Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 21:32
Adhésion / Renouvellement Adhésion France Israël Normandie

.

 

Vous souhaitez nous retrouver, adhérer à notre Association ?

 

Vous acquitter de votre cotisation ?  

 

Il suffit de recopier sur feuille  l'exemple montré tout en bas

et nous le retourner à :

 

 

A.F.I. de Normandie

Maison des Associations

7bis rue Neuve Bourg L'Abbé

14000 CAEN

 

(un certificat cerfa pour votre fiscalité vous sera envoyé)

 

 

 

ADHESION / RENOUVELLEMENT ADHESION

 

 

France Israël Normandie

Maison des Associations

7 Bis Rue Neuve Bourg l'Abbé

14000 CAEN 

------  

 

Montant de la Cotisation :

 

 1 personne = 50 Euros /    1 Couple = 80 Euros /    Moins de 25 ans = 15 Euros

Entreprise : 100 Euros                               Membre Bienfaiteur = 150 Euros et +

 

 

 

 

 

Nom : …………………………........           Prénom : ………………………............…

 

Adresse :………………………………………………………………................................................

…….......................................................................................................        

 

Ville : ………………..........................

 

Code Postal :………………         Adresse Mail : …………………............………….

 

Téléphone fixe :………………………           Téléphone Portable :…………………………

 

 

 

Vous pouvez nous écrire en cliquant ci dessous

 

flèche droite  Contact   flèche gauche

Repost 0
Published by France Israël Normandie - dans France Israël
commenter cet article
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 18:12

linkshoah-souvenir.jpg

 

On célébrait dernièrement le 70ème anniversaire de la libération par l’armée rouge du camp d’Auschwitz en présence d’une cinquantaine de chefs d’États et de gouvernements, dont  François Hollande entouré d’une importante délégation.

 

Une cérémonie particulièrement forte et émouvante qui rappelle avec force ce que fut l’horreur nazie.

 

Des massacres


Mais avant Auschwitz, il y  avait eu  le massacre dans des conditions effroyables d’un million et demi de Juifs en Pologne, en Ukraine, dans les États baltes, en Russie, souvent avec la complicité des populations locales par ces einsatzgruppen, qu’un prêtre catholique, le père Patrick Desbois a passé sa vie  à dénoncer par ses travaux et ses écrits.

France 2 s’y est longuement étendu  hier dans un documentaire remarquable mais insoutenable.

Et,  que voyons-nous aujourd’hui ?

L’antisémitisme est plus florissant que jamais.

En Allemagne même, un sondage nous indique que 35% des personnes interrogées se déclarent antisémites et 45% détestent Israël parce que, disent-elles, les Israéliens se comportent en Cisjordanie exactement comme les nazis naguère dans les pays occupés.

Rien que ça !

 


En France, notre gouvernement reconnaît qu’il y a là un grave problème et jure d’y remédier enfin.

Il n’y a pas lieu de mettre en doute la sincérité du président ou du premier ministre, mais sont-ils conscients de l’urgence qu’il y a à mettre  un terme à la spirale de haine à laquelle nous sommes confrontés.

Une haine qui tue. 70 ans après la Shoah, on peut se permettre en France de crier «mort aux Juifs», on peut faire des prêches appelant à notre destruction physique, on peut avoir accès par le câble à des chaînes de télé qui appellent au djihad, on peut endoctriner des jeunes gens sous prétexte de leur enseigner la religion, on peut sur internet diffuser une propagande pro terroriste et antisémite.


70 ans après

70 ans après la Shoah, les enfants juifs ne peuvent plus dans certaines banlieues ou certains quartiers, fréquenter l’école de la république et des enseignants juifs doivent cacher leur origine.

70 ans après la Shoah, on a tué des adultes et des enfants pour la seule raison qu’ils étaient juifs.

Et l’on s’étonne après cela que certains d’entre nous pensent à partir !

Je ne crois pas personnellement que ce soit la meilleure solution.

Je pense plutôt  qu’il faut se battre  de toutes nos forces contre la haine et refuser de faire ses valises.

Il y a 70 ans, les nazis ont assassiné méthodiquement le judaïsme d’Europe, aujourd’hui leurs héritiers spirituels veulent finir le travail et ne s’en cachent pas.

