Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 07:44

afibn12

 

A l’invitation du Député-maire de Caen, monsieur Philippe DURON, son Excellence Yossi GAL, Ambassadeur d’Israël en France a été reçu au Mémorial de Caen en compagnie de monsieur Elad RATSON, directeur des relations publiques et de la communication près de l’ambassade d’Israël en France le 21 juillet 2011.

 

Il faut revenir sur l’historique qui a conduit à cette invitation.

 

Au cours du dernier concours international des plaidoiries qui se tient au Mémorial de Caen tous les ans en janvier, le premier prix a été attribué cette année à un avocat palestinien, maître Mahmoud ARGAN. Plus que le contenu de sa plaidoirie elle-même, car la parole est libre dans un pays démocratique, le titre de celle-ci « l’assassinat d’un fœtus dans les entrailles de sa mère » a fait émoi.

 

Le dimanche 13 février 2011, toujours au Mémorial de Caen, Denise et Emile PRESTAVOINE recevaient à titre posthume la Médaille des Justes décernée par Yad va Shem de Jérusalem pour avoir caché et sauvé pendant la dernière guerre un enfant juif, Raymond GANOPNOSKI.

 

Au cours de cette cérémonie ponctuée de discours émouvants mais convenus, l’attaché culturel de l’ambassade d’Israël en France, monsieur Ziv Névo KULMAN s’est, pendant son discours, élevé contre l’attribution du premier prix à cette plaidoirie en dénonçant son titre qu’il estimait diffamatoire. Cette intervention a entrainé un malaise parmi les autorités dirigeantes du Mémorial et Philippe DURON a jugé ces propos « inamicaux ». Ceux-ci reflétaient pourtant le sentiment de beaucoup, ce dont le Député-maire de Caen ne semblait pas avoir pris réellement conscience jusque là. Une polémique est née.

 

En ouverture de la séance du conseil municipal suivant (Ouest France en date du 16/02/2011) le Député-maire a déclaré : »le Mémorial de Caen ne peut être suspecté d’antisémitisme, une grande place est faite à la Shoah dans les nouveaux parcours. Le jury du concours des plaidoiries était d’un très haut niveau et il ne saurait être contesté. J’ai écrit à l’ambassadeur d’Israël dès samedi et l’ai officiellement invité ainsi que Guy SAMAMA, président de la communauté juive de Caen ».

 

Remise Médaille des Justes Dimanche 13 Février 2011

 

Raymond, enfant juif, sauvé dans l'Orne

 

mémorial caen

 

Discours du Conseiller culturel de l'Ambassade d'Israël au Mémorial

 

Je soutiens et défends Mr Kulman

 

 

 

De fait, monsieur Yossi GAL et monsieur Elad RATSON ont été reçus par la Député-maire, président du conseil d’administration et monsieur Stéphane GRIMALDI directeur du Mémorial pour une visite privée de ce Mémorial le 21 juillet 2011. D’après mes informations, cette visite s’est déroulée dans une ambiance chaleureuse. Le Mémorial a présenté formellement ses excuses non pour la plaidoirie elle-même mais pour son titre qui était inacceptable et qui semblait leur avoir échappé. L’ambassadeur a été impressionné par le travail du Mémorial et a trouvé l’exposition « la réponse à Mein Kampf » tellement intéressante qu’il souhaite la produire à Jérusalem.

 

L’ambassadeur a été convié à déjeuner à la mairie par le Député-maire. Assistaient à ce déjeuner outre Elad RATSON, madame Arianne WEBEN, Bâtonnière du Barreau de Caen, Stéphane GRIMALDI, Xavier ONREAD avocat, ancien Bâtonnier, Eric VEVE, maire-adjoint, Didier LALLEMENT, Préfet de la région Basse-Normandie et Guy SAMAMA, président de l’Association cultuelle israélite de Caen.


Je peux témoigner que ce déjeuner s’est déroulé dans une ambiance remarquable d’écoute et de compréhension. Après quelques paroles officielles et donc un peu entendues, l’ambassadeur a répondu à toutes les questions qui lui ont été posées avec chaleur et conviction. Il a exposé avec beaucoup de clarté la position israélienne sur le conflit Israélo-palestinien, insistant notamment sur le fait que son pays serait le premier à reconnaître le futur état palestinien qui naîtra des pourparlers de paix directs avec l’Autorité palestinienne. Le Député-maire et l’ambassadeur ont conjointement admis que le malentendu au sujet de ce concours des plaidoiries avait été dissipé et ont souhaité le renforcement de la coopération amicale franco-israélienne.

 

AFIBN (2)Le convoi officiel a ensuite été conduit par les motards de la police municipale à la synagogue de Caen où l’ambassadeur souhaitait rencontrer les membres de la communauté juive et les représentants de l’Alliance France-Israël Basse-Normandie aux actions de laquelle l’ambassade attache une grande importance.

 

La réception fut, bien-entendu, chaleureuse et l’ambassadeur s’est volontiers prêté au jeu des questions-réponses avant de regagner son cortège officiel.

