Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : France Israël Normandie
  • France Israël Normandie
  • : France Israël Normandie
  • Contact
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 09:08

armee-quatarienne.jpg

 

Il est intéressant, à dose homéopathique sur certains sujets, de lire le journal "Le Monde".

Cela permet de décrypter la position diplomatique hexagonale.

Alain Frachon, plume de référence du journal du soir, écumait hier contre l’indifférence concernant "Israël-Gaza", stigmatisant notamment la Russie et la Chine accusés de complaisance à l’égard d’Israël.

En contrepoint, les commentateurs militaires israéliens se félicitent justement ce matin de la neutralité relative de la Russie et de la Chine, très modérés à l’égard de Jérusalem…

Ce que confirme Frachon qui écume de rage dans le Monde d’hier, "les BRICS sont censés jouer les porte-parole d’un sud émergent désireux d’être aux côtés des réprouvés de l’ordre occidental" mais se désole-t-il, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Il ajoute "L’Europe finance l’Autorité Palestinienne, pas les grands émergents" (ndlr la Chine et la Russie).

Et la colère du chroniqueur monte d’un cran " en dépit des divergences sur le nucléaire iranien, la Russie entretient les meilleures relations avec Israël. Vladimir Poutine donne du "Avigdor" au ministre israélien des affaires étrangères, Avigdor Liebermann, russophone né en Moldavie soviétique et surnommé à Jérusalem "le petit Poutine" pour sa conception sophistiquée de la démocratie".

On perçoit ici de manière éclatante -et drolatique- la haine viscérale d’une certaine élite hexagonale à l’encontre de la droite israélienne.

Intéressant.

Et ce n’est pas tout il y en a autant pour la Chine.

Frachon poursuit.

"La Chine est dans la même situation. En passe de devancer l’Europe pour le volume de ses investissements dans la haute technologie israélienne, elle est en Israël, un partenaire économique chaque jour plus important. Le conflit avec les Palestiniens? Connaît pas. La deuxième puissance économique du monde n’a pas la moindre envie de s’impliquer en quoi que ce soit dans la tourmente proche-orientale".

Les experts militaires israéliens ne disent pas autre chose.

Frachon et Tsahal font la même analyse sur la Russie et la Chine.

Merveilleux.

Côté israélien, on rajoute une dose d’humour en plus, "mais où est l’armée qatarie, pourquoi ne vient-elle pas au secours du Hamas?".

Un ange passe, un autre ajoute,

"n’oublie pas qu’il y a aussi la Turquie".

Un troisième

"si la Turquie s’en mêle c’est la fin du monde…Mais de toutes façons la Turquie est déjà fâchée avec tous ses voisins, les kurdes, les iraniens, les arméniens, les syriens, les chypriotes, les grecs, etc…".

Plus sérieusement, les israéliens rappellent que l’axe pro-Hamas se structure aujourd’hui autour du Qatar et de la Turquie, ce qui met l’Égypte de Sissi hors jeu.

Le Qatar finance Gaza, la Turquie a construit un hôpital, l’Égypte, pour sa part, est ruinée, Le Caire ne peut rien donner à Gaza, et ne veut rien donner, le pouvoir égyptien méprise beaucoup trop le Hamas, regrette un officier israélien avec le sourire.

Un responsable du ministère de la défense israélien – ce matin- persifle en conclusion que finalement, au lieu d’une l’Égypte hors-jeu, un entremetteur extérieur à la région serait préférable.

"Même Kerry, ce serait mieux que l’Égypte. Même l’ONU serait mieux, c’est pour dire".

A propos des USA, Alain Frachon, tête pensante du Monde, estime dans sa conclusion d’hier qu’il n’y a rien à attendre de Washington, car se lamente-t-il, "le Congrès dominé par les Républicains, est résolument hostile à toute pression contre Israël".

Finalement, les analyses -tristes- du Monde et celles -picaresques- de Tsahal sont assez proches.

On est d’accord sur l’essentiel, le reste n’est que littérature.

 

 

riposte-sefarade.jpg

 


Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 06:10
France Israël Basse Normandie (37)
Autonomie Palestinienne