 Et l’humanité civilisée qui est restée  muette pendant que des millions des nôtres étaient sauvagement abattus par les équipes de tueurs ou gazés dans les camps de la mort, ne manifeste aucune réaction lorsque des terroristes crient leur haine de tout ce qui est juif, que l’Iran marche à grand pas vers l’obtention de l’arme nucléaire pour détruire Israël,  que ses vassaux du Hezbollah et du Hamas engrangent des dizaines de milliers de missiles dans le même but.

Alors qu’autour de nous, ça monte, ça monte, nous n’avons plus que faire des bonnes paroles et des bonnes intentions, nous voulons de l’action !

Nous n’en pouvons plus de vivre entourés par cette haine tenace.

Si les lois existantes sont inefficaces, que l’on en vote  de nouvelles !


Après la défaite du nazisme allemand, voilà que ça recommence et tous les prétextes  sont bons, toutes les accusations sont bonnes.

On croyait que nous en avions fini avec la propagande antijuive avec les fameux «protocoles des sages de Sion» et voilà qu’ils réapparaissent là où l’on ne les attendait pas.

On croyait en avoir fini avec Mein Kampf le livre-programme d’Hitler et voilà qu’il revient.

Chaque fois qu’un individu, un groupe humain, une Nation a ou aura des problèmes de n’importe quel ordre ça va encore être  la faute des Juifs.

Ça recommence encore et toujours.

Jusqu’à quand ?


(...)

 

 

temps contretemps

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 05:16

France Israël Basse Normandie (91)

etoile david

 

France Israël de Basse Normandie


condamne et dénonce avec la plus grande vigueur


les attentats odieux commis


contre la France,

drapeau-france.jpg

 

l'assassinat des dessinateurs de Charlie Hebdo,

victimes-charly-hebdo.jpg

quand-on-aime-pas-un-dessin.jpg

 

Les meurtres abjects de nos policiers et gendarmes,


Franck Brinsolaro, 


Ahmed Merabet ,


Clarissa

gign-raid-gipn-police-gendarme.jpgfranck-brinsolaro-policier.jpghommage10888387 882197265154561 5765613055483762748 n


soutien police en deuil

 

et le massacre honteux et antisémites de nos amis 


Yohan Cohen,

 

Yoav Hattab,


Phillipe Barham,

 

François-Michel Saada


A-nos-victimes.jpgfier d'être juif

deuil et memorial

 

France Israël de Basse Normandie


adresse


toutes ses condoléances les plus sincères


aux familles endeuillées, aux proches et intimes,

 

aux gendarmes blessés et leurs familles.

 

 


 

France Israël de Basse Normandie

 

condamne également avec la plus grande vigueur

 

toute atteinte envers celles et ceux appartenant

 

à la Communauté Musulmane et dont ces tragédies

 

leurs sont tout autant en abjection horrifiée.

 


 

 

France Israël de Basse Normandie

 

remercie toutes celles et ceux encore


ayant exprimé leur soutien, tristesse et réprobation vive

 

quand à ces attentats odieux.

 

 

tristesse

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 17:38

logopaul.jpg

Paul-Schaffer-le-soleil-200

Seule l’écriture peut préserver la mémoire de l’indicible et faire retentir l’écho du message, au-delà de la vie des témoins. Avec leur disparition une source inestimable sera tarie.

Le récit est le moyen incontestable pour contribuer à sauvegarder la vérité de ce que furent nos souffrances, nos humiliations et nos espoirs.

De protéger aussi d’un irréversible oubli, toutes les victimes à qui il n’a pas été permis d’accomplir le cycle de la vie.

Cela exige de faire resurgir des souvenirs douloureux que j’aurais aimé garder au plus profond de moi-même. Ils sont gravés dans ma mémoire, comme le numéro de matricule sur mon bras, marque indélébile d’Auschwitz.

 

«Si l’écho de leur voix faiblit nous périrons.»