AFIBN (7)

Cette visite a été amicale et positive. Il faut que l’exposition sur la réponse à Mein Kampf que je vous recommande vivement soit exportée en Israël.

Exposition Mémorial de Caen : notre combat, une réponse à mein kampf

 

Cela nous donnera l’occasion d’aller l’y installer avec Philippe DURON et Stéphane GRIMALDI. La vision des choses est souvent nuancée quand on prend connaissance de certaines réalités sur le terrain.

 

Je viens d’écrire à l’ambassade d’Israël en ce sens.

 

Guy SAMAMA

(Vice Président AFIBN)

 

AFIBN (9)

 

cliquer ci dessous

pour les photos

des différents intervenants

de l'Ambassade d'Israël

durant 2011

b thumbsdown 20i169 mainisrael

@photos Mr Ankermann@


Repost 0
Published by Guy Samama - Association France Israël Basse Normandie - dans Vices-Présidents
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 15:38

 

guy-samama-discours-17072011.JPG

 Diffusion autorisée

avec le nom de l'Association France Israël Basse Normandie

ainsi que le lien du site


 Discours du Président de l'ACI

et Vice Président de l'Association

lors de la Commémoration

du 17 Juillet 2011

Place de la Résistance à Caen

 

PICT0253.JPG

 

Monsieur le Préfet

Monsieur le Député Maire

Messieurs les Représentants des Autorités Religieuses

Mesdames, Messieurs les Représentants des Associations de Déportés

Mesdames, Messieurs,

Chers Ami(e)s, et vous particulièrement, cher(e)s enfants.

 

 

A l'aube du 16 Juillet 1942, la rafle baptisée "vent printanier" commence.


"Printanier" : adjectif accommodé à beaucoup de sauces.


PICT0268.JPGAvec beaucoup de méthode, enfants et vieillards, femmes et hommes, invalides et valides, ont été raflés par les forces de police et de gendarmerie de l'Etat français d'alors, France de vichy à la botte humiliante du régime nazi.


13152 Juifs ont été arrêtés, uniquement parce qu'ils étaient Juifs, transportés dans des autobus parisiens au Vélodrome d'Hiver, en attendant Drancy, Beaune-la-Rolande, Pithiviers, et l'ultime destination : le camp de concentration et la "solution finale".


Sur ces 13152 juifs, seuls 25 adultes survivront aux camps de la mort, mais aucun des 4051 enfants partis en cendres et en fumée : comment est-ce simplement concevable, dans ce "vent printanier" ?


Dans cette Shoah, unique dans les horreurs d'un monde qui pourtant n'en manque pas, unique parce que préméditée, programmée, planifiée et exécutée de manière scientifique et industrielle, six millions de Juifs ont disparu.


L'humanité a perdu six millions des siens sans raison, sans prière, sans sépulture, victimes d'une incompréhensible haine.


Cette haine psychanalytique a parcouru l'histoire, des Pharaons aux pogroms, des croisés aux fous d'Allah.


Et je vous le dis : attention, il est encore fécond le ventre de la bête immonde.


Après quelques années d'indécence, la voilà qui ressurgit sans gêne, sans honte, sans mémoire.PICT0265.JPG


On peut de nouveau insulter un Juif, molester un Rabbin, ou taguer une Synagogue ou un Cimetière d'inscriptions antisémites.


On peut le faire en prenant pour prétexte un conflit lointain.


On peut le faire en tentant de déligitimer un pays pour en faire le "Juif des nations", prélude à une tentative de solution finale appliqué à un état tout entier.


Et le monde regarde !


Et  là, l'indignation n'est pas de mise !?!


L'honneur de cette France de vichy a été relevé par des petits, des sans-grade, qui ne pouvaient pas accepter.


Qui connaissait Denise et Emile PRESTAVOINE, honorés par le Mémorial Yad Vashem de Jésuralem, Capitale de l'Etat d'Israël, en 2011 comme Justes parmi les Nations ?


Qui connaissait Fernand et Madeleine JOUVENCEL, de Perrou, Justes parmi les Nations reconnus en 2001 ?


PICT0255Et qui connait les Soeurs de la Communauté Franciscaine de Perrou et leur Supérieure, la Révérente Marie Alice LELIEVRE, Geneviève PITHOIS, Institutrice à Couterne, Julia LACOUR, Garde Barrière à Couterne, le Facteur VOVARD, ou Janine JANVIER au Fouleray ?


Et il y a eu bien d'autres que je ne peux tous citer.


Ils ont, sans réfléchir ni discuté, au péril de leur vie et en risquant la sécurité de leurs familles, caché, protégé, et sauvé des Enfants Juifs.


Grâce soit rendue à ces Justes, humbles, connus ou encore inconnus, qui ont permis de sauver la plus grande partie des Juifs de France.


Le Judaïsme a, par ses valeurs et la richesse de son patrimoine, contribué à l'édification de l'identité de la France et de l'Europe.