Selon Al Jazeera (Qatar), 75% des pertes à Gaza sont des "combattants" des différents groupes terroristes.
Le représentant palestinien du Conseil des Droits de l’Homme aux Nations Unies (CDHNU), Ibrahim Khreisheh, déclare que les tirs de missiles et de mortiers contre Israël sont des "crimes contre l'humanité", du fait que ces tirs sont dirigés volontairement contre une population civile.
De ce fait, le Hamas ne peut pas faire appel à la Cour Pénale Internationale pour accuser les bombardements israéliens qui, eux, sont ciblés et la population avertie à l'avance.
Cet homme oublie de dire que le Hamas utilise des civils innocents comme boucliers humains, ce qui est un autre crime de guerre.
En fait le Hamas ne respecte aucune loi internationale.
Selon ce droit, les troupes combattantes doivent
1) n’attaquer que le personnel et les objets ennemis ;
2) s’abstenir de toute attaque aveugle ;
3) s’abstenir d’attaques au cours desquelles le nombre de victimes civiles auxquelles on peut s’attendre sera excessif à la lumière de la valeur militaire de la cible ;
et 4) avertir les civils d’attaques lorsque cela est possible.
Dans leur propre territoire, les forces armées et les groupes armés doivent s’abstenir de placer des objectifs militaires dans des zones densément peuplées et prendre d’autres mesures pour maintenir les civils hors de danger.
Plus précisément, la loi criminalise également l’utilisation de civils comme boucliers humains.
Mahdi Abdel Hadi, directeur du "think tank" palestinien Passia, explique l'engrenage qui a entraîné la crise actuelle.
"Après l’élection d’Al-Sissi en Egypte, le Hamas a perdu son traditionnel soutien.
C’est pourquoi il a accepté de se réconcilier avec le Fatah, aux conditions que posait Mahmoud Abbas.
Celui-ci exigeait de garder son gouvernement, composé de technocrates et d’employés formés par ses soins, et de maintenir son propre agenda basé sur la poursuite des négociations avec Israël et le refus de la violence.
En échange, Abbas a promis au Hamas de négocier avec l’Egypte la réouverture de Rafah, le point de passage entre Gaza et l’Egypte.
Le Hamas a accepté toutes ces conditions pour voir Rafah ouvert.
En contrepartie, il a juste demandé que des élections aient lieu dans six mois.
C’est alors que deux épisodes ont changé la donne.
D’abord, trois jeunes Israéliens ont été portés retrouvés tués par balle en Cisjordanie.
Israël a alors traqué le Hamas ville après ville, village après village.
Plusieurs centaines de membres du mouvement ont été arrêtés.
Puis des extrémistes israéliens ont kidnappé un jeune Palestinien et l’ont brûlé vif.
C’est cet épisode qui a réveillé Jérusalem.
Ce n’est pas une Intifada, car une Intifada implique un leadership, un consensus, un financement.
Là, les Palestiniens restent divisés.
Et ces manifestations se sont propagées dans les villes arabes d’Oum el-Fahem, de Nazareth…"
Encore une fois, sans leadership, ni projet politique, c’est juste une population qui s’est soulevée pour réclamer un peu de "respect".
On a découvert dans une école de l'Unrwa (onu) une vingtaine de roquettes cachées dans une classe.
Près de la frontière égyptienne, des soldats de Tsahal se sont trouvés face à un âne bourré d'explosifs par le Hamas, sur lequel ils étaient obligés de tirer....
Selon debka.com une véritable cité administrative, de commandement militaire et de stockage d'armes sophistiquées se trouve dans un dédale enterré sous Gaza City.
On ignore si cette cité souterraine est visée par Tsahal dans son incursion terrestre.
Une trentaine de tunnels ont déjà été repérés et détruits.
Mais comme Israël est absent de la bande de Gaza depuis 9 ans, il manque d'informations venant du terrain (Humint ou Human Intelligence).
Ceci expliquerait l'entrée dans la bande de Gaza, après les longs bombardements aériens pendant 10 jours, avec un succès relatif.
Israël
- Ali Shaaban, un Arabe israélien, a écrit au Premier ministre Benjamin Netanyahu lui soulignant que si l’Etat juif veut vraiment la paix, il faut qu'il chasse du pouvoir les groupes terroristes qui actuellement ont l’emprise sur la population palestinienne, et qu'il traite plutôt directement avec les Arabes ordinaires qui veulent juste vivre en paix.
Il a exhorté M. Netanyahu d’"agir maintenant, de ne pas fléchir ni d’avoir peur. Les Palestiniens terroristes ne comprennent que la force, et si vous n’attaquez pas maintenant, alors vous et moi et tous les Israéliens allons payer le prix fort".
Aujourd'hui, l'opinion se propage que l’idée d’un Etat palestinien doit être enterrée après l’opération "Falaise imprenable" contre le Hamas à Gaza.
Le 1er ministre Netanyahou a bien précisé que la Judée et la Samarie indépendantes se transformeraient en 20 Gazas, la population prise en otage, et les armes braquées contre Israël.
Selon l'ancien ministre de la Défense, Shaoul Mofaz, Gaza devrait être démilitarisée.
Encore faut-il savoir comment contrôler cette démilitarisation...à moins de réoccuper le couloir "Philadelphi".
- Lors d'un sondage mené à l'orée de l'opération "Falaise imprenable" ou "Roc solide", 48 % des personnes interrogées font confiance au Chef du gouvernement, au Ministre de la Défense, et au Chef d’État-major pour régler ce conflit d’une manière mesurée. Mais 40 % des sondés pensent qu’il faut aller jusqu’au bout et éradiquer le Hamas au cours d’une opération terrestre quitte à réoccuper la bande de Gaza.
- Selon des analystes proches de l'organe debka.com, par ses nombreux tirs au hasard, le Hamas chercherait à recueillir des informations précieuses sur les forces et les faiblesses du nouveau système de défense israélien, des informations convoitées par des forces alliées ou concurrentes comme le Hezbollah au Liban et les militaires iraniens.
Par ailleurs, il chercherait à réaliser "un coup d’éclat", soit en touchant par hasard un objectif stratégique, soit en provoquant d'un coup un grand nombre de victimes civiles.  
Témoignages arabes
Le Tunisien Salem Ben Ammar a écrit (http://wp.me/p3CaYe-5nM) que ceux qui soutiennent l’organisation terroriste du Hamas aillent lui servir de boucliers humains. 
"J’aimerais que tous ceux qui défendent becs et ongles le Hamas me fassent un topo sur ce mouvement et me renseignent sur ses liens de parenté idéologique avec Ennahdha, la Qaïda, les Talibans, l’E.I.I.L., les Boko Haram, les Shebabs, le F.I.S. et tant d’autres groupes connus pour leur immense vertu humaniste et pacifique nourris au biberon du wahabisme et à la doctrine du Tawhid (unification) des Frères Musulmans.