(Paul Eluard)

Monsieur-Paul-Schaffer-Chevalierl-Ordre-des-Palmes-Academiq.jpg

Paul Schaffer

Président Comité Français

Yad Vashem

LOGO YAD VASHEM-1

http://www.yadvashem-france.org/
http://blogyadvashemfr.blogspot.com/2010_07_01_archive.html

 


Préface  de Madame Simone Veil  

veil_simone.jpgMembre de l'Académie Française

-- 

Docteur Honoris Causa

de l’Université

Ben Gourion de Beersheva

Soixante ans après son arrestation et sa déportation, Paul Schaffer a décidé d’écrire son histoire, celle que vous allez lire et qui est, à bien des égards, exemplaire. Exemplaire, parce que les événements qui ont bouleversé son existence, ont de la même façon bouleversée la vie de nombreux adolescents, qui ont survécu à la déportation, mais dont les familles ont le plus souvent entièrement disparu, simplement parce qu’elles étaient juives.
De France, 76 000 Juifs ont été déportés, 2 551 sont rentrés, parmi lesquels la plus part étaient des jeunes gens et jeunes filles. A leur retour du camp ils n’ont retrouvé ni famille, ni ami, ni argent, aucun souvenir matériel qui puisse évoquer leur passé. Les appartements, de leurs parents avaient été totalement vidés par les Allemands, quand ça n’était pas par des voisins.
Leurs seuls souvenirs étaient dans leur cœur et leur tête : le bonheur d’une enfance choyée qui fut brutalement interrompue par la déportation et la disparition dans des chambres à gaz de tous ceux qu’ils aimaient.
A ces souvenirs, se surajoutaient ceux des atrocités et de la violence, de l’inhumanité de l’enfer concentrationnaire dont ils étaient sortis par miracle.
N’ayant pu aller normalement en classe, trop jeunes pour avoir acquis une formation professionnelle, ils ont dû tout reconstruire et d’abord eux-mêmes en réapprenant à vivre. Ce n’était pas facile de retrouver une vie normale, ni même d’en donner l’apparence.

 

 

 

Avant-propos
de Serge Klarsfeld

serge-klarsfeld.jpgL’ouvrage de Paul Schaffer trouvera certainement son public, un vaste public et, de préférence, un public de jeunes.

En dépit des décennies qui se sont écoulées, Paul Schaffer a écrit un livre de jeune pour retracer ce parcours extraordinaire du XXe siècle d’un garçon né et élevé à Vienne selon les critères d’une excellente éducation juive autrichienne, puis adolescent projeté de la France rurale du Sud-Ouest dans l’enfer concentrationnaire de Birkenau, privé à jamais de son père, de sa mère et de sa sœur.

Le miracle de cette lecture tient à la sincérité de Paul : c’est à elle que l’on doit d’être pris par la main par Paul, dès les premières pages, et de faire le chemin, tout le chemin sans lâcher cette main et en regardant ce qu’il a vu avec ses yeux.

Sincérité, intensité, pudeur, sensibilité caractérisent Paul, qui a traversé tant d’épreuves en conservant toujours une dignité innée et renforcée encore dès la plus tendre enfance par un milieu familial empreint de l’humanité la plus chaleureuse.

Paul a connu les mauvais traitements par les policiers autrichiens, allemands, par les gendarmes français, par les SS, par les kapos, mais ne s’est jamais abaissé au rang bestial que les nazis voulaient lui faire atteindre.

La haine n’a pas dévoré son cœur et lui a permis de construire une vie familiale et professionnelle heureuse et créative, tout en assumant pleinement ses responsabilités de déporté rescapé, en particulier sur le plan pédagogique.

Les récits d’anciens d’Auschwitz appartiennent en réalité à une catégorie qui n’existe pas encore : celle de récits de voyageur.

 

Pour lire la Suite, Commander le Livre

Cliquer ci dessous

logopaul

http://www.schafferpaul.com/

PICT0193

Chevalier

de la Légion d'Honneur

dans l’Ordre des Palmes Académiques

Fondation-France-Israel.png

MR SCHAFFER 12

Création  de Dov Bisor


Repost 0
Published by Association France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 12:27

invitation technion 2

Invitation-Technion.gif

invit.gif

 

Inscriptions/Dîner

en clôture de la Manifestation

'Making Sense of Big Data'/

15 décembre 2014

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 20:14

France Israël

 

safe_image.php.jpg

Avec BNVCA et tous les ami(e)s d'Israël,

France Israël Basse Normandie

se réjouit de la décision donnée par la Cour d'Appel de Caen

faisant suite au jugement rendu

par le Tribunal Correctionnel

d'Alençon le 19 septembre 2013.

