palestinien » alors que sur sa croix est inscrit INRI qui signifie Jésus de Nazareth Roi des Juifs.

 

« Mur de séparation » en lieu et place de clôture de sécurité. Une barrière construite pour sa grande majorité en barbelé et destinée à ‘’séparer’’ les victimes israéliennes des assassins ‘’palestiniens’’.

 

« Esplanade des mosquées », « troisième lieu saint de l’Islam » jamais cité dans le Coran et effaçant le Mont du Temple, premier lieu saint du Judaïsme mentionné près de six cents fois dans les livres saints de cette religion.

 

« Palestine », pays ‘’occupé’’ alors qu’aucune encyclopédie n’a jamais recensé et décrit celui-ci autrement que comme une région s’étalant de la Méditerranée à l’Irak et de la Syrie à l’Arabie Saoudite. Ne pas rappeler que la Jordanie est peuplée d’Arabes de la Palestine mandataire participe à la montée de l’antisémitisme.

 

On peut, presque sans fin, continuer cette triste liste développant des sentiments menant, sans faille, à la sympathie et à la défense des ‘’palestiniens’’, puis, en réaction, à l’amertume, suivi de la rancune, de l’animosité, de la haine et enfin de l’antisémitisme, dernier pas avant une vengeance contre les Israéliens et les Juifs qui soutiennent l’Etat d’Israël, nation prête pourtant à la solution de deux états pour DEUX peuples.

 

Bernard Cazeneuve a assuré vouloir « combattre celles et ceux qui, par leurs actes meurtriers ou leurs paroles nauséabondes, propagent le racisme et l’antisémitisme ».

 

Qui peut le croire ?

 

Victor PEREZ ©

victor perez

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 12:03

23raisons.jpg

Ephraïm Kishon est l’un des écrivains les plus populaires et  satiristes en Israël et dans le monde.

 

Dans ses satires Kishon indique au lecteur, avec beaucoup d’humour et d’ironie, sur le "citoyen israélien" (...) Mais en plus d’être un écrivain et journaliste, Kishon était directeur de théâtre et producteur de films à succès.

 

” Israel le seul pays..”


d’Ephraïm Kishon


C’est le seul pays au monde où le gouvernement finance l’éducation sectaire et où l’éducation gratuite est financée par les parents des élèves.

 

Le seul pays au monde où les chauffeurs de bus et de taxi ont lu Spinoza et Maïmonide.

 

C’est le seul pays où les chômeurs font la grève.

 

C’est le seul pays qui a deux ministres du trésor et pas un rond.

 

C’est le seul pays où chaque mère a le numéro du portable du sergent de son fils à l’armée.

 

C’est le seul pays qui importe de l’eau par bateaux citernes au moment où le pays est inondé par les pluies.

 

C’est le seul pays où la chanson la plus populaire dans les clubs de musique transe s’intitule :

 

«fleurs dans les fusils et filles dans les chars».

 

Seul pays qui a envoyé 1 satellite de communications dans l’espace où on ne vous laisse jamais terminer 1 phrase.

 

C’est le seul pays où sont déjà tombées des fusées d’Irak, des katyouchas du Liban, des Qassam de Gaza et où un appartement de trois pièces coûte plus cher qu’à Paris.

 

Seul pays où on va dîner chez ses parents le vendredi soir et on occupe le même siège qu’à l’âge de 5 ans.

 

C’est le seul pays où un repas Israélien est composé d’une salade arabe, d’une pita irakienne, d’un kebab roumain et d’une crème bavaroise.

 

C’est le seul pays où des musulmans vendent des articles religieux aux chrétiens, en échange de billets portant l’effigie du Rambam.

 

Seul pays où les jeunes quittent la maison à l’âge de 18 ans pour revenir y habiter à l’âge de 24.

 

Seul pays où aucune femme n’est en bons termes avec sa mère, mais où elles se parlent néanmoins 3 fois par jour.

 

C’est le seul pays où on vous montre des photos des enfants alors qu’ils sont présents.

 

Le seul pays où on peut connaître la situation sécuritaire selon les chansons à la radio.

 

C’est le seul pays où les riches sont à gauche, les pauvres sont à droite et la classe moyenne paie tout.

 

C’est le seul pays où on peut obtenir en 10 minutes un logiciel pour lancer des vaisseaux spatiaux et où il faut attendre une semaine pour réparer la machine à laver.

 

C’est le seul pays où la 1ère fois qu’on sort avec une fille, on lui demande dans quelle unité elle a servi a l’armée, et on découvre qu’elle était parachutiste alors que vous n’aviez été que caporal à la cantine militaire.

 

C’est le seul pays où le décalage entre le jour le plus heureux et le jour le plus triste n’est souvent que 60 secondes.

 

C’est le seul pays où lorsque vous détestez les hommes politiques, les fonctionnaires, les taxes, la qualité du service et la situation en général, vous prouvez que vous aimez le pays et qu’en fin de compte c’est le seul pays dans lequel vous pouvez vivre.

 

C’est le seul pays où l’on reconnaît l’ensemble des religions et des nations….

 

 

cool israel

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article