Que connaissent-ils de son histoire, de sa doctrine politique, de sa charte, de ses crimes anti-palestiniens, de sa guerre fratricide avec le Fatah' en 2007, de sa politique de purification religieuse à Gaza, des mœurs de ses dirigeants, du péril qu’il présente pour l’Égypte, la Tunisie et la Palestine elle-même ? ...

Isolé à 6 mois des élections palestiniennes, avec une population qui n’en peut plus de cette guerre permanente avec Israël et qui aspire à vivre en paix, le Hamas ne cherche-t-il pas un moyen de porter le coup de grâce définitif à la volonté de paix avec Israël chez Abbas, car comme tout mouvement extrémiste, il ne peut prospérer que sur l’état de chaos permanent.

Qu’ils se posent des questions et ne fassent de leur parti pris une vérité historique, y compris sur les vraies causes du conflit israélo-palestinien qui est leur seul fonds de commerce.
Si celui-ci disparaît, ils n’auront plus leur raison d’être et découvriront enfin qu’ils n’ont jamais été arabes.
S’ils ont le courage qu’ils aillent servir de boucliers humains en lieu et place de ces pauvres écoliers.
A moins qu’ils n'offrent leurs fillettes aux pédophiles de cette secte infâme".
Le présentateur TV syrien Faisal al Qassem :
"Pourquoi n'apprenons-nous pas de l'armée israélienne qui fait d'énormes efforts pour éviter de bombarder les zones civiles au Liban comme en Palestine ?
Et le Hezbollah ne s'est-il pas réfugié dans des zones peuplées par des civils, sachant parfaitement que les Israéliens ne les bombarderaient pas ?
Pourquoi l'armée syrienne ne respecte pas les bâtiments des universités, des écoles et des zones résidentielles ?
N'a-t-elle jamais entendu parler des principes et de l'éthique dans une guerre urbaine ?
Quand elle veut arrêter une manifestation, l'armée israélienne utilise des canons à eau ou des balles en caoutchouc et non pas des explosifs comme le fait l'armée syrienne à Alep"
Islam
La peur de l'extrémisme grandit dans les pays musulmans.
Un sondage Pew auprès de 14200 personnes dans 14 pays montre les nombres suivants.
Au Liban 92% des personnes interrogées disent avoir peur de la montée de l’extrémisme islamiste, un chiffre en hausse de 11 points par rapport à 2013, réparti à quasi égalité entre communautés chiites, sunnites, et chrétiennes du pays.
62% des Jordaniens expriment leur inquiétude en hausse de 13 points par rapport à 2012.
En Turquie, 50% partagent cette crainte, un chiffre en hausse de 18 points par rapport à 2012.
Les Palestiniens: 53%, mais à Gaza, 63% ont une opinion défavorable du Hamas...
En Asie, on recense de forts taux, au Bangladesh (69%), au Pakistan (66%) et en Malaisie (63%) s’inquiètent de l’extrémisme de l'Islam, mais seulement 40% en Indonésie, où on trouve une forte majorité de Musulmans.
En Afrique, au Nigéria du fait de Boko Haram, on trouve 79% d'inquiets.
Iran
- Lors d'une récente interview sur la principale chaîne d'Etat IRIB, un sheikh religieux et professeur à l'Université de Téhéran, Valiollah Naghipourfar, a affirmé que "le juif est très fort en sorcellerie, et la plupart des sorciers sont des Juifs. Ils utilisent cette pratique pour nous espionner..."

- Selon la journaliste Melanie Phillips “Le leadership iranien suggère que le prix de son aide pour "stabiliser" l'Irak serait un accord sur son programme nucléaire". Dernière trouvaille des ayatollahs.
Etats-Unis
Un sondage Pew portant sur 1805 adultes montre que 68% des Américains sont favorables à Israël contre 14% pour les Palestiniens et 15% sans opinion, le reste 3% étant favorables aux 2 parties.
Les Républicains sont favorables à 73%, valeur en nette progression, et les démocrates à 44% en faible diminution.
L'écart de sympathie entre les 2 principaux partis envers Israël augmente au point que l'on parle de plus en plus de revirement à la base du parti démocrate.
Albert Soued et www.nuitdorient.com
– N° 114 -
le 20 juillet 2014
Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 17:38

1062-hamas

Les méthodes de combat du Hamas dans l’actuel cycle de l’Opération Bordure Protectrice, illustrent, une fois encore la proximité pratique et idéologique entre le Hamas et la fameuse organisation islamique radicale, appelée « l’Etat Islamique » (EIIL).