Merci à L. Nguyen de France Israël Paris pour la réception et envoi du Communiqué du Bureau National de Vigilance Contre L'antisémitisme que nous vous partageons non sans plaisir

 

C'est une grande satisfaction la décision de la Cour d'Appel de Caen, qui, faisant suite au jugement rendu par le Tribunal correctionnel d'Alençon le 19 septembre 2013,et après la brillante plaidoirie de maitre Julien Bensimhon, à confirmé le 24 nov 2014 la condamnation des 7 prévenus à la peine de 500 euros avec sursis pour l'infraction d'entrave à l’exercice d’une activité économique quelconque ou « boycottage économique » réprimée par l'article 225-2 du Code pénal.
 
Le BNVCA rappelle qu'il avait déposé plainte en février 2010 contre les activistes d'un commando qui avaient organisé une opération de boycott des produits israéliens dans un hypermarché d'Alençon
 
L a Cour d'appel les a enfin condamnés solidairement à payer au BNVCA la somme de 350 euros au titre du préjudice moral subi, et chacun à payer au BNVCA la somme de 100 euros au titre des frais de justice.
 
Le BNVCA rappelle que le boycott est un délit prévu et réprimé par nos lois.Le défenseur des droits a reconnu la légitimité du BNVCA a poursuivre ces infractions.
 
Dans sa sagesse, le Conseil Constitutionnel, dans son arrêt 12/4/13. a déclaré conforme à la constitution l'art 65-3 de la loi du 29/7/1881 sur la presse, interdisant désormais aux boycotteurs illégaux, de tenter de faire retarder les procès . que le BNVCA leur a intentés devant les tribunaux de tout l'hexagone
 
"L'antisionisme c'est l'antisémitisme " a déclaré le Premier Ministre Manuel Valls.Le BNVCA qui recense les actes antisémites depuis près de 15 ans confirme que la propagande palestinienne est la source principale de l'antisémitisme. Les opérations d'appel à boycott participent de cette propagande antisioniste qui incite à la haine d'Israel et pousse à l'ante antijuif.
 
 
Sammy GHOZLAN Richard C. ABITBOL
 
Président Vice-Président.
safe_image.php.jpg
drapeau-et-colombe.jpg
colombe maguen david.gif
Petit rappel succinct et quelques extraits tiré  de  thetimesofisrael-fr qu'Ariel Teboul du Canada donne sur BDS de très instructif quand au boycott qui est loin d'aider les palestiniens.
Si son avis a été donné notamment par rapport à son campus universitaire, néanmoins, la réalité et problématique demeurent les mêmes partout et mérite à cet effet d'en regarder les aspects, mais de dénoncer également tant les pratiques, que les agissements et intimidations de cette mouvance plus ou moins surprenantes dans l'aspiration à une paix juste.
Nota : Ariel s'intéresse particulièrement à ce qui rassemble Juifs et Musulmans au delà de leurs différents et différences.On ne serait lui prêter quelconque intérêt malsain sinon celui d'une réelle recherche d'entente fraternelle et productive.

Pourquoi boycotter Israël ne sert pas les palestiniens

 


Sur une question à un référendum dans son campus se lisant comme suit :

 

« Approuvez-vous que l’Association des Étudiants de Concordia (Concordia Student Association, CSU) s’associe au mouvement de Boycott, Désinvestissements et Sanctions (BDS) contre l’occupation israélienne de la Palestine jusqu’à ce que l’État d’Israël se conforme au droit international et aux principes universels des droits de l’Homme? ».


Je suis conscient que pour beaucoup le conflit israélo-palestinien semble être une histoire sans fin, d’un ennui pour certain, tandis que pour l’autre le sujet ravive les tensions.

 

J’ai vécu deux années dans un quartier du Sud de Tel-Aviv, près de Jaffa, où Juifs et Arabes vivent côte à côte.


Que ça soit à Jérusalem ou à Ramallah, j’ai rencontré chez la plupart des Israéliens et des Palestiniens des gens pragmatiques, qui se soucient plus des problèmes d’austérité ou de la hausse du coût de la vie que de politique.(...)

 

Le mouvement BDS a été conçu pour servir les intérêts de groupuscules qui ont rejeté la paix.