Nous, Juifs de France, souhaitons continuer de bâtir ensemble un avenir dans lequel nous inaugurerons plus de projets de vie que de commémorations de stèles funéraires.


Dans le respect des traditions de chacun.


Car nous aimons la vie.


"Le Haïm" : A LA VIE !!!

 

Pr. Guy SAMAMA,

Président de la Communauté Juive de Caen,

Vice -Président de l'Association France Israël Basse Normandie,

PICT0248.JPG

 

 

 

 

 

 

----------

 

 

PICT0270.JPG

PICT0262.JPG

PICT0280.JPG

PICT0260.JPG

PICT0258.JPG

PICT0271.JPG

PICT0273

PICT0276.JPG

 

 

 

   Diffusion autorisée

avec le nom de l'Association France Israël Basse Normandie

ainsi que le lien du site

Repost 0
Published by Guy Samama - Association France Israël Basse Normandie - dans Vices-Présidents
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 17:50

bandeau-asso

 

Cher(e)s ami(e)s,

 

Par le vote historique du mois de novembre 1947, les Juifs avaient enfin la possibilité d’avoir, 6 mois plus tard, un état dans lequel ils pourraient se gouverner eux même.

Depuis deux mille ans, soumis aux affreuses vicissitudes d’une histoire dont ils n’étaient pas maîtres, ils en avaient toujours gardé l’espoir, les yeux et les prières tournés vers Sion et Jérusalem.

Contrairement à ce voudrait faire croire une certaine déformation de l’histoire, Israël n’est pas la réparation de la Shoah que les Européens feraient payer par d’autres. Le Sionisme politique est né bien avant, au siècle des lumières, comme partie des mouvements d’émancipation nationale qui agitaient l’Europe. L’ « alyah aleph » a précédé de beaucoup les horreurs innommables du 20 ème siècle, signe s’il en est, que le retour des Juifs sur la terre ancestrale que certains d’ailleurs n’avaient jamais quittée n’a pas été la simple conséquence des massacres industriels.

Israël a toujours été la terre légitime des Juifs, réelle, puis rêvée, fantasmée et enfin rendue. Le peuple d’Israël n’a jamais rompu son lien avec la terre d’Israël.

Israël est légitime, par l’histoire, par un vote sans précédent de la communauté internationale, et par le travail accompli. La terre appartient à celui qui la travaille, disait Marx : c’est le cas.

Israël s’est réapproprié les pouvoirs régaliens de tout état et notamment, celui de la violence légitime des armes pour se défendre (et TSA.HA.L veut dire Armée de DEFENSE d’Israël).

C’est difficile à admettre pour certains qui n’ont en mémoire que la victime des pogroms ou le statut de dhimmis : mais c’est comme ça !

Et pourtant, nous assistons tous les jours à une tentative de délégitimisation de l’état d’Israël dont la création serait une « erreur », l’acte d’un « colonialisme » moribond, une enclave européenne dans un océan arabe (comme si l’oumah avait une quelconque réalité au moment où un lyrisme moutonnier se gargarise d’un prétendu « printemps arabe » en faisant fi de ses massacres et du silence des ONG pourtant si enclines aux hurlements dans d’autres circonstances), un monstre d’apartheid et que sais-je encore ?

Nous ne devons pas demeurer passifs face à ces tentatives qui, sous couvert d’ « anti-sionisme » ne sont que des manifestation d’un antisémitisme pluriel allant de certains milieux soi-disant « chrétiens de gauche », aux anarchistes attardés de l’histoire, aux verts-bruns, et aux islamistes qui, tout en hurlant des slogans nauséabonds seraient bien en peine pour la plus part de dessiner une carte du moyen Orient.

 

Nous sommes attachés à Israël. Nous devons le montrer.

 

Samedi 7 mai 2011  France Israël de Basse Normandie organise à Cabourg, dans les salons du casino Partouche, à 20h, un diner de gala pour fêter YOM HAATSMAOUT.

Le repas est évidemment casher. Monsieur Sammy RAVEL, ministre plénipotentiaire de l’ambassade d’Israël à Paris et le maire de Cabourg, le Dr. Jean-Paul HENRIET parraineront ce diner au cours duquel mesdames Laurence NGUYEN et Monique THEBAULT prendront la parole.

 

Y assister est non seulement un moment de plaisir mais également un acte militant pour témoigner de notre attachement à ce pays. Il faut le faire.

 

Dois-je vous rappeler les propos de HILLEL : si je ne le fais pas moi-même, qui le fera ? Et si ce n’est pas maintenant, quand sera-ce ?

 

Tous les renseignements et les bulletins d’inscription auprès de AFI de basse-Normandie sur notre site à contact.

 

Je compte sur vous,

 

Cordialement,

889g.jpg

Guy SAMAMA

Vice Président AFIBN

Repost 0
Published by Association France Israël Basse Normandie - dans Vices-Présidents
commenter cet article