 

NDLR : ce matin, on apprenait qu’à l’occasion de l’entrée des troupes israéliennes à Gaza, les réseaux sociaux de l’Etat Islamique participaient de l’intoxication des opinions publiques arabes, au nom du Hamas, en annonçant des fausses nouvelles, comme la mort supposée de 16 commandos israéliens en entrnat dans Gaza. Par ailleurs, notre fil d’info souligne la "coïncidence", qui fait qu’au moment où le Hamas attaque Israël, l’Etat Islamique se concentre sur le Kurdistan syrien (Rojava), pour tenter d’annihiler le peuple kurde en quête d’indépendance vis-à-vis des puissances environnantes.

Or, ce n’est pas, non plus un "hasard" si le premier pays que des familles de diplomates israéliens doivent fuir, c’est la Turquie, qui se trouve être l’un des parrains (avec le Qatar) du Hamas, comme de l’Etat Islamique en Irak et au Levant, au moins, au titre de la collaboration entre ses garde-frontières, ses hôpitaux de proximité soignant les blessés Jihadistes, ses services secrets et l’entité islamiste qui est en train de ravager la région


  La police israélienne et des professionnels de la presse à l’abri, lorsque résonne la sirène (Tsva Adom/Code rouge), pour alerter de l’incursion dans l’espace d’une roquette, alors qu’on aperçoit, au-dessus, l’interception parle système défensif Dôme de Fer, le 16 juillet 2014. Credits : REUTERS/Amir Cohen.


Depuis le début, le Hamas a dirigé ses attaques massives et continuelles de roquettes contre les cibles civiles, afin de provoquer le plus de carnage indiscriminé que possible, de la même façon que l’Etat Islamique.

 

Le Hamas a démontré que sa politique terroriste manque totalement de toute restriction morale, à commencer par l’emploi des boucliers humains.

 

Le Hamas s’est vanté d’avoir orienté ses roquettes de longue portée plus d’une fois contre des cibles stratégiques d’Israël, qui, d’après ses prétentions, auraient pu mener à des milliers et peut-être des dizaines de milliers de pertes humaines, dont le réacteur nucléaire de Dimona, des sites pétrochimiques à Haïfa et l’aéroport international de Ben Gourion.

 

Les organisations qui appartiennent idéologiquement à l’Etat Islamique, telles que “l’Etat Islamique de l’Ansar Bayt al Maqdis” ont participé à la campagne contre Israël.

 

Le Hamas, dirigeant de facto à Gaza, fournit un sanctuaire à toutes les organisations terroristes palestiniennes et permet aux groupes apparentés à Al Qaïda d’opérer librement (tant qu’ils ne défient pas sa loi).

 

Au niveau idéologique, l’engagement religieux à commettre un génocide du peuple juif en Israël se répète tout au long des messages envoyés par les dirigeants du Hamas et la branche terroriste de cette organisation.

 

De façon identique, les membres du Hamas réitèrent leur aspiration à ré-établir le Califat Islamique, dont la capitale serait Al Qods (Jérusalem), comme p^hase déterminante d’une révolution globale dont l’objectif final est la « libération » de l’Espagne (Al Andaluz) et de Rome (Capitale du Vatican), avant l’application de la Shari’a, la loi globale islamique.

 

Les règles islamiques sont pratiquement instaurées à Gaza, et les députés du Hamas préparent déjà un projet de loi pour amender le Code Criminel, de telle façon qu’il permettrait l’exécution des contrevenants qui auraient commis de « graves violations » de la Loi Islamique, y compris la peine de mort par crucifixion, l’amputation des voleurs et les coups de fouet pour les buveurs d’alcool.

 

Le Hamas et l’Etat Islamique ne diffèrent plus que selon deux aspects :

 

par l’alliance que le Hamas a signé avec l’Iran chi’ite ( ce qui a provoqué la colère de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite, qui perçoivent l’Iran comme une menace stratégique)

 

et par la volonté du Hamas de jouer le jeu politique à l’extérieur, tout en appliquant concrètement des limitations idéologiques.

 

Dans cette approche, et à la grande différence de l’Etat Islamique en Irak et au Levant, le Hamas est soucieux de coopérer avec les « Organisations des Droits de l’Homme » pour atteindre ses objectifs plus lointains – le plus important à ce stade étant de lier, par tous les moyens, les mains de Tsahal, lorsque l’armée de défense juive réplique à Gaza, ce qui signifie pour le Hamas qu’il obtienne un « permis de tuer » des Israéliens, tout en utilisant, de son côté des boucliers humains.

 

Jonathan D. Halevi | SUN NEWS NETWORK

Jonathan D. Halevi est chercheur principal sur le Moyen-Orient et l’Islamisme radical au sein du Jerusalem Center for Public Affairs

sunnewsnetwork.ca


 

 

 


jforum portail juif francophoneAdaptation : Marc Brzustowski

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 17:07

hamas-logo

Sigle Hamas

 

 

À la lumière des récents combats dans la bande de Gaza, le Ministère de l'Intérieur du Hamas a publié un guide d'instructions pour rendre compte des évènements et en discuter avec des étrangers.