 

BDS refuse tout compromis et exige qu’Israël se plie à toutes ses conditions, tandis qu’il est très peu probable qu’un accord définitif se produise à moins qu’il y ait justement des compromis de la part des deux côtés.

 

Contrairement à ce que certains militants pro-BDS prétendent, ce mouvement appelle à un boycott de toutes les institutions académiques, culturelles et économiques israéliennes qu’elles soient localisées en Cisjordanie ou à l’intérieur des frontières israéliennes.

 

C’est pourquoi des dirigeants tel que le président de L’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas, ont publiquement condamné ce mouvement, qui ne propose aucune solution, trompe le public, mais pire encore, qui profite injustement du temps, de l’argent et des ressources de ses bénévoles, activistes et donateurs.

 

- Ce conflit renferme des faits complexes, (...) et les arguments du mouvement BDS sont souvent présentés partiellement avec des informations incomplètes.

 

Cette tentative d’exploitation du conflit et d’imposer l’avis d’un petit groupe sur l’ensemble (...) est contraire à l’éthique, porte préjudice à plusieurs communautés (...) et va à l’encontre des valeurs d’ouverture, de débat honnête et de dialogue qui ont pourtant leur place(...).

 

– La question elle même est ambiguë*: qu’est-ce que « occupation de la Palestine » signifie exactement ?

 

Parle-t-on des frontières de 1967 ? D’avant 1948 ?

 

Est-ce une solution à deux États ou remplacer totalement Israël que nous voulons ?

 

Les objectifs ne sont pas clairs, d’ailleurs Omar Barghouti, figure prépondérante et fondateur du mouvement BDS, est controversé pour son refus de reconnaître le droit de l’État d’Israël d’exister.


Même Norman Finkelstein (conférencier célèbre pour ses propos hostiles envers Israël et ses dirigeants) condamne l’hypocrisie du mouvement BDS, qu’il qualifie de « secte ».

 

Quelle crédibilité peut-on accorder à un mouvement qui ne respecte pas le droit international ?

(* La question utilisée jusqu’au 25 novembre, avant que le conseil judiciaire du CSU décide de la faire modifier vers une version plus neutre, malgré les torts causés pendant deux semaines de campagne).

 

Le mouvement BDS boycotte les membres des institutions académiques et culturelles israéliennes qui sont pourtant les plus critiques envers le gouvernement israélien et parmi les premiers défenseurs des droits des Palestiniens.

 

Les exclure du dialogue ne fait aucun sens.

 

De plus, Israël a tellement contribué dans les domaines de la santé, des technologies et des sciences que vivre dans une société sans « Made in Israel » est presque impossible.

 

Le mouvement BDS est sectaire, déshumanise les Israéliens, et ne propose pas d’ouverture envers les autres.

 

Cela rajoute des dommages à des relations israélo-palestiniennes déjà fragiles.

 

Certes, le problème du conflit doit être adressé, mais de façon responsable, juste et équilibrée.

 

Le silence relatif de ce mouvement sur des conflits bien plus meurtriers tel qu’actuellement en Syrie ou en Irak ne fait qu’aggraver cette situation.

 

Or cette instrumentalisation odieuse du conflit pousse les uns et les autres vers le repli communautaire, tandis que nous assistons à une montée des extrémismes, de droite comme de gauche, dans les sociétés israélienne et palestinienne.

 

Alors qu’un risque de troisième Intifada, lourde de conséquences, est réel, ça n’est pas de plus de préjugés que nous avons besoin, mais davantage d’ouverture et de dialogue.

 

(...) Nous nous devons de dire NON au boycott BDS et OUI à la diversité et l’inclusion; (...) pour tous ceux (...) qui partagent des origines ou des intérêts avec le Moyen-Orient.

 

Nous avons tellement à apprendre des uns et des autres(nota AFIBN : Juif, Arabe, etc...).   Ensemble, soyons de vrais ambassadeurs de la paix !

 

   

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 17:16

Aliza Bin Noun

 

Aliza Bin-Noun, une diplomate israélienne qui fut notamment en poste en Hongrie, vient d’être nommée pour reprendre l’ambassade de Paris après le départ de l’actuel ambassadeur, Yossi Gal.

 

Aliza Bin-Noun, diplômée de l’Université Hébraïque de Jérusalem (en études françaises et africaines), est rentrée rapidement au sein du Ministère des affaires étrangères.