 

Ce guide s'adresse aux utilisateurs des media sociaux [NDT : mais il est à parier qu'il s'adresse également aux journalistes, rappelez-vous l'épisode des journalistes italiens qui avaient du présenter des excuses]

 

Ce guide a pour nom "Vigilance, campagne de sensibilisation aux utilisateurs des Médias sociaux", il a été diffusé via une vidéo d'instruction postée sur son site officiel et via des posters publiés sur ses pages Twitter et Facebook. 

 

La vidéo et les affiches ont également été affichés sur les comptes et les forums des médias sociaux du Ministère. [1]

 

Les lignes directrices visent à assurer la préservation de la ligne du Hamas et d'autres organisations palestiniennes ; empêcher la fuite d'informations avec une valeur militaire vers Israël ; renforcer les efforts de propagande du Hamas en dehors de la bande de Gaza, à la fois dans le monde arabe et l'Occident ; et empêcher de nuire à l'image du Hamas.

 

Le Hamas cherche notamment à consolider la perception que ses actions sont une réponse à l'agression israélienne et que toutes les victimes de Gaza sont des "civils innocents", et de veiller à ce qu'il n'y ait aucune preuve de tirs de roquettes à partir de centres de population de Gaza. 

 

Le site Internet du Ministère de l'Intérieur du Hamas a publié le texte suivant avec la vidéo d'instruction:

 

"Le ministère de l'Information du Ministère de l'Intérieur et de la Sécurité nationale instruit les militants actifs sur les médias sociaux, en particulier Facebook, pour qu'ils corrigent certains des termes couramment utilisés quand ils couvrent l'agression qui a lieu dans la bande de Gaza. La vidéo du département de l'information appelle tous les militants à utiliser la terminologie appropriée, afin de jouer leur rôle dans le renforcement du Front intérieur et à transmettre correctement les informations dans le monde entier". [2]

 

hamas.jpg

Vigilance – video d'instructions postée sur la page Facebook

du Ministère de l'intérieur du Hamas


 

hamas-2.jpg

Message aux activistes sur le site Facebook du Ministère de l'Intérieur du Hamas 

 

Voici quelques extraits :

 

Toute personne tuée ou martyr doit être appelée civil de Gaza ou civil palestinien, avant de parler de son statut dans le djihad ou de son grade militaire. N'oubliez surtout pas de toujours ajouter "civil innocent" ou "citoyen innocent" dans votre description de ceux tués dans des attaques israéliennes sur Gaza. 

 

Commencer [vos rapports de] nouvelles actions de résistance avec l'expression :

 

"En réponse à l'attaque israélienne cruelle", et de conclure avec la phrase "beaucoup de gens ont été martyrisés depuis qu'Israël a lancé son agression contre Gaza". Assurez-vous d'appliquer toujours le principe : "l'occupation israélienne a comme rôle de nous attaquer et nous en Palestine nous réagissons en nous défendant". [NDT : Israël s'est retiré de Gaza en 2005 !]

 

Méfiez-vous de répandre les rumeurs des porte-paroles israéliens, en particulier ceux qui nuisent au Front intérieur.

 

N'acceptez jamais la version des faits de l'occupant, il faut toujours émettre des doutes sur leur version, la réfuter et la traiter comme une fausse information.

 

Évitez de publier des photos des tirs de roquettes sur Israël depuis les zones urbaines de Gaza.

 

Cela fournit un prétexte pour attaquer des zones résidentielles dans la bande de Gaza.

 

Ne pas publier ou partager des photos ou des clips vidéo montrant des sites de lancement de roquettes ou les combattants du mouvement de la résistance dans la bande de Gaza. 

 

Pour les administrateurs de pages d'infos sur Facebook :

 

Ne pas publier des gros plans d'hommes masqués avec des armes lourdes, pour que votre page ne soit pas fermée par Facebook pour cause d'incitation à la violence.

 

Vérifiez de bien dire : "les roquettes fabriqués localement et tirées par la résistance sont une réponse naturelle à l'occupant israélien qui tire délibérément des roquettes contre des civils en Cisjordanie et à Gaza".

 

En outre, le Ministère de l'Intérieur a préparé une série de suggestions spécifiquement destinées aux activistes palestiniens qui parlent aux Occidentaux via les médias sociaux.

 

Le ministère souligne que les conversations avec les Occidentaux doivent être différentes des conversations avec d'autres Arabes.

 

Il a déclaré: 

Lorsque l'on parle avec des Occidentaux, il faut utiliser un discours politique rationnel et convainquant et éviter les discours émotionnel visant à susciter la sympathie. Il existe dans le monde des gens qui ont une conscience, vous devez maintenir le contact avec eux et les inciter à soutenir la Palestine. Leur rôle est de condamner l'occupation et d'exposer les violations (des droits de l'homme). 

 

Éviter d'entrer dans une discussion politique avec un occidental pour le convaincre que l'Holocauste est un mensonge et une tromperie, par contre toujours insister sur la comparaison entre l'Holocauste et les crimes israéliens contre les civils palestiniens.

 

Le naratif de la vie par rapport au naratif du sang: quand vous parlez avec un ami arabe, commencez par le nombre de martyrs mais si vous parlez avec un ami occidental, commencez par le nombre de blessés et de morts

 

Assurez-vous d'humaniser la souffrance palestinienne.

 

Essayez de peindre un tableau de la souffrance des civils à Gaza et en Cisjordanie au cours des opérations de l'occupant et de ses bombardements de villes et villages. 

 

Ne pas publier les photos des commandants militaires.

 

Ne pas mentionner leurs noms en public et ne pas faire l'éloge de leurs réalisations dans des conversations avec des amis étrangers !

 

hamas-5.jpg

 

hamas-4.jpg

 

hamas-3.jpg


Posters sur la page Facebook du Ministère de l'intérieur du Hamas

 
 
notes:

[1] Facebook.com/moigovps, July 9, 2014.

[2] Moi.gov.ps, July 11, 2014. La video a été aussi postée sur le compte youtube du Ministère :  Youtube.com/channel/UCR_ij9aO3tu4kdAV4mdEYPg.

 

Lire l'article en entier (en anglais) sur l'excellent site Memri : http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/0/8076.htm

 

 

Israel

Le Blog de Danilette

 

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 16:15

drapeau-et-colombe.jpg

 

Malheureusement, le conflit entre le Hamas et Israël s’envenime. 

 

Bien que pas une surprise, c’est une tragédie inutile.

 

Avant d’aller plus loin, je me sens obligé de dire que 1) je suis pour la paix au Proche-Orient, 2) je suis pour la solution de ‘deux Etats pour deux peuples’, un État palestinien vivant à côté de l’État juif d’Israël, 3) j’ai écrit dans plusieurs articles et dans mon livre Juif, Une histoire québécoise que je n’appuyais pas la construction d’implantations juives en territoires conquis. C’est dit.

 

Maintenant sur le conflit actuel, j’ai quelques questions pour aider à contextualiser ce qui se passe :

 

1- Saviez-vous que le Hamas est considéré comme un groupe terroriste par une loi canadienne, loi qui a été adoptée avant l’arrivée de Stephen Harper au pouvoir ?

 

2- Saviez-vous que le Hamas est une branche du groupe islamiste et extrémiste des Frères musulmans ?

 

3- Saviez-vous que depuis 2005, il n’y avait aucun Israélien – soldat ou civil (dans une colonie par exemple) – à Gaza ?

 

4- Saviez-vous que le Hamas a pris le pouvoir violemment dans la Bande de Gaza en 2007 ?

 

5- Saviez-vous que depuis la prise du pouvoir du Hamas, les droits des femmes et des minorités sont constamment sous attaque ?

 

6- Saviez-vous que le Hamas refuse toute solution négociée au conflit israélo-arabe? Qu’il souhaite la destruction d’Israël, selon sa propre Charte ?

 

7- Saviez-vous que le Hamas utilise ses civils – hommes, femmes, enfants – comme boucliers humains ? Que pour le Hamas, toute mort civile est un ‘coup’ de relations publiques ?

 

8- Saviez-vous que le Hamas met ses missiles, ses roquettes et ses armes dans des endroits où se trouvent des civils – comme les écoles de l’ONU – espérant qu’Israël attaque et tue des civils ?

 

9- Saviez-vous que le Hamas a commencé le présent conflit, qu’il vise les civils israéliens avec ses missiles et que, n’eut été de la technologie israélienne anti-missiles, des milliers d’Israéliens seraient morts ?

 

10- Saviez-vous qu’Israël a accepté les cessez-le-feu proposés par l’Egypte mais que le Hamas les a refusés, signalant ce refus en lançant des missiles sur Israël ?

 

Et la plus difficile des questions, celle qui demande de se regarder dans le miroir et d’être honnête avec soi-même, celle que j’ai posée à un curé chouchou des médias au Québec et à laquelle il n’a pas pu ou voulu répondre :

 

11- Si vous n’avez pas protesté, pas manifesté, pas dénoncé, pas écrit sur les médias sociaux


a) quand plus de 100 000 personnes sont mortes en Syrie pendant la guerre civile,


b) quand l’Etat islamique en Irak et au Liban(EIIL) a crucifié (oui, crucifié) des gens et massacré des milliers de personnes,


c) quand les différents coups d’État qui se sont déroulés en Égypte ont coûté des milliers de vies humaines,


d) quand sunnites et chiites s’entretuent au Moyen-Orient,


e) quand la Libye descend dans le chaos


mais que vous le faites maintenant parce qu’Israël est impliqué, pourquoi ce double standard ?

 

 

marceau-richard.jpg

Richard Marceau,

 

Originaire du Québec, Richard est avocat et conseiller politique principal du Centre consultatif des relations juives et israéliennes (Canada). Il est également auteur (Récipiendaire du 2012 Helen and Stan Vine Canadian Jewish Book Award) et ex-député fédéral. Ses sujets de prédilection sont le monde juif en général et Israël, d’un point de vue québécois et canadien. Les articles postés sur ce blog reflètent ses opinions personnelles.



 

 

 

thetimesofisrael-fr

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 17:45

Sameh-Choukri-2.jpg

 

Le ministre égyptien des Affaires étrangères a vivement critiqué le Hamas jeudi, estimant que le mouvement islamiste aurait pu sauver des dizaines de vies s’il avait accepté un cessez-le-feu, proposé cette semaine par Le Caire, et qui avait été accepté par Israël.