 

Elle a été nommée, en 2007, ambassadrice en Hongrie.

 

De retour à Jérusalem, elle est, jusqu’à ce jour, la chef de cabinet du Ministre des Affaires Etrangères, Avigdor Lieberman.

 

 

Dan Birenbaum (JSS News) et Israël Valley,

Israel-Science-Info.jpg

 


Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 17:14

Jerusalem-au-coeur-copie-1.jpg

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 17:40

SHANA-TOVAH-2014-2.JPGL’ensemble des membres de l’Association de France Israël Basse Normandie et le Comité Directeur vous adresse ses chaleureux vœux en cette nouvelle année 5775.

 

Que son entrée ainsi que tout au long de ce moment apporte à chacune et chacun la douceur, saveur et bienfait du miel, de la pomme et de la grenade.

 

Vœux de bonheur, joie, réussite, concorde et succès pour toutes et tous, envers toute la Communauté Juive de Caen, en France et de par le monde, pour vous, vos familles et proches, vos ami(e)s, nos vœux les meilleurs envers Israël, l’amitié et soutien fort de nos cœurs.

 

 

L’Equipe de France Israël Basse Normandie,

shana-tovah-3.jpg

 

 

shanah tovah

  miel2

 

shana-tova
shanah tovah

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 17:46

caron---Bernard-Henri-levy.jpeg

 

C’est le débat dont tout le monde parle.

 

Premier gros clash de cette nouvelle saison d’On n’est pas couchés, l’émission de samedi soir a opposé Bernard-Henri Lévy à Aymeric Caron et sa nouvelle acolyte, Léa Salamé.

 

Très remontée, cette dernière cherche à imposer un ton jolie-trentenaire-libanaise-peut-être-mais-on-me-l’a-fait-pas.

 

Caron, lui, gauche bobo et mèche au vent, n’en est pas à son coup d’essai anti-israélien.

 

Face à eux, donc, BHL, venu présenter sa dernière pièce Hôtel Europe, jouée à Paris.

 

Mais l’échange que la Toile va retenir porte -surprise! surprise !- sur Israël et la guerre de Gaza.

 

Face au mitraillage, BHL sauve la face. Mais il aurait pu faire plus. Il aurait pu traquer un à un les mensonges, contre-vérités et imprécisions que les deux compères ont balancé en toute impunité, sous les applaudissements du public.

 

On les a listés :

 

Non, l’opération n’a pas fait 2 000 morts « dont 3/4 de civils palestiniens ».


BHL ne relève pas le chiffre lancé par Caron.

 

Et pourtant, il a été contesté par plusieurs grands médias internationaux. Le taux serait plus proche des 50 %, comme l’a affirmé Israël, données à l’appui, à plusieurs reprises.

 

On sait que les combattants du Hamas ne portent pas d’uniforme afin de ne pas se faire repérer et se cacher au milieu des civils, ce qui permet de ne pas les identifier comme tels à leur arrivée à l’hôpital ou à la morgue.

 

On sait que les médias et agences internationales reprennent les chiffres fournis par les organisations humanitaires palestiniennes qui, elles, publient les données officielles du gouvernement islamiste, généralement sans les vérifier.

 

On sait aussi que le mouvement terroriste a l’habitude de faire passer tous ses morts pour des civils, et que la même bataille des chiffres avait eu lieu lors de l’opération Plomb durci, en 2008-2009.

 

Le Hamas avait d’abord nié qu’il se trouvait plus de 700 combattants armés sur les 1400 tués palestiniens, avant de se rétracter en catimini, quelques mois plus tard, face à la colère de sa population qui l’accusait de ne pas avoir su protéger les civils pendant le conflit.

 

On sait enfin qu’environ 10% des roquettes tirées vers Israël pendant l’opération de cet été sont retombées sur la bande de Gaza, faisant probablement plusieurs dizaines de morts.

 

Des membres du Hamas ont été vus en train d’essayer de camoufler les  ratées.

 

Non, on ne peut pas opposer  » 2000 morts palestiniens d’un côté, 3 morts israéliens de l’autre » et parler d’une « réaction disproportionnée ».