 

"Si le Hamas avait accepté la proposition égyptienne, il aurait pu sauver les vies d’au moins 40 Palestiniens", a déclaré Sameh Choukri, selon l’agence de presse officielle Mena.

 

Le ministre a accusé le mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza d’avoir "comploté avec le Qatar et la Turquie pour mettre en échec le rôle régional de l’Egypte".

 

Le Hamas avait rejeté mardi une première initiative de cessez-le-feu formulée par l’Egypte et acceptée par Israël, exigeant une levée du blocus de Gaza en vigueur depuis 2006, l’ouverture de la frontière avec l’Egypte et libération de dizaines de détenus.

 

Parallèlement, le président palestinien Mahmoud Abbas a rencontré au Caire son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi pour discuter de la façon de mettre fin à l’offensive israélienne dans la bande de Gaza.

 

Ils se sont mis en outre d’accord sur la nécessité de tenir une conférence des donateurs pour reconstruire l’enclave palestinienne, dévastée par dix jours de raids israéliens, selon la présidence égyptienne.

 

"Les deux présidents sont convenus de l’urgence à tenir une conférence des donateurs pour immédiatement commencer à reconstruire la bande de Gaza", indique un communiqué de la présidence égyptienne.

 

Depuis le début du conflit le 8 juillet, 241 Palestiniens ont été tués dans les bombardements aériens israéliens de la bande de Gaza, alors que les combattants palestiniens ont tiré plus d’un millier de roquettes sur Israël tuant un Israélien.

 

Israël a entamé jeudi soir une opération terrestre dans l’enclave palestinienne.

 

157898 135706818152 2985642 n

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:25

bb netanyahu

 

Depuis que le cabinet de sécurité a annoncé  qu’il acceptait  l’offre égyptienne de cessez-le-feu,  à 09h00 ce matin, le Hamas a  tiré 40 roquettes du nord au sud du pays, jusqu’à Zikhron Yaacov qui se situe à la périphérie de Haïfa. « Le refus par le Hamas du cessez-le-feu donne à Israël une pleine légitimité pour élargir l’opération dans le seul but de protéger notre peuple » a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu sous une pluie de roquettes. Le cabinet israélien a voté en faveur de la trêve, tandis que l’aile militaire du Hamas a rejeté la proposition. Le premier ministre a donc demandé à l’Armée de l’air de reprendre les frappes. 

 

 

 

« Nous avons accepté la proposition égyptienne pour se donner l’occasion de démilitariser Gaza (missiles, roquettes, tunnels) par des moyens diplomatiques », a déclaré le premier ministre lors d’une conférence de presse  avec le ministre allemand des Affaires étrangères Frank -Walter Steinmeier.

 

« Mais si le Hamas n’accepte pas la proposition de cessez-le feu, comme cela semble maintenant être le cas, Israël a  toute légitimité internationale pour élargir l’opération militaire afin d’obtenir le calme nécessaire » a ajouté Benjamin Netanyahu.

 

Le premier ministre a donc ordonné à l’Armée de l’air de reprendre les frappes.

 

C’est ce que vient de déclarer un haut responsable de Tsahal. 

 

Cette reprise des frappes aériennes pourrait bien être la première étape sur la route d’une offensive terrestre, qui semblait loin ce matin, quand le cabinet a accepté la proposition égyptienne de cessez-le-feu.

 

par David -

Lichaa pour -Tel-Avivre -

 

 

Tel a vivre

Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:22

drapeau israel

 

Ci-dessous des extraits d’une interview du représentant palestinien du Conseil des Droits de l’Homme aux Nations Unies (CDHNU) Ibrahim Khreisheh, diffusée le 9 juillet 2014 sur les ondes télévisées de l’Autorité palestinienne.

 

Présentatrice : La population demande de faire appel à la Cour pénale internationale et de signer le Statut de Rome. Et de le faire immédiatement. Dans quelle mesure est-ce réaliste ? Vous êtes notre représentant auprès de toutes les organisations internationales. Que pouvons-nous tirer d’une telle initiative, et pourrions-nous à notre tour être incriminés ?

 

Ibrahim Khreisheh : Je ne suis candidat à aucune élection palestinienne, donc je ne cherche pas la popularité auprès des Palestiniens. Les missiles qui sont aujourd’hui lancés contre Israël sont, pour chacun d’entre eux, un crime contre l’humanité, qu’il frappe ou manque [sa cible], car il vise une cible civile.

Les agissements d’Israël contre des civils palestiniens constituent aussi des crimes contre l’humanité. S’agissant des crimes de guerre sous la Quatrième Convention de Genève – colonies, judaïsation, points de contrôle, arrestations et ainsi de suite, ils nous confèrent une assise très solide. Toutefois, les Palestiniens sont en mauvaise posture en ce qui concerne l’autre problème. Car viser des civils, que ce soit un ou mille, est considéré comme un crime contre l’humanité.

 

Présentatrice : C’est pourquoi Israël a eu recours à une attaque contre Gaza…

 

Ibrahim Khreisheh : Faire appel à la CPI [Cour pénale internationale] nécessite un consensus écrit, de toutes les factions palestiniennes. Ainsi, quand un Palestinien est arrêté pour son implication dans le meurtre d’un citoyen israélien, on ne nous reprochera pas de l’extrader. Veuillez noter que parmi les nôtres, plusieurs à Gaza sont apparus à la télévision pour dire que l’armée israélienne les avait avertis d’évacuer leurs maisons avant les explosions. Dans un tel cas de figure, s’il y a des victimes, la loi considère que c’est le fait d’une erreur plutôt qu’un meurtre intentionnel, [les Israéliens] ayant suivi la procédure légale.

En ce qui concerne les missiles lancés de notre côté… Nous n’avertissons jamais personne de l’endroit où ces missiles vont tomber, ou des opérations que nous effectuons. Ainsi, il faudrait s’informer avant de parler de faire appel à la CPI, sous le coup de l’émotion.

 

 

 

memri.png
Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 23:42

Shahar-Tsoveri-planche-a-voile-Israel.jpg

 

La ville d’Eilat est la ville du sport en Israël, et cela se confirme une fois de plus :

En 2016, Eilat accueillera le championnat du monde de planche à voile.

Le championnat d’Europe se déroule actuellement en Turquie, et si les représentants israéliens ne rayonnent pas pour le moment par leurs exploits, cela n’a pas empêché la fédération de voile de sélectionner une ville d’Israël pour les prochains championnats du monde.

Une chance pour Shahar Tsoveri (en photo), le champion local né à Eilat, qui aura l’avantage de bien connaître les conditions.

Notez que c’est également en 2016 qu’auront lieu les jeux olympiques, à Rio.

 

 

 

 

efc-eilat_com.jpg

 

 

 

 


Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 19:27

khudair.jpg

Il s’appelait Mohammed Hussein Abu Khodeir. Il avait 16 ans. Son corps sans vie vient d’être retrouvé dans une forêt de Jérusalem. C’est un crime abominable !

 

 

« Un crime abominable »

Ce sont les mêmes mots qu’a prononcés le Premier Ministre israélien, Benjamin Netanyahu, lorsqu’il a pris connaissance de ce drame affreux.

 

Une enquête a immédiatement été ouverte « pour retrouver dans les meilleurs délais les auteurs de ce crime abominable et en déterminer les circonstances ».

 

S’agit-il d’un acte de vengeance après l’assassinat par des membres du Hamas de trois adolescents israéliens, d’un règlement de compte, d’un « crime d’honneur » ou de l’élimination d’un présumé « collaborateur »par la milice islamiste comme elle a coutume d’appeler ceux qui s’opposent à elle (l’Autorité Palestinienne ayant aidé Israël dans la recherche des assassins) ? Pour l’heure aucune piste n’est écartée.

 

Mais, comme je l’ai dit pour Gilad 16 ans, Naftali 16 ans et Eyal 19 ans, il en va de même pour Mohammed.

 

Rien, absolument rien ne justifie que l’on s’en prenne aux enfants et les coupables quels qu’ils soient doivent être jugés et châtiés par la justice.

 

A qui profite le crime ?

 

Le Hamas, dans une situation inextricable, est à l’affut de la moindre opportunité pour mettre le feu aux poudres, en espérant tirer parti du chaos ainsi provoqué et se remettre en selle.

 

En but au nouveau pouvoir égyptien, en perte de vitesse à Gaza et auprès des palestiniens en général, avec une baisse de popularité vertigineuse, il a dû se tourner à nouveau vers ses parrains iraniens qui lui demandent désormais des gages de fidélité.

 

Les tirs de roquette sur la population civile du sud d’Israël menaçant quotidiennement un million et demi d’habitants, ainsi que l’assassinat des 3 adolescents israéliens s’inscrit à l’évidence dans ce contexte de volonté de déstabilisation.

 

Tout faire pour éviter la spirale de la violence

 

Malheureusement, il est à craindre que la mort de Mohammed Hussein Abu Khodeir, et quelles que soient les conclusions de l’enquête, n’attise encore plus la défiance entre les deux populations.

 

Aussi, il revient à tous les démocrates épris de paix, à tous ceux qui veulent réellement que plus aucune goutte de sang ne coule, de tout mettre en œuvre pour faire échouer les desseins criminels des extrémistes et du Hamas en particulier.

 

Il est impératif également qu’en France nous adoptions la même attitude, afin d’éviter d’importer ici un conflit extérieur.

 

Le Hamas a ouvert la boite de Pandore, ne lui donnons pas raison mais inspirons nous plutôt des paroles de la mère de Naftali Frankel, l’une des trois jeunes victimes israéliennes :


« Le même sang coule dans nos veines à tous. Assassiner est assassiner, la nationalité et l’âge ne change rien. Il n’y a pas de justification, pas de pardon et pas d’expiation pour un quelconque assassinat. »

 

 

 

 

Pr Hagay Sobol

Pr Hagay Sobol,

 

Professeur des Universités, Médecin des Hôpitaux,

Président du Centre Culturel Edmond Fleg,

 

 

 

tribune juive info



 


 


Repost 0
Published by France Israël Basse Normandie - dans Israël
commenter cet article