D’abord, à ce jeu-là, puisque Caron ne distingue pas entre combattants et civils à Gaza, il faut ajouter aux 3 civils israéliens les 67 soldats de Tsahal morts au combat.

 

Ensuite, rappeler encore et encore que les 4 000 roquettes tirées par le Hamas depuis le début de l’année, 3 000 durant le conflit, ne sont pas les innocents projectiles qu’on essaye de nous présenter.

 

Ce sont des armes mortelles qui ont tuées 28 Israéliens et blessées 1900 autres, en 14 ans de tirs incessants et plus de 18 000 attaques au total.

 

Attaques qui exposent quotidiennement  3 millions habitants du sud d’Israël, semant la panique, les effets post-traumatiques et la désolation économique.

 

Rien que cet été, une roquette près de l’aéroport Ben-Gourion a cloué au sol les avions sortants et entrants, coupant Israël du monde entier pendant près de 4 jours.

 

Les pertes économiques durant l’opération s’élèvent à des centaines de millions de shekels, touchant particulièrement l’industrie et le tourisme.

 

Tout cela sans parler du coût d’Iron Dôme – des dizaines de milliers de dollars pour chaque interception - et des pertes faramineuses subies par les familles qui ont dû cesser de travailler sous la pluie des missiles, des milliers de soldats et réservistes mobilisés au front, des coupes sèches dans les budgets publics pour financer un effort de guerre dont tout le monde se serait bien passé…

 

Oui, Israël a le droit de cibler des arsenaux de l’Onu, pardon des écoles.


Oui, retrouver « par hasard » des roquettes dans 3 écoles différentes, ça fait beaucoup. Idem pour un hôpital qui sert de quartier général et des ambulances avec des terroristes qui tirent aux fenêtres.

 

Non, Israël ne cible pas les convois humanitaires à Gaza.


En revanche, les Israéliens ont continué à fournir l’eau, l’électricité, le ciment et les matières de première nécessité aux Gazaouis pendant toute la durée du conflit.

 

Oui, c’est une stratégie du Hamas de faire tuer ses civils, pendant que ses dirigeants se planquent en sous-sol, pour obtenir l’indignation des Caron de ce monde.


C’est une journaliste libanaise qui le dit. C’est un correspondant de France 24 qui le montre. Mais c’est aussi les Palestiniens qui l’admettent eux-mêmes.

 

Et le Hamas qui s’en vante.

 

Oui, c’est une stratégie islamiste.

 

Et oui, c’est un des trucs les plus dégueulasses qui existent.

 

Non, ce n’est certainement pas le Hamas qui a gagné la guerre

 

…comme l’a asséné Léa Salamé avec l’air d’une proviseure en train d’engueuler ses 6ièmes.

 

On résume : 31 tunnels, au coût d’un milliard de dollars chacun, détruits; avec ces tunnels, la perspective d’un gigantesque attentat contre des civils israéliens au moment du Nouvel an juif, évaporée ; les attaques de commando, par la mer comme par la terre, systématiquement avortées; la tentative de prendre le pouvoir en Cisjordanie, déjouée ; le chef de l’aile militaire mort ou gravement blessé; les salaires des 40 000 fonctionnaires réclamés comme condition de cessez-le-feu pas obtenus, l’allègement des embargos israéliens et égyptiens, non plus…

 

Du coup, on se permettra de ne pas être d’accord avec BHL.

 

Ce n’est pas parce que le Hamas est toujours au pouvoir que cela aura été une « guerre pour rien ».

 

Parce que le Hamas en est ressorti éreinté et que c’est toujours bon à prendre. Mais surtout parce que, en 64 ans d’existence, Israël a réussi à mettre un terme aux attaques de ses voisins arabes (l’Égypte, pire ennemie d’hier, était la plus proche alliée de Jérusalem cette fois-ici), puis aux attentats-kamikazes, et qu’il finira bien par stopper définitivement les roquettes, les tunnels… et tout ce que que les génies du Hamas inventeront.

 

On en est certains, tout comme on est sûrs qu’il se trouvera toujours d’autres génies comme Caron pour s’en plaindre.

 

Myriam-Shermer.jpg

 Myriam Shermer,



thetimesofisrael-fr

 

 

Vidéo de l'émission en cliquant ci dessous :

 

Aymeric-Caron.jpg

 

 

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans France Israël
commenter